Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
+43 % de sociétés notées par S&P ont fait défaut sur le dette en 2019 !

C’est un article de BFM Bourse, qui nous apprend qu’en 2019 117 entreprises notées et suivies par l’agence de notation Standard & Poor’s Global Ratings ont fait défaut sur leur dette.

Ce chiffre qui ne veut rien dire en soi est en hausse de 43 % par rapport à l’année précédente. Il faut remonter en 2016 pour voir une année pire.

Deux enseignements à tirer.

1/ Pour le moment il n’y a rien d’alarmant.

2/ Il faut surveiller car après 3 années de baisse le fait que ce chiffre reparte à la hausse alors que les taux sont toujours très bas, n’est pas annonciateur d’un avenir franchement positif surtout qu’un ralentissement industriel fort se profile.

3/ Dans le détail, et c’est sans doute le plus intéressant, les Etats-Unis représentent 66 % du total des défaillances de crédits avec 77 entreprises concernées contre 57 % un an plus tôt. Autre indice important à garder en tête : d’où vient cette différence ? Du secteur pétrole & gaz puisque selon l’article de BFM Bourse, « 20 acteurs de ce segment, dont Ultra Petroleum, Hornbeck Offshore Services, Bellatrix Exploration, Tapstone Energy ou Chesapeake Energy ont connu un défaut sur leur dette, le secteur le plus sinistré en 2019 avec un taux de défaut moyen de plus de 5 %. »

Il est donc assez logique et facile à comprendre qu’une bonne petite guerre, avec une bonne fermeture pour plusieurs mois du détroit d’Ormuz arrangerait bien les affaires du secteur pétrolier et gazier américain.

Cela arrangerait aussi les affaires de tout le pays, puisque, si d’un côté l’augmentation du pétrole fait baisser la croissance du reste de l’économie, les USA pourront subventionner en partie le litre d’essence vu leur production, et aussi alimenter les alliés européens sous conditions d’obéissance… bref, ce qu’ils vont perdre d’un côté ils vont le gagner 10 fois, en nous forçant à acheter leur pétrole très cher !

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
2 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
channyPoujade51 Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Poujade51
Invité
Poujade51

Merkel ne l’entend pas de cette oreille : elle veut son approvisionnement en provenance de chez Poutine ! Si l’Allemagne sent que c’est finit pour ses bagnoles aux states les prochaines années alors rien ne l’empêchera d’acheter de l’énergie à Poutine !
Elle obligera tous les autres états de l’UE à acheter beaucoup plus cher aux américains si et seulement si elle peut continuer à vendre ses bagnoles sans entraves sur le territoire américain!

channy
Invité
channy

Poujade pour votre Info freightliner( les camions) appartient à Daimler, Mercedes possède deux usines produisant des SUV aux USA avec des marges de cochons! j avais lu que rien que cela comptait pour 30% des profits de Daimler.
La surtaxe sur les voitures est encore en suspend..vous me direz elle nous pend au nez également mais vu que nous sommes incapables d exporter nos Peugeot et autres Renault( contrairement à Nissan ) aux USA..la question ne se pose guère