Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
40 % des enfants espagnols sous le seuil de pauvreté
 

L’Espagne a le troisième taux le plus élevé de pauvreté infantile dans l’UE après la Roumanie et la Grèce.

Conséquence de la crise économique et de l’austérité, la pauvreté infantile gagne du terrain dans les pays riches selon l’Unicef. Dans le cas de l’Espagne, la pauvreté a atteint presque 40 % de la population infantile, avec une hausse observée de neuf points de pourcentage entre 2008 et 2014.

Si la pauvreté infantile a considérablement augmenté de manière générale, elle a surtout fait un bond – de 56 % – dans les foyers où vivent quatre personnes (deux adultes et deux enfants) avec moins de 700 euros par mois, soit 8 400 euros par an.

Par ailleurs, l’Espagne est le troisième pays, après la Lettonie et Chypre, où la différence entre la protection sociale des personnes de plus de 65 ans et celle des enfants s’est le plus creusée. Cela s’explique par le fait que durant la crise, la protection des plus anciens a été beaucoup plus efficace que celle des plus jeunes.

Selon les chiffres de l’institut de statistiques espagnol, cités par l’Unicef, l’investissement dans la protection sociale des familles et des enfants a baissé de 11,5 milliards d’euros entre 2009 et 2015.

L’Unicef affirme par ailleurs que les foyers avec des enfants, les familles nombreuses, les familles monoparentales et les adolescents ont particulièrement souffert de l’impact de la pauvreté.

Lire la suite sur euractiv

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Thomas Régnier
3 années plus tôt

C’est ce que l’allemagne veut faire de la france au profit de la « croissance »…. Vous savez, ce truc qui ne profite qu’aux ultra riches….

Fabrice Bawin
3 années plus tôt

Il n y a pas qu’ en Espagne malheureusement

Tonangegardien
Tonangegardien
3 années plus tôt

le rêve est fini, le réveille est moche! Il ne fallait pas sous-estimer le caractère prévisible de l’Europe! Attachez vos ceintures, la prochaine nuit va être agitée!

poujade51
poujade51
3 années plus tôt

C’est marrant il y’a six ans ils ont réduit les salaires de 30% : tous les libéraux d’Europe disaient à l’époque que c’était formidable car ça leur permettait d’avoir 5% de croissance par an avec un tas d’industriels qui sont aller s’y installer : Eux on empocher les bénéfices en vendant aux autres pays européens toujours au même prix et maintenant que la consommation cale dans les autres pays, ils se retrouve au même point industriel qu’il y a 6 ans sauf que la population qui a bénéficier de 5% de croissance par ans sur 2 ans soit 10% et… Read more »

4
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x