Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
L’Amérique se dirige droit vers la plus grande crise d’endettement de l’histoire !
 

Aujourd’hui, l’Amérique comptabilise au total près de 70.000 milliards de dollars d’endettement, et cette dette continue de croître à un rythme exponentiel. Habituellement, l’accent est surtout mis sur la dette publique américaine, qui s’élève dorénavant à plus de 21.000 milliards de dollars et qui ne cesse d’augmenter, mais lorsque l’on cumule l’ensemble des dettes aux Etats-Unis, on arrive à un total de 70.000 milliards de dollars. Beaucoup de gens pensent que ces problèmes d’endettement qui existaient avant la grande crise financière de 2008 ont été résolus depuis, mais ce n’est absolument pas le cas. Nous sommes en train de vivre les derniers instants de la plus grande bulle d’endettement de toute l’histoire, et jour après jour, cette montagne de dettes ne cesse d’enfler. Vous comprenez bien que pour que ce jeu puisse continuer, il faut que l’Amérique parvienne à s’endetter beaucoup plus vite que ne croit son Pib. Or c’est mathématiquement impossible ! Bien entendu, cette situation est intenable, et lorsque cette gigantesque bulle d’endettement finira par éclater, tout s’effondrera. Donc, tous ceux qui pensent qu’on est parti pour de nombreuses années de prospérité sont tout simplement en plein délire. Notre train de vie actuel est très fortement alimenté par toujours davantage d’endettement, et à un moment donné, ça finira par très mal se terminer.

Parlons d’abord de la dette à la consommation. En excluant la dette hypothécaire, la dette à la consommation devrait atteindre le seuil des 4 000 milliards de dollars d’ici à la fin de l’année 2018

Les Américains n’arrêtent pas d’emprunter, et leur dette totale à la consommation pourrait atteindre le niveau record de 4 000 milliards de dollars d’ici la fin de l’année 2018.

C’est ce qu’a déterminé le comparateur de crédits en ligne américain LendingTree, qui a analysé les données de la Réserve fédérale sur les dettes non hypothécaires, incluant l’endettement sur les cartes de crédit, sur les prêts automobiles, étudiants et aux particuliers.

Pour les Américains, 26% de leur revenu annuel passe dans le remboursement de cette dette. C’est en forte progression par rapport aux 22% qui avaient été enregistrés en 2010. C’est également plus élevé que les niveaux d’endettement compilés au milieu des années 2000, lorsque l’accessibilité au crédit avait explosé.

On a jamais vu une dette à la consommation aussi élevée de toute l’histoire des Etats-Unis. Il y a quelques jours, je rédigeais un article qui expliquait que les américains avaient du mal à joindre les deux bouts financièrement, ce qui devient encore plus facile à argumenter avec cette dernière information.

Actuellement, les Américains doivent plus de 1.000 milliards de dollars sur les prêts automobiles, et l’Amérique n’a jamais connu une bulle aussi énorme en matière de prêts automobiles. C’est du jamais vu !

L’endettement des ménages sur les cartes de crédit se situe également à plus de 1.000 milliards de dollars, et le taux de défaut sur cartes de crédit augmente. En fait, à certains égards, ce que nous avons observé sur le premier trimestre de 2018 nous rappelle clairement la dernière crise financière

Durant le premier trimestre 2018, le taux d’impayés sur les dettes de type carte de crédit des banques commerciales américaines qui ne font pas partie du top 100 (donc les 4788 plus petites banques américaines) a grimpé pour atteindre 5,9 %, ce qui est supérieur au pic enregistré durant la crise financière. Les montants estimés non récupérables de ces banques ont grimpé jusqu’à 8 %. Nous ne sommes plus très loin du plus haut de la crise financière.

La bulle sur les prêts étudiants a également dépassé le seuil des 1.000 milliards de dollars, et le jeune américain moyen démarre sa vie d’adulte en étant fortement endetté

Malgré la reprise économique et boursière de ces neuf dernières années, de nombreux jeunes adultes ont encore du mal à s’en sortir financièrement dans leur vie de tous les jours, et d’une certaine manière, les choses ont sans doute empiré.

Les Américains de 25-34 ans diplômés de l’université ayant une dette étudiante ont une richesse nette médiane négative de 1900 $ (ce qui signifie que la valeur de leurs dettes excède la valeur de leurs actifs de 1900 $), selon un rapport publié jeudi par Young Invincibles (organisation qui représente les intérêts des 18 à 34 ans) qui a analysé les données de la Réserve fédérale. C’est une baisse de 9 000 $ par rapport à 2013, selon l’analyse de Young Invincibles.

Parallèlement, la dette des entreprises a doublé depuis la dernière crise financière. Des milliers d’entreprises sont tellement endettées que même un léger ralentissement économique pourrait les balayer.

Les niveaux d’endettement des états et des administrations locales américaines atteignent également des niveaux record, mais personne ne semble s’en soucier. Et espérons qu’aucune récession n’arrive, ainsi tout ira bien.

Bien entendu, l’institution qui a le plus gaspillé d’argent, c’est le gouvernement fédéral des États-Unis. Depuis que Barack Obama est arrivé à la Maison Blanche, l’Amérique a vu sa dette publique augmenté de plus de 1.000 milliards de dollars par an, et Goldman Sachs prévoit que ce montant dépassera les 2.000 milliards d’ici 2028…

Selon la Goldman Sachs, les perspectives financières pour les Etats-Unis “ne sont pas bonnes” et pourraient constituer une menace pour la sécurité économique du pays lors de la prochaine récession.

Selon les prévisions du chef économiste de la banque d’affaires Goldman Sachs, le déficit budgétaire américain passera de 825 milliards de dollars (soit 4,1% du produit intérieur brut ) à 1250 milliards de dollars (5,5% du PIB) d’ici 2021. D’ici 2028, la banque s’attend à ce que le déficit budgétaire américain passe à 2050 milliards de dollars (7% du PIB ).

La dette publique américaine augmente à un rythme exponentiel depuis des décennies, et étant donné qu’il n’y a pas encore eu de désastre, beaucoup de gens semblent penser que cette situation peut durer encore longtemps.

Mais en réalité, ce n’est tout simplement pas possible. L’endettement est tel que le système ne peut qu’imploser.

Game Over ! Le remboursement de la dette américaine est mathématiquement impossible L’ennemi des Etats-Unis… c’est sa dette !

Alors, sommes-nous proches de ce point ?

Le graphique ci-dessous provient du site du blogueur et auteur américain Charles Hugh Smith, et il montre l’augmentation exponentielle de la dette totale des états-unis qui tutoie désormais les 70.000 milliards de dollars…Et le graphique ci-dessous tiré du site SRSRocco Report nous montre à quel point le ratio de dette totale américaine par rapport au PIB des Etats-Unis augmente…Nous sommes littéralement sur la voie du suicide national.

Que ce soit le mois prochain, l’année prochaine ou dans cinq ans, c’est inévitable, l’Amérique va tout droit dans le mur !

L’Amérique devra continuer de s’endetter à un rythme exponentiel si elle souhaite conserver son niveau de vie actuel.

Mais cela ne pourra pas durer éternellement, et lorsque cette plaisanterie prendra fin, les Etats-Unis connaîtrons la plus grande crise d’endettement de l’histoire.

Aujourd’hui, L’endettement d’un ménage U.S moyen tutoie les 140 000 $, ce qui représente plus du double du revenu médian des ménages américains. Et si nous devions prendre en compte la dette des entreprises, la dette des administrations locales, la dette publique et la dette des états fédérés, ce montant serait beaucoup plus élevé.

Toute cette dette ne sera jamais remboursée. En fin de compte, il arrivera un jour où le système s’effondrera complètement sous le poids de cette montagne d’endettement, et la plupart des Américains ignorent complètement que cette tragédie se rapproche à grands pas.

Source: theeconomiccollapseblogLire les précédents articles de Michael Snyder

A l’intention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs, comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 43 $. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule.

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker, pour un stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
1 Comment threads
1 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Sebastian SalmonPascal Laurent Lesauvage Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Pascal Laurent Lesauvage
Invité

le retour des crédit subprime comme en 2008 mais bien pire

Sebastian Salmon
Membre

La crise précédente des subprimes n’était que l’entré, c’est-à-dire une mise en bouche, mais la prochaine crise économique sera le plat principale.