Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
La faillite de Carillion va coûter cher aux contribuables britanniques en raison des PFI
 

La chute du groupe de travaux publics Carillion, vieux de 2 siècles, fut aussi spectaculaire que la faillite sera coûteuse. La liquidation a été ordonnée le 15 janvier suite à la fin des négociations avec les banques et le gouvernement. La société, dont le chiffre d’affaires fut de 5,2 milliards de livres en 2016, emploie 43.000 personnes, dont 20.000 en Grande-Bretagne et 10.000 au Canada. Elle croule sous la dette tandis que son plan de retraite est sous-financé.

Le titre de l’entrepreneur a chuté de 95 % durant les 12 derniers mois, passant de 3,53 dollars en janvier 2017 à 0,17 dollar aujourd’hui.

« Nous ne sommes pas parvenus à obtenir les fonds nécessaires pour exécuter notre business plan. C’est donc avec le plus grand des regrets que nous sommes arrivés à cette décision », a déclaré la société via un communiqué. Le gouvernement est désormais tenu de reprendre le flambeau des services publics qui étaient offerts par cette société, allant de repas scolaires à des travaux de maintenance dans les hôpitaux en passant par l’entretien de routes.

Les problèmes de Carillion ont commencé suite à des retards dans l’exécution de contrats et son incapacité à trouver de nouveaux projets, ce qu’il a laissée à la merci de ses créanciers tandis qu’elle se débattait avec sa dette. La chute est devenue inévitable lorsque les hedge funds, sentant l’odeur du sang frais, se sont mis à shorter en masse le titre à partir de novembre 2016. (…)

Mais il y a pire : en raison des contrats de type « PFI » (private finance initiative) qui permettent de….

Lire la suite sur or-argent.eu

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
channy
channy
2 années plus tôt

@La chute est devenue inévitable lorsque les hedge funds, sentant l’odeur du sang frais, se sont mis à shorter en masse le titre à partir de novembre 2016. (…) »

Dans tous les cas les vautours ne sont jamais loin, parier sur la faillite d’une boite, le chômage pour 30000 personnes(sans compter fournisseurs et sous traitants) pour ramasser du fric…
On notera que contrairement à la Grance, l’état n’a pas passé de commandes pour sauver le groupe à coup d’argent public.

Poujade51
Poujade51
2 années plus tôt
Reply to  channy

Lis bien c’est quand même au final l’argent publique qui va couler à flots!

apocalypse
apocalypse
2 années plus tôt

le chaos approche

Stocco Laurent
2 années plus tôt

Comme on dit si bien les anglais tirez les premiers de la raison de votre faillite…

noel
noel
2 années plus tôt

C’est un mauvais présage pour la suite chez eux !

channy
channy
2 années plus tôt
Reply to  noel

C’est vrai qu’en Grance cela ne peut pas se produire.