Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
USA: Les graves répercussions de ce nouveau ralentissement économique commencent à apparaître dans tout le pays
 

Il faudra plus qu’un miracle pour que l’économie américaine se redresse de cette rechute parce que les données économiques commencent vraiment à se dégrader et rapidement. Mardi dernier, nous avons reçu davantage de nouveaux chiffres et ils étaient aussi mauvais que nous l’avions prédit. Mais même avant ces chiffres de mardi, toutes les données nous indiquaient déjà exactement les mêmes choses. L’Indice Empire State du secteur manufacturier de New York vient de connaître sa pire baisse mensuelle de toute l’histoire des Etats-Unis, l’indice Morgan Stanley des conditions de la vie des affaires lui aussi vient de vivre sa plus importante baisse sur un mois, que nous n’avions jamais vu, les chiffres sur le commerce mondial n’ont jamais été aussi mauvais depuis le dernière récession et juste, la semaine dernière, j’avais donné une description détaillé du véritable « bain de sang » dont nous sommes témoins dans le secteur du transport de marchandises par camion en ce moment. Donc si nous prenons en considération tout ce que nous savons, ce n’est pas vraiment une surprise d’apprendre que les ventes de maisons neuves ont chuté de – 7.8% au mois de mai

Les ventes de maisons neuves se sont effondrées de – 7.8% en mai, tandis que les ventes en général ont plongé sur les marchés plus chers du Nord-Est et de l’Ouest.

Le ministère du commerce a déclaré mardi que les maisons neuves vendues selon les données annuelles désaisonnalisées avaient atteint 626 000 en mai, contre 679 000 en avril. Sur les trois premiers mois de l’année 2019, les achats de maisons neuves ont baissé de 3,7% comparativement à la même période en 2018.

Il s’agit ici de chiffres absolument catastrophiques et c’est exactement ce à quoi ressemble une récession.

Peter Schiff: “Une gigantesque récession arrive tandis que le retour à l’étalon Or se profile !” Olivier Delamarche: Pourquoi les USA sont déjà en récession !

Nous avons aussi appris lundi, que la confiance des consommateurs aux Etats-Unis était en train de décliner rapidement

La confiance des consommateurs est en baisse.

L’indice de confiance de l’organisation patronale « The Conference Board’s Consumer confidence », s’est effondré à 121,5 contre 131,3 (134,1 en première estimation) en mai, mettant fin à trois mois consécutifs d’amélioration.

Les résultats du mois de juin n’ont pas été à la hauteur des attentes avec une lecture de résultat à 131,3 en mai, selon les données compilées par Bloomberg et il s’agit du plus faible niveau en presque deux ans.

Une fois de plus, c’est exactement ce à quoi il faut s’attendre au cours d’une récession.

Et cependant, je vois encore certains médias mainstream expliquer que l’économie américaine se porte bien. Apparemment, FedEx n’a pas respecté la règle parce qu’ils ont perdu près de 2 milliards de dollars à la fin du dernier trimestre se clôturant au 31 Mai

Fedex a publié ses résultats au titre de son quatrième trimestre fiscal 2019 (clos fin mai). Ainsi, le spécialiste américain de livraison de colis a publié une perte nette de 1,97 milliard de dollars sur la période, ou -7,56 dollars par action, contre un bénéfice de 1,13 milliard de dollars, ou 4,15 dollars par action, un an plus tôt.

Pour expliquer ce résultat catastrophique, Fedex a pointé du doigt le ralentissement de l’activité économique dans le monde et malheureusement, les choses ne sont pas prêtes de s’améliorer pour eux d’ici un bon moment.

Comme en 2008, nous assistons à l’effondrement du commerce mondial ! Peter Schiff: “La Fed va réduire ses taux, les ramener à zéro mais ça n’arrêtera ni les marchés de baisser, ni la récession d’arriver !”

Dans les médias mainstream, de nombreux journalistes continuent d’évoquer « la prochaine récession » comme un événement à venir mais en fait, quand on recevra les vrais chiffres économiques corrigés dans plusieurs mois, nous prendrons conscience que cette récession avait déjà commencé. En réalité, un économiste de renom a récemment affirmé qu’il pensait que nous étions déjà en récession…

Gary Shilling, un analyste économique et financier, qui passe pour avoir prédit plusieurs récessions sur une quarantaine d’années, pense que les Etats-Unis traversent un ralentissement modéré.

“Je pense que nous sommes probablement déjà entrés en récession”, a déclaré sans sourciller Gary Shilling. Avant de relativiser en nuançant que, “ce sera probablement une affaire banale. Ce qui signifie que le PIB réel devrait baisser de 1,5 à 2% et non pas de 3,5 à 4% comme lors de profondes récessions”. a expliqué Gary Shilling, président de la société de recherche économique et financière « A. Shilling & Co. » lors d’une interview récente via Real Vision.

Et même le Président de la réserve fédérale, Jerome Powell admet enfin que les perspectives de notre économie sont devenues quelque peu « floues ». Ce qui suit provient de ABCNews…

Jerome Powell, Président de la réserve fédérale, a dit mardi, que les perspectives de l’économie étaient devenues plus « floues » depuis le mois de mai, en raison des incertitudes quant au commerce et à la croissance mondiale, ce qui amènerait la banque centrale à réexaminer sa prochaine décision sur les taux d’intérêt.

Jerome Powell, a profité d’une conférence organisée à New York par le Council of Foreign Relations pour dire que la Fed était aux prises avec la question de savoir si toutes ces incertitudes vont continuer à peser sur l’avenir du pays et si cela va nécessiter l’intervention de la Fed.

Je trouve très intéressant que Powell ait choisi le Council on Foreign Relations pour faire son allocution. Je pense que cela en dit long sur la véritable loyauté de Powell. Le Council on Foreign Relations domine depuis longtemps le paysage politique à Washington, et cela est vrai quel que soit le parti politique au pouvoir.

Parallèlement, la guerre commerciale continue de s’intensifier et plus de 300 entreprises supplient carrément l’administration Trump pour trouver une issue à ce conflit…

Plus de 300 entreprises discutent en ce moment avec les responsables du gouvernement à Washington afin d’expliquer à quel point cette guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis est préjudiciable et continuera ed l’être pour leurs affaires.

En témoignant devant le bureau des représentants américains du commerce, les plus grosses entreprises américaines, y compris « Best Buy », « HP » et « Hallmark Cards » ont exprimé leurs préoccupations par rapport aux tarifs douaniers supplémentaires que le président Donald Trump menace de mettre en place contre la Chine. Ces menaces ont un impact direct sur leurs affaires et leur fait perdre d’importantes opportunités face à leurs concurrents étrangers.

Hélas, il y a très peu de chance que cette guerre commerciale ne cesse prochainement.

En fait, il y a beaucoup plus de chance qu’une véritable guerre éclate au Moyen Orient à la place. Et si c’est le cas, tous nos problèmes économiques actuels vont s’aggraver considérablement.

L’économie américaine est en train de dérailler et commence à devenir incontrôlable. Est-ce que la réserve fédérale sera capable de sortir un lapin de son chapeau et de faire un miracle à nouveau, eh bien j’en doute fort. Nous n’avons jamais vu de telles conditions depuis la grande crise financière de 2008 et la seconde partie de l’année 2019 risque d’être forte intéressante à suivre.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 37,68 €. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule. Pour des prix imbattables sur l’achat d’Or et d’Argent, c’est ici et sur devis. Livrable dans toute la France.

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
carpediem
carpediem
1 année plus tôt

Vivre sur le compte des autres est coûteux.

GRIMAUD GENEVIEVE
1 année plus tôt

Macronnard n’y connaît rien…

Poujade51
Poujade51
1 année plus tôt

Plein de gens s’en foutent : leurs vies s’est arrêtée en 2007 et depuis vivent comme des zombies :ils n’ont rien profité de la décennie de croissance qui n’a fait du bien qu’aux plus riches!

carpediem
carpediem
1 année plus tôt
Reply to  Poujade51

Je n’avais pas lu!!!…
Merci pour cette nouvelle merveilleuse !

Marc
Marc
1 année plus tôt

Global reset !

Je suis optipessimiste…, je mets tout sur le Champagne et l’armement : 50-50 ! Au pire, il me restera toujours mon canoë…

Sax
Sax
1 année plus tôt
Reply to  Marc

lol

Hervé yévou
1 année plus tôt

Sans blague ?

7
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x