Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Le Mexique en crise après la hausse du prix de l’essence
 

Barrages sur les routes, attaques de stations-service, pillages de magasins… Les manifestations contre une hausse brutale du prix des carburants ont dégénéré en scènes de chaos aux quatre coins du Mexique. Les déclarations du président Enrique Peña Nieto, jeudi 5 janvier, n’ont pas apaisé la colère de milliers de Mexicains qui se mobilisent, via les réseaux sociaux, plongeant le pays dans la crise.

Vingt des trente-deux Etats mexicains sont le théâtre d’un mouvement de protestation violent, depuis l’augmentation, le 1er janvier, de 20,1 % du prix de l’essence et de 16,5 % de celui du diesel. Si la situation s’est légèrement calmée, vendredi, jour de l’Epiphanie, vols collectifs et actes de vandalisme se sont multipliés les jours précédents. Jeudi, deux jeunes ont été tués par balles par des inconnus au cours d’un affrontement entre 2 000 manifestants et la police sur une route d’Ixmiquilpan, dans l’Etat d’Hidalgo (centre), portant à cinq le nombre de morts au niveau national.

Le même jour dans la ville de Monterrey (nord-est), poumon économique du Mexique, des casseurs ont saccagé la façade du Palais du gouverneur, alors que dans l’Etat de Veracruz (sud), des centaines d’habitants prenaient d’assaut des magasins de literie, d’électronique ou d’électroménager. Vendredi, 139 personnes ont été détenues pour les mêmes délits dans l’Etat du Chiapas (sud-est), et des barrages ont été montés sur les routes dans neuf Etats.

Lire la suite sur lemonde

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Lumpenprolétariat Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Lumpenprolétariat
Invité
Lumpenprolétariat

Et allez ! Un pays de plus…

Chaos, à qui le tour ?