Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Italie: le nettoyage du secteur bancaire est difficile, des obligations en dollars

« Les furoncles qui devaient éclater ont éclaté », a déclaré Mario Deaglio, économiste de l’université de Turin, alors qu’il évoquait les banques italiennes. Le dernier abcès a avoir éclaté est Banca Carige, qui a été placée sous administration temporaire par la BCE le 2 janvier dernier. C’est la première fois que le régulateur européen recourt à cette possibilité.

La décision a été prise suite à une réunion des actionnaires de décembre qui ne sont pas parvenus à voter une première augmentation de capital de 400 millions d’euros. La BCE a nommé 3 administrateurs, dont l’ancien PDG de Carige, et leur a donné 3 mois pour réduire ses 3 milliards de créances douteuses et arranger une fusion. Le gouvernement italien a signé un décret garantissant les obligations de la banque à hauteur de 3 milliards d’euros, ainsi qu’une opération de recapitalisation de précaution si nécessaire. Le 18 janvier, Banca Carige a annoncé une émission obligataire de 2 milliards garantie par le gouvernement, qui pourrait être suivie par 1 milliard additionnel. Mais la banque continue d’affirmer qu’elle trouvera une solution privée. (…)

Les mesures qui ont été prises par le gouvernement ressemblent furieusement à celles adoptées par la législature précédente pour sauver Monte dei Paschi di Siena, quatrième banque italienne à l’époque. Mais leur situation est différente : Monte avait besoin d’injection de 8 milliards, Carige de 400 millions maximum, ce qui est déjà fait. (…)

Mais les banques italiennes restent fragiles. Les créances douteuses restent à des niveaux très élevés, la rentabilité est basse et les établissements italiens sont fortement exposés à la dette souveraine alors que la situation politique locale est plus que jamais tumultueuse. D’autres difficultés pointent à l’horizon, selon Giovanni Razzoli d’Equita. L’Italie est au seuil d’une récession, ce qui signifie que les velléités de fusion seront faibles. Le soutien aux banques de la BCE sous la forme de crédit bon marché devrait prendre fin alors qu’elle souhaite que les créances douteuses soient éliminées d’ici 2025. Les cicatrices de la crise bancaire seront lentes à effacer.

Les chroniques de Jacques Sapir: Les banques italiennes au bord du gouffre Philippe Herlin: “Il n’y a pas que l’Italie qui se mobilise pour sauver ses banques, l’Allemagne aussi !!”

Lire la suite sur or-argent.eu

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs, comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 43 $. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule.

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker: Stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x