Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Le déficit budgétaire américain explose
 

Le déficit budgétaire US au plus haut depuis six ans. Aux États-Unis, comme en France, et partout ailleurs dans le monde, le problème est devenu exactement le même.

Pour créer 4 % de croissance, Trump est obligé de créer un déficit de 4 %, plus la création monétaire de la FED, plus l’endettement privé des agents économiques, et l’on obtient, comme partout, pour un dollar de croissance généré, la nécessité de créer 2 ou 3 dollars de nouvelles dettes qui ne seront jamais remboursées.

Trump ou pas Trump, la réalité économique est la même. Et… quoi que l’on dise, même si c’est moins pire là-bas qu’ici, ce n’est, dans l’absolu, pas du tout fameux !

Charles SANNAT

Le déficit budgétaire des États-Unis a atteint 779 milliards de dollars en 2018 sous l’effet d’un accroissement des dépenses militaires et de sécurité nationale, combiné à une baisse des recettes fiscales.

Sur les douze mois de l’année budgétaire clôturée fin septembre, il représente désormais 3,9 % du produit intérieur brut (PIB), contre 3,5 % en 2017, selon les chiffres du Trésor américain rendus publics lundi.

Il s’agit de son plus haut niveau depuis 2012, a précisé l’administration Trump, même s’il reste inférieur à celui anticipé par les services du budget du Congrès (CBO).

Au total, les dépenses publiques se sont inscrites en hausse de 3 %, à 4 108 milliards de dollars, tandis que les recettes sont restées quasiment stables, à 3 329 milliards, après 3 315 milliards en 2017.
Dans le détail, le budget consacré aux programmes militaires est en hausse de 6 %, à 601 milliards de dollars, et celui alloué à la sécurité nationale a augmenté de 35 %, à 68 milliards, selon les données détaillées du Trésor.

Le rapport prévoit la hausse ultérieure du déficit pour atteindre 981 milliards de dollars en 2019, soit 4,6 % du PIB.

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
josepha
josepha
1 année plus tôt

je me trompe peut être mais il me semble bien que sous obama la dette a augmenté chaque année de 1000 milliards durant tout son mandat…

beverly
beverly
1 année plus tôt

On va attendre le 6 novembre qui risque d’être agité (guerre civile ?) même si ce n’est peut être pas encore la fin, mais quoi qu’il en soit ça va mal très mal on sent bien que ça se termine peut importe si ça prends encore un peu de temps ça ne se maintiendra plus trop longtemps.

Armando
Armando
1 année plus tôt
Reply to  beverly

Là ca sera pas juste une crise comme une autre, mais un effondrement pur et simple ON VA VIVRE UN GRAND MOMENT HISTORIQUE

La seul issue de secour RESTE DE DÉCLENCHER UNE 3 GUERRE MONDIAL JE VOIS PAS D’AUTRE ISSUE

Moulinex
Moulinex
1 année plus tôt
Reply to  Armando

en sachant que les deux guerres mondiales ont été voulues et déclenchées pour les mêmes raison pourquoi pas…mais j’ai un gros doute parce que Huxley dit que c’est bien trop radical et qu’il faut changer de technique. Je vois juste une succession de chocs( positifs ou négatifs ou les deux ). A voir. Mais, tous commencera à bouger à partir du 6 novembre. Alors bien sur, pas le jour même un… Je précise 🙂 Puis, certains disent qu’il y a un putsch en préparation contre May et Macron … dans tous les cas ça va bouger, mais peut être pas… Read more »

4
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x