Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Pour BFM TV il faut « relativiser » la hausse de la pauvreté….

Qu’ils sont mignons chez BFM TV, quand la pauvreté augmente, il ne faut pas s’en inquiéter.

Non mes amis, il faut la « relativiser »…

Bien évidemment, le seuil de pauvreté en France, n’est pas le même qu’au fin fond de l’Ouganda, mais ce n’est pas une raison suffisante pour « relativiser ».

Pour l’INSEE le nombre de pauvres dans notre pays a augmenté de 400 000 personnes en 2018, et c’est tout sauf négligeable, et pour ceux qui sont concernés, les fins de mois difficiles… ne se relativisent pas vraiment.

Vous pouvez aussi tenter de tenir ce discours à votre banquier et lui demander de faire comme BFM TV et de « relativiser » votre découvert… hein !

Voilà le titre de l’article de BFM qui me fait bondir.

Pourquoi la forte hausse du taux de pauvreté en France calculé par l’Insee doit être relativisée

« Comment l’Insee explique-t-elle cette hausse spectaculaire? D’abord il faut définir ce que l’Institut entend par pauvreté. Ce taux de pauvreté est calculé par rapport à un seuil fixé par convention à 60% du niveau de vie médian. Ce revenu médian étant, par exemple, de 1735 euros net par mois pour un célibataire, une personne pauvre est donc une personne qui vit avec moins de 1041 euros par mois. Selon ces critères, 9,3 millions de personnes auraient été en situation de pauvreté monétaire en 2018.

Si ce taux a augmenté l’année dernière, cela ne veut donc pas dire que les revenus des habitants les plus pauvres ont diminué. Cela s’explique par un relèvement du seuil de pauvreté en 2018. En effet relève l’Insee, « le niveau de vie médian avant redistribution (prestations sociales) aurait augmenté en lien avec des salaires relativement dynamiques et l’augmentation des revenus financiers; ceci aurait contribué à accroître le taux de pauvreté avant redistribution de 0,2 point. » Par ailleurs les mesures fiscales comme la baisse de la taxe d’habitation ou la bascule CSG/cotisation a davantage bénéficié aux ménages imposables, donc à ceux qui se situent bien au dessus du seuil de pauvreté. Cela signifie que le niveau de vie des classes moyennes et supérieures a plus augmenté que celui Français les plus modestes. Ce qui explique le relèvement de ce seuil de pauvreté ».

En gros ce ne serait pas grave, car vous comprenez c’est parce que l’on relève le seuil de pauvreté alors forcément cela crée plus de pauvres, mais on s’en fiche…

C’est vrai que chez BFM ils ne voient pas non plus le mouvement des Gilets Jaunes qui s’est essoufflé pendant 1 an toutes les semaines un peu plus.

Et il ne vient à l’esprit de personne, chez BFM, de faire un léger rapprochement entre « augmentation de la pauvreté », mais plus généralement des difficultés sociales et le plus grand mouvement spontané que notre pays ait connu depuis Mai 68, un mouvement qui est de plus ancré dans une durée jamais vue…

La terrible pauvreté des 50-60 ans pas encore à la retraite et plus au travail L’Allemagne se prépare à l’arrivée d’une pauvreté de masse !

Y a pas à dire, y en a qui sont des « flèches », des « vedettes »…

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
10 Comment threads
2 Thread replies
11 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
11 Comment authors
Poujade51michel clercSTEFSouverainiste utopistenono Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Poujade51
Invité
Poujade51

J’espère que sous peu, multe légions de salariés de BFM eux ou leur famille seront touché par ce problème de pauvreté : on verra alors si le discours est toujours le même!

michel clerc
Invité
michel clerc

Quand on justifie l’immigration par le fait qu’il y a 300 000 emplois non pourvus et ce depuis des années faut pas s’étonner que le nombre de pauvres soit directement proportionnel aux migrants qui déboulent a plus de 400 000/an, quand ils arrivent a justifier les réformes de la retraite alors que le problème vient déjà du fait de 6,5 millions de chômeurs qu’ils sont incapables de réduire, quand a l’allongement de l’âge de la retraite qu’ils commencent déjà a éviter de virer les travailleurs de plus de 55 ans, et pour ce qui est du “seuil de pauvreté” a… Read more »

STEF
Invité
STEF

bouffe merde TV!!!

Souverainiste utopiste
Invité
Souverainiste utopiste

Ça existe encore ça BMFTV ?
Non la question c’est :
“Il y en a encore qui écoutent BFMTV ?”
Pour paraphraser Coluche : suffirait que plus personne ne les écoute pour qu’ils arrêtent de parler …

nono
Invité
nono

enfant de putain !

Jean Ba
Invité
Jean Ba

C’est sûr que six mois avant chaque grand spectacle Clownesque électoral, tout va toujours mieux voire même bien avec eux.
On devait s’y attendre les amis..

Rapiécé
Invité
Rapiécé

je relativise mon cas, c’est sur qu’au lieu de manger des conserves de haricots et des nouilles chaque jours, je pourrais n’avoir que du riz.

Poujade51
Invité
Poujade51

attention : le prix du riz a vachement augmenté! Bientôt il y aura bon marché du “soleil vert!”

Marie
Invité
Marie

400 000 pauvres de plus par an ? C’est pas exactement le même chiffre que le nombre de migrants qui débarquent avec leur b… et leur couteau pour tout bagage ?
Ah non je me trompe, des clandestins il y en a un peu moins que ça. Dans ces nouveaux pauvres il doit y avoir aussi la famille du clandestin de l’an dernier, aujourd’hui régularisé.
On crée un puit sans fond d’arrivées de gens plus ou moins incultes venus de pays plus ou moins arriérés et on s’étonne que la pauvreté augmente !
Ce serait comique si ce n’était navrant !

Laurent vialatte
Invité
Laurent vialatte

Ben oui máis c est bien sur le chiffre des migrants comment y aura il d autres explications comme la captación des richesses crees au profit des ultra riches par exemple
Mettre cela sur le dos des migrants.. Voila ce qu on appelle la visión reductrice des gens qui ont 2 neurones defaillants dans le cerveau

generalchanzy
Invité
generalchanzy

“qui vit avec moins de 1041 euros par mois. Selon ces critères, 9,3 millions de personnes…” Donc ça va? Et celui qui gagne 1042 euros/mois c’est le pied? Faire 30 40 50 bornes matin et soir pour travailler parce que l’immobilier et l’épicerie de proximité sont beaucoup trop chers c’est combien en “pouvoir d’achat” en moins? Vous faites comment avec 1 200 euros mois pour vivre dans Paris, Bordeaux ou d’autres grandes villes?

goc
Invité
goc

Ça me rappelle un des collab…heu je voulais dire journalistes, le nommé Nicolas Doze, qui nous avait expliqué que depuis 20 ans les salaires avaient augmenté plus vite que l’inflation. A propos d’inflation, le journaleu de chez bfmwc n’a pas entendu parlé de l’augmentation du coût de l’immobilier (plus de 7% à Paris et par an), malgré un coût de la vie qui lui n’augmente que de 1% à 2 % l’an. A-t-il assez de neurones actifs pour être capable de faire la corrélation entre coût de la vie et coût de l’immobilier. Et que dire du mensonge bine orchestré… Read more »