Brésil: première grève générale depuis 21 ans

Selon les syndicats, 40 millions de #brésiliens ont participé à la Journée de grève générale contre les réformes sociales du président Michel Temer, le vendredi 28 avril.

Quelles sont les mesures qui provoquent un tel mécontentement ?

Comment expliquer que la mobilisation ait été moins suivie que prévue, notamment à Sao Paulo ?

Le Brésil au bord de la faillite: A Rio, les fonctionnaires impayés font la queue pour un repas

Delamarche: Le Brésil vit sa pire récession depuis 1929, le Venezuela s’effondre totalement… Enfin, tout va bien !

3 commentaires

  1. J’aurais tellement voulu voir le pays se mettre en grève contre le Macron, hélas les syndicats ont souvent leur propre agenda de soumission.
    C’est pourquoi avec de tels médias à la botte de Macron, il n’y aura pas plus de grève générale à la rentrée, car les Français sont beaucoup trop divisés et manipulés par le monde médiatique au sujet de l’actualité étrangère. De plus, je ne sais pourquoi notre nouveau président porte un tel jugement de valeur sur le travail de Sputnik et RT, comme quoi ce n’est pas du tout des contre vérités à dire, lorsque l’entourage de Macron sélectionne son propre monde journalistique, afin de pouvoir mieux couvrir le début de sa présidentielle avec propagande. Comme s’il suffisait d’élire quelqu’un de plus jeune afin que la France puisse toujours donner des leçons de morale aux autres. Toutefois, l’équipe d’Emmanuel Macron, sait mieux informée les Français que le régime précédent en matière de désinformation, oui en espérant qu’ils puissent toujours diviser et endormir le pays, tous les adorateurs du Macron.

  2. J’aurais tellement voir le pays se mettre en grève contre le Macron, hélas les syndicats ont souvent leur propre agenda de soumission.
    C’est pourquoi avec de tels médias à la botte de Macron, il n’y aura pas plus de grève générale à la rentrée, car les Français sont beaucoup trop divisés et manipulés par le monde médiatique au sujet de l’actualité étrangère. De plus, je ne sais pourquoi notre nouveau président porte un tel jugement de valeur sur le travail de Sputnik et RT, comme quoi ce n’est pas du tout des contre vérités à dire, lorsque l’entourage de Macron sélectionne son propre monde journalistique, afin de pouvoir mieux couvrir le début de sa présidentielle avec propagande. Comme s’il suffisait d’élire quelqu’un de plus jeune ou d’arrogant afin que la France puisse toujours donner des leçons de morale aux autres. Toutefois, l’équipe d’Emmanuel Macron, sait mieux informée les Français que le régime précédent en matière de désinformation, oui en espérant qu’ils puissent toujours diviser et endormir le pays, tous les adorateurs du Macron.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page