Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Dédollarisation de l’économie russe: le gouvernement passe aux actes

« Dédollarisation de l’économie russe : le gouvernement passe aux actes »… C’est sous ce titre que l’agence Sputnik nous apprend qu’une nouvelle législation fiscale risque de rentrer en vigueur en Russie.

Il ne faut pas confondre « dédollarisation » et chute ou effondrement du dollar.

Il ne faut pas non plus confondre « dédollarisation » et fin de la domination américaine.

Il y a le paradoxe de Triffin. C’est complexe, et j’en avais parlé dans une de mes lettres STRATÉGIES intitulée « La nouvelle stratégie de domination américaine », parce que c’est évidemment l’un des axes de la politique économique subtile de Trump que le commun des mortels ne perçoit que très rarement.

En gros, disons que les Américains, pour simplifier l’explication, ont décidé de donner moins de dollars au monde. Parce qu’ils vont donner moins de dollars au monde, c’est en réalité eux qui ont décidé la « dédollarisation »… Et ne croyez pas, n’imaginez pas qu’ils font cela pour les beaux yeux des Russes, ou pour faire plaisir aux autres pays.

Ils le font parce qu’ils articulent une nouvelle stratégie complète de domination du monde.

Charles SANNAT

La dédollarisation de l’économie russe

Un projet de dédollarisation de l’économie russe prévoyant des avantages fiscaux pour les entreprises utilisant les paiements en monnaie nationale a été élaboré et soumis à l’examen du gouvernement, confirme le ministre des Finances Anton Silouanov.

Un projet de dédollarisation de l’économie russe comprenant notamment des privilèges en matière d’imposition pour les entreprises effectuant des paiements en roubles est prêt et a été déjà présenté au gouvernement, a annoncé aux journalistes le ministre russe des Finances Anton Silouanov.

« Nous l’avons déjà proposé au gouvernement », a-t-il notamment déclaré.

Le ministre a précisé que le projet contenait des mesures, en particulier fiscales, destinées à encourager les entreprises à utiliser les paiements en roubles.

« Nous nous sommes entendus pour que la restitution de la TVA soit accélérée pour les exportateurs effectuant des paiements en roubles.

Nous sommes tombés d’accord pour renoncer graduellement à l’obligation de changer en roubles une part des recettes d’exportation en devises [étrangères, NDLR]. Nous avons préparé ce projet pour 2024.

Nous allons introduire des préférences pour stimuler nos entreprises d’import-export pour qu’elles utilisent notre monnaie nationale », a fait savoir le ministre.

Il avait précédemment souligné que le plan de dédollarisation de l’économie russe ne concernerait pas les devises étrangères détenues sur des comptes en banque domiciliés en Russie. En août dernier, Anton Siluanov avait déclaré que le dollar américain devenait un instrument de paiement présentant de nombreux risques. Il n’avait notamment pas exclu de l’abandonner au profit d’autres monnaies, notamment le rouble, pour les paiements de livraisons de pétrole.

Le temps est compté: Que se passera-t-il le jour où le dollar s’effondrera ? Le Pétroyuan convertible en or. Menace pour le dollar… Avec Charles Sannat

Le ministre russe du Développement économique Maksim Orechnkine avait précisé mercredi 3 octobre que le projet avait été présenté au gouvernement par le ministère des Finances, le ministère du Développement économique et la Banque centrale de Russie.

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
1 Comment threads
3 Thread replies
3 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Esprit de contradictionbigmac29goc Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
goc
Invité
goc

Excusez-moi Mr Sannat, mais quand vous dites “En gros, disons que les Américains, pour simplifier l’explication, ont décidé de donner moins de dollars au monde“, vous oubliez que les USA ont besoin du reste du monde pour financer la dette. Or moins ils “donneront” de $$, moins ils pourront en emprunter sur les marchés internationaux. Ceci dit, connaissant le coté ‘vue à court terme” du Donald, cela ne m’étonnerais pas qu’ils ait fait ce genre d’analyse superficielle destiné aux mal-comprenants du middle-west, en se faisant passer pour le “gendarme financier du monde” et le grand distributeur de bonbons et de… Read more »

bigmac29
Invité
bigmac29

Je en conteste pas le fond de votre raisonnement, goc, mais permettez-moi une remarque : Question vision à court terme, il y a eu pire que Donald Trump, c’est-à-dire tous ces présidents antérieurs totalement inconscients à assister (On ne va pas aller jusqu’à dire encourager) à la désindustrialisation du pays les bras croisés tout en laissant les déficits Américains de toutes sortes s’accumuler (Un champion dans ce domaine a été l’ex président de l’aire post racial, j’ai nommé le mauvais, très médiatique et manipulateur Barack Obama !). Trump est donc obligé de faire ce qu’il fait : Taxer les importations,… Read more »

goc
Invité
goc

Bonjour BigMac29 Vous dites qu’il y a pire que donald. Permettez-moi de vous faire remarquer que les autres présidents étaient d’abord les employés de leur financiers, et donc ils obéissaient aux ordres de la finance, et pour cela ils savaient envelopper leurs décisions face au reste du monde dans un paquet cadeau, qui n’avait pas (et de loin) l’arrogance imbécile de trump. Car depuis la fin de la seconde guerre mondiale, ils ont toujours œuvré pour nous endormir, et nous faire croire que c’était le pays de la démocratie et de la liberté. Aujourd’hui le discours de donald a eu… Read more »

Esprit de contradiction
Invité
Esprit de contradiction

Je rejoins Bigmac, l’Amérique n’a pas attendu Trump pour être détestée de la majorité des peuples.
Trump a certes des défauts, par contre peut on lui reprocher de défendre les intérêts de son pays.
Il est certain qu’il ne pourra pas satisfaire les besoins du peuple, de toute façon ses pouvoirs sont limités.
En attendant l’Amérique a fait preuve de diplomatie à la place de conflits militaires ; bien sur cela ne devrait pas durer, car les faucons sont des va en guerre ; c’est la que réside le vrai problème, avec Hilary on y serait déjà.