Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Sur LCI. La fin d’un monde. Nos sociétés sont-elles au bord de l’effondrement ?

C’est une série d’articles très longs et passionnants à lire sur le site de la chaîne LCI dans le cadre d’un entretien croisé entre Jean-Marc Jancovici et Yves Cochet intitulée « LA FIN D’UN MONDE : Nos sociétés sont-elles au bord de l’effondrement ? ».

Je vous invite à prendre en considération les propos qui y sont tenus.

Lorsqu’hier je vous parlais de transition économique plus que de transition écologique, la réalité c’est que nous évoluons pour le moment dans un monde fini. Nous n’exploitons pas les ressources de la lune pas plus que celles de la planète Mars… Pour le moment.

Il est donc illusoire de croire ou de penser que notre modèle économique de consommation de masse avec une croissance infinie va perdurer très longtemps. D’autant plus d’ailleurs que nous sommes plus de 7 milliards sur la planète. Les 7 milliards ne pourront jamais consommer comme nous avons, hélas, pris l’habitude de consommer.

L’exemple du tee-shirt à 5 euros en solde que l’on jette dès qu’il est troué est très éclairant. Avant, nous mettions une pièce de tissu sur une chemise et il fallait « repriser » et faire un peu de couture ! Aujourd’hui, acheter une rustine en cuir coûte plus cher que de racheter un pantalon neuf à 8 euros à mon fils… C’est tout ce mode de vie que nous allons voir changer. Autrefois, une chemise ou un habit coûtait beaucoup plus cher en termes réels.

Nous avons pris l’habitude d’évoluer dans un monde où les choses n’ont plus de véritable valeur ou prix. Le prix environnemental d’un tee-shirt qui vient de Chine et traverse les océans nécessitant du coton cultivé en asséchant la mer d’Aral n’est certainement pas de 5 euros.

C’est de tout cela qu’il faut prendre conscience, et c’est la raison pour laquelle je pense que les villes, telles qu’elles sont conçues, sont en réalité devenues obsolètes.

Egon Von Greyerz: “L’effondrement mondial est sur le point de s’accélérer” Egon Von Greyerz: “L’effondrement mondial sera dévastateur. Aucune solution ne pourra le contrer !”

Les deux auteurs pensent que nous faisons face à une situation d’effondrement global. C’est possible et même probable, mais le plus important c’est plutôt de savoir quelle est la vitesse de cet effondrement, car sur 20 ans, on peut s’adapter. Sur deux ans, ce serait redoutable.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Poujade51
Poujade51
1 année plus tôt

Tant mieux : lorsque nous aurons tous disparu, la terre se régénèrera, les animaux redécouvriront l’EDEN offert par le créateur et probablement, vivront-ils en harmonie par rapport à leur environnement! notre ministre à BERCY a raison à ceci près qu’il fait partie intégrante de son analyse : nous incarnons tous collectivement la peste brune, le choléra, le cancer de cette planète!

Noname
Noname
1 année plus tôt
Reply to  Poujade51
LogoMotiv
1 année plus tôt

cela en prends le chemin

3
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x