Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Pour Georges Ugeux « si nous ne faisons rien, nous aurons un tsunami financier avant 2020 »

Georges Ugeux qui publie « La Descente aux enfers de la finance » est un ancien banquier, qui fut durant sept ans le vice-président du New York Stock Exchange.

Pour lui « Si nous ne faisons rien, nous aurons un tsunami financier avant 2020 » et c’est le titre de l’interview de Georges Ugeux par le journal La Tribune.

Pour Georges Ugeux « concrètement, l’endettement cumulé de l’Europe, du Japon et des États-Unis, s’élève à 40.000 milliards de dollars, et le montant du bilan des banques centrales atteint 15.000 milliards de dollars. Or, avec le début de la normalisation de la politique monétaire, le risque d’une crise systémique d’une ampleur colossale devient de plus en plus élevé, car elle ne touchera pas seulement le secteur bancaire comme en 2008 mais l’ensemble du secteur public, des entreprises et des banques centrales ».

Encore plus alarmant, il indique que « les derniers chiffres du déficit budgétaire américain portant sur le dernier trimestre [aux États-Unis, le trimestre couvre la période du 1er novembre au 31 janvier, Ndlr] font apparaître une hausse de 77% sur un an ! Une telle ampleur nécessite de parler sans compromis car il y a urgence »…

Inutile d’être alarmiste… (je taquine), puisque les banques centrales imprimeront tout ce qui sera nécessaire pour faire tourner le système et en tous cas assurer la solvabilité ou l’illusion de la solvabilité.

Dans un monde normal où les banques centrales mènent une politique monétaire normale et conventionnelle, alors Georges Ugeux a raison de frémir.

Pour autant depuis 10 ans les banques centrales de la planète, loin de se faire la guerre impriment à tout va! Et ce n’est pas le recours à la TMM, la théorie moderne, qui risque de changer la donne.

Dans un monde où toutes les banques centrales impriment autant qu’elles veulent, le problème ne sera pas la crise financière… mais le bouleversement monétaire.

Un grand reset avec un jubilé de la dette…

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Chip Flouse
1 année plus tôt

Avant. 2020 c’est bien c’est donc en 2019 YES, YES, YESSSS

franck trucker
1 année plus tôt

nous ne ferons rien et c’est pour cela qu’ils veulent enlever les liquidité ou carte bleue comme ça… https://t.co/wcbXxo1Z85

2
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x