Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Royaume-Uni: Inquiets, certains citoyens européens font déjà les valises…
 

Inquiets, certains citoyens européens font déjà les valises. Le spectre du manque de main-d’œuvre qualifiée plane.

Florence quittera Londres cet été avec son époux et leurs deux enfants. Cette avocate française pro che de la quarantaine a choisi d’aller poser ses valises en Scandinavie. Avant le référendum, elle réfléchissait déjà à son avenir et sa présence au Royaume-Uni. «Je ne crois pas que quiconque s’en aille volontairement à cause du vote, admet-elle. Les partants comme moi sont plutôt les Européens installés ici depuis longtemps et pour qui le Brexit a été la goutte qui a fait déborder le vase.»

Londonienne depuis une dizaine d’années, la mère de famille ne s’inquiète pourtant pas pour son statut au Royaume-Uni, même si les autorités refusent pour le moment de s’engager sur ses droits une fois le Brexit effectif.

L’avocate lie en réalité son départ à une vision de Londres transformée depuis le Brexit. «Cette ville nous paraissait pétillante, ouverte, cosmopolite. Mais, avec le Brexit, nous avons compris qu’elle n’est pas tellement différente des capitales voisines», explique-t-elle en ajoutant que pour vivre éloigné de ses racines dans une ville très chère et où le climat n’est pas terrible, il faut y sentir quelque chose d’exceptionnel.

Mais le cas de Florence est loin d’être unique…

Lire la suite sur tdg.ch

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Yannick Ollivier
3 années plus tôt

Moi j’y suis et j’y reste. La situation de la France ne m’encourage pas un instant à rentrer.

Laurent Chauvin
3 années plus tôt

Tu m’étonnes!!!

Nat
Nat
3 années plus tôt

Pourquoi donner son avis alors même que l’on n’a pas lu l’article d’origine ?
Cet article est partial à de nombreuses reprises.
Sur l’origine de ces départs, sur leur quantification, sur les secteurs touchés mais il repose sur des sentiments, des sensations, …

Le genre de truc totalement inutile mais qui permet aux “chiens de Pavlov” de cracher leur haine : c’est bien inutile et surtout peu constructif !

Bonne fin de semaine.
Nathalie.

Un homme averti en vaut deux
Un homme averti en vaut deux
3 années plus tôt

Elle veut partir en Scandinavie ?
Reprenez moi si je dis des bêtises, mais la Scandinavie c’est :
Le Danemark (pas dans l’Euro), la Suède (Pas dans l’Euro), La Norvège (pas dans l’UE et pas dans l’Euro), l’Islande (Pas dans l’UE et pas dans l’Euro) …
Reste la Finlande qui elle a adhéré à tout.
Cela ne fait quand même que 20% de la Scandinavie qui est dans l’EuReich.
C’est quoi cet article ???
Bon allez ! Asselineau en est à 480 parrainages et une radio mainstream a déja dit qu’il serait invité.
Ça compense un peu !

PhildeFer
PhildeFer
3 années plus tôt

Peut-être, la montée de l’antisémitisme en Angleterre tel que cela est décrypté depuis des mois si ce n’est des années par le blogueur du site: http://www.apocalypseannoncée.fr/

Car une “avocate” (profession quasi réservée..) qui appréciait une ville…”pétillante, ouverte,(et surtout…) cosmopolite”.

Par contre, son choix pour la Suède où elle va sans doute rapidement déchanter (vu ce que certains média rapportent…)devrait rapidement la pousser à faire son Alya 😉

espic roger
espic roger
3 années plus tôt

Rien à voir avec le Brexit. Cela ressemble à de la pure propagande. C’est certainement de la faute à Poutine. Si cela est vrai, ce dont je doute fortement, Florence s’en va pour gagner plus et payer moins.

6
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x