Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Pierre Jovanovic – Adolf Hitler ou la revanche de la planche à billets – Interview en 2 parties
 

Après « Blythe Masters », « 777 » et « 666 », Pierre Jovanovic revient sur cette période de l’entre deux guerre, génératrice de misère sociale et de peur à travers l’Europe et le monde.

Un nouvel opus magistral ou l’explication d’un pan entier de notre histoire a été omis volontairement afin de cacher l’implication des banques et de la planche à billets dans la montée d’Adolf Hitler au pouvoir. Du profile psychologique d’Hitler en passant par des documents déclassifiés de l’ancienne C.I.A (O.S.S), la montée du nazisme n’est en aucun cas le fruit d’un peuple aveuglé par un homme mais d’un contexte social ayant été favorisé par l’avidité d’un système financier toujours en exercice aujourd’hui.

Partie 1/2:

Pour la 2nde fois en 100 ans, cet indice dépasse le niveau qu’il avait atteint avant le Krach de 1929 Shootée aux liquidités et complètement junkie, la capitalisation boursière mondiale vient d’atteindre un nouveau record !

Partie 2/2:

Jim Rogers: « Nous sommes à la veille du pire krach boursier qu’on n’ait jamais connu » Egon Von Greyerz: Préparez-vous à l’APOCALYPSE financière

Source: hym.media

Pierre jovanovic: 777                                                      Pierre Jovanovic: 666
               
Blythe Masters commenté par P. Jovanovic             P. Jovanovic, à propos de son dernier livre « 666 »
                 
Pierre Jovanovic: Blythe Masters                                                      P. Jovanovic, l’histoire de John Law
               
Blythe Masters commenté par P. Jovanovic                            P. Jovanovic, l’histoire de John Law
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
6 Comment threads
1 Thread replies
3 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
toyetjbrHakim Mikah+882attentif Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
toyet
Invité
toyet

Les comptes à numéro ont été créé pour sauver l’argent des juifs au début des années 30.Les allemands ont versé rubis sur ongle les intérêts à la BRI donc les banquiers mondiaux ont profité de l’or des juifs.. Les français se sont appropriés les biens des morts dans les camps en 1945. Lisez Antny c. Sutton.

jbr
Invité
jbr

C’est la DEFLATION, retour de bâton de l’hyperinflation, qui a porté Hitler au pouvoir. Tout comme la déflation qui a suivi la crise de 29 a provoqué le marasme des Etats-Unis jusqu’à la 2e GM. Or, aujourd’hui l’économie réelle est en déflation tandis que la monnaie créée par les injections de la BCE se déverse sur les marchés, ce qui fausse tout et donne l’illusion de la croissance.

Hakim Mikah
Invité

Merci pour ce travail ! Je vais l’écouter avec attention.

+882
Invité
+882

« Planche à billet » Mais Hitler a succédé à Heinrich Brüning, qui avait mis en place un système de déflation avec baisse massives de salaires durant deux ans, et ce afin de respecter la parité avec l’or. Hitler est bien arrivé dans un situation déflation, et non d’inflation. Gauche et austérité existaient déjà à cette époque : Pierre Laval était premier ministre (pas dans un parti d’extrême droite) ꜱꜰɪᴏ (équivalent du ᴘꜱ aujourd’hui). Sauf, qu’en France, il était directement possible d’emprunter auprès de la banque centrale (la banque de France) qui accordait des crédits à l’État sur décision des actionnaires, ce qui… Read more »

attentif
Invité
attentif

Toujours très intéressant, ce Pierre Jovanovic. A noter que H.itler est arrivé légalement au pouvoir suite à une période de DÉFLATION budgétaire provoquée par le “Centrum” de l’époque (1930-1933). On le retrouve aujourd’hui sous une autre appellation en France et Allemagne… ! l’hyperinflation, elle, s’était en 1923, trouvant son origine dans le paiement par le gouvernement des ouvriers de la Ruhr faisant la “grêve passive” (patriotique quand même certe), creusant ainsi le delta entre masse monétaire vs. richesse produite & valeur ajoutée, d’où hyperinflation tôt au tard… Moralité : On ne peut tricher avec les mathématiques ! Au final ces… Read more »

Pascal
Invité
Pascal

C’est pas pour rien que les Allemands sont pour une monnaie forte et contre l’inflation monétaire. Ils n’ont pas que de bons souvenirs de la planche à billet…

+882
Invité
+882

C’est davantage que lorsque l’Allemagne est entrée dans l’euro, la valeur du mark était plombé par la réunification, et le taux de change à long terme avec l’euro était en réalité largement sous évalué au contraire de pays comme l’Italie.