Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
La guerre commerciale pèse sur le moral des industriels européens

« En Europe, les tensions commerciales pèsent sur le moral des industriels » et comme vous le savez, en économie, quand le moral va, presque tout va !!
Ce fameux « moral » des patrons, des ménages ou des industriels donne lieu à de nombreuses mesures.

Ainsi, pour les « industriels européens », la mesure est assurée par l’indice PMI manufacturier IHS Markit qui s’est établi à 54,6 en août, ce qui ne vous dira certainement rien.

Si je vous dis qu’il fait 10°C, vous saurez qu’il faut mettre un pull ; si je vous dis qu’il fait 54,6 sur l’échelle du PMI manufacturier, cela vous fait une belle jambe !

Alors, traduisons et expliquons simplement (car l’économie c’est toujours simple, et même sans dents nous ne sommes pas sans neurones).

Plus le chiffre est gros, plus le moral des troupes est bon !

Plus le chiffre est faible, plus le moral est pourri et les troupes, pas contentes !

Le seuil pivot c’est 50 ! En gros, au-dessus de 50, on est encore en croissance, en dessous, c’est la récession. Tous ces indices ont un seuil pivot à 50.

Là, nous en sommes à 54,6 pour août. Pas de quoi affoler la ménagère de plus ou de moins de 50 ans.

Le problème c’est qu’en juillet, l’indice était de 55,1… donc la tendance est à la baisse, et cette tendance à la baisse correspond à la hausse des tensions commerciales. Et donc si ça continue et que l’on atteint 50 alors… krach, boum et hue !

Surtout pour les Allemands, parce que l’industrie française, il n’y en a plus beaucoup.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des