Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Craintes grandissantes concernant le secteur bancaire de l’ombre (Pritchard)
 

Des excès inquiétants sont en train de se développer dans le secteur bancaire de l’ombre (shadow banking), qui pèse pour 52.000 milliards de dollars. Les investisseurs risquent des pertes sérieuses à l’occasion du prochain retournement de cycle, selon l’agence de notation DBRS.

La chasse au rendement a mené au développement des prêts à effet de levier, des CLO et autres instruments à haut risque qui font furieusement penser à la crise Lehman.

Si les banques ont été contraintes d’augmenter leurs réserves et sont censées être bien plus sûres qu’en 2008, les risques ont migré vers les poches du vaste secteur non bancaire. Le shadow banking représente aujourd’hui 67 % d’un secteur financier qui pèse 97.000 milliards de dollars.

Ce secteur prête directement de l’argent, notamment aux entreprises, comme le secteur bancaire traditionnel, mais il n’est pas régulé aussi strictement.

Selon DBRS, les modifications qu’a connues le secteur bancaire américain de l’ombre représentent un risque significatif. Celui-ci est le plus important du monde, il pèse bien plus lourd que celui de la Chine, surtout en ce qui concerne les prêts à effet de levier. « La qualité de ces crédits s’est détériorée », a écrit l’agence de notation.

Le marché du crédit à effet de levier a doublé depuis le pic enregistré avant Lehman, pour atteindre aujourd’hui 1200 milliards de dollars. Les crédits dotés d’une protection minimale ou inexistante pour les créditeurs ont bondi de 20 à 80 %. Les prêts à effet de levier concernent des crédits accordés à des sociétés dont l’endettement est 4 fois supérieur ou plus à leur marge brute d’autofinancement.

La Bank of England a émis de nombreux avertissements en ce qui concerne ces crédits. Alex Brazier, responsable de la stabilité financière à la BoE, a déclaré que les entreprises utilisent des combines comme les rachats d’actions afin d’embellir leur profil. (…)

Lire la suite sur or-argent.eu

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 37,68 €. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule. Pour des prix imbattables sur l’achat d’Or et d’Argent, c’est ici et sur devis. Livrable dans toute la France.

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Goracki Gorac'k
1 année plus tôt

Il y a déjà un crash inter-bancaire ! Un grand silence avant le coup de tonnerre…

1
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x