Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Psychodrame à la BCE les Allemands furieux des taux bas!
 

En Allemagne, les taux bas de la BCE sont critiqués… tellement d’ailleurs que Sabine Lautenschläger membre du directoire de la banque centrale européenne vient de remettre sa démission.Au même moment en Allemagne, la Bundesbank et la BaFin (l’organisme de supervision financière, un peu comme notre ACPR) – commentaient les résultats du « stress test » réalisé sur 1 412 petites et moyennes banques,soi 89 % des établissements de crédit et 38 % des actifs bancaires outre-Rhin.

Le résultat est sans ambiguïté. Les petites banques et caisses d’épargne de taille modeste voient fondre leurs marges, en raison de la faiblesse des taux.Et de commenter vertement que: « la perspective d’un niveau historiquement bas des taux d’intérêt rend très probable une nouvelle baisse de leur rentabilité », et de préciser que face à cette situation, « les banques envisagent de plus en plus, dans leurs prévisions, de répercuter sur leurs clients les taux d’intérêt négatifs ».Et là les Allemands ne son pas du tout contents, car cela vient appauvrir en particulier… les retraités d’outre-Rhin !Il y aurait bien une solution comme le fait… que chaque pays reprenne sa souveraineté monétaire, car si l’Allemagne peut supporter des taux un peu plus élevés, ce n’est pas le cas du reste de la zone euro, et finalement au bout du compte, l’Allemagne ne peut pas non plus nier la situation financière de la France, de l’Italie, de l’Espagne du Portugal et bien d’autre tant la liste est longue. Ceux qui se portent bien sont plus facile à compter. Il y a l’Autriche, les Pays-Bas et l’Allemagne. Cela fait court!

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
josepha
josepha
9 mois plus tôt

Ah d’accord ! les allemands ne sont pas contents en particulier les retraités aux comptes bien garnis… parce que les banques voudraient appliquer des taux négatifs aux comptes de leurs clients, alors que l’allemagne par sa richesse résiduelle a les moyens de ne pas recourrir à des taux aussi bas…. En effet il y a de quoi !
mais pendant longtemps ça a été l’effet inverse et l’allemagne a profité de l’euro qui était plus faible que sa monnaie le deutsche mark…. mariage pour le meilleur et pour le pire !

DAMOCLES 75
9 mois plus tôt

@gg3428 Les taux bas : pas bon pour l’économie ! et retour au « bas de laine » !

Carpe diel
Carpe diel
9 mois plus tôt
Reply to  DAMOCLES 75

Une raison: Il y a la spoliation extra-légale et la spoliation légale […] Or, la spoliation légale peut s’exercer d’une multitude infinie de manières ; de là une multitude infinie de plans d’organisation : tarifs, protection, primes, subventions, encouragements, impôt progressif, instruction gratuite, Droit au travail, Droit au profit, Droit au salaire, Droit à l’assistance, Droit aux instruments de travail, gratuité du crédit, etc. Et c’est l’ensemble de tous ces plans, en ce qu’ils ont de commun, la spoliation légale, qui prend le nom de Socialisme.

Frédéric Bastiat C’est l’ignorance sociale qui fait la fortune du socialisme.

Adolphe Blanqui