Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Marchés: les robots sont aux commandes ! (1/2)
 

Les marchés sont de plus en plus automatisés, régis par des robots. Une situation qui peut marcher pour les avions ou les automobiles, mais qui s’avère plus problématique en Bourse…

Les avions sont informatisés. Les pilotes pilotent très peu, sauf pour contrôler une difficulté particulière lors des décollages et atterrissages.

Les automobiles sont en cours d’automatisation pour devenir des véhicules à conduite autonome, où le « conducteur » humain pourra s’assoupir ou bien lire des SMS au volant.

Des milliers de milliards de messages financiers circulent via le système SWIFT, chaque jour, sans l’intervention d’aucun agent administratif, guichetier ou comptable.

Pourquoi les transactions boursières ne pourraient-elles être traitées de manière entièrement automatisé d’un bout à l’autre ?

Réponse : parce qu’une place boursière n’est pas une voiture, ni un avion, ni un compte en banque. C’est un lieu destiné à la « découverte du prix ». Et cette découverte du prix est, par inhérence, un processus subjectif et psychologique.

La différence est profonde

Lorsqu’un avion entre dans une zone de turbulences, l’existence de cette turbulence n’est pas contestable : on la ressent très bien. Le fait que l’avion doive voler plus haut ou plus bas pour en sortir n’est pas contestable non plus.

Les ordinateurs peuvent très bien gérer ce type de problème et, lorsqu’il y a un pilote humain à bord, il peut prendre la main sur l’ordinateur si nécessaire.

Avec les actions, c’est différent. Il n’y a rien d’objectif ou d’automatique concernant le cours d’une action. Il n’y a pas de pilote automatique capable de prendre la bonne décision dans tous les cas.

C’est bien connu, les marchés traversent des épisodes d’euphorie motivés par l’avidité, ou bien la peur – plus nébuleuse – de passer à côté de quelque chose.

Ils sont également tristement célèbres pour leurs krachs éclairs et les trous d’air faisant chuter les indices de 5% (voire plus) sur une seule séance, et ce sans aucune raison identifiable.

Les robots peuvent opérer dans ces conditions, mais ils ne peuvent pas les comprendre. Pour rétablir la rationalité, il faut au moins quelques acteurs humains rationnels – et c’est précisément ce qu’il manque aujourd’hui.

Les robots, avantages et inconvénients

Il est vrai que les robots permettent de baisser les coûts et d’exécuter les ordres plus rapidement, en se passant de l’élément humain.

Les robots peuvent également réaliser des performances raisonnablement correctes dans un contexte d’apaisement des marchés et de faible volatilité, où l’exécution revient à augmenter ou réduire certaines positions en passant d’un secteur à un autre lorsque la liquidité est abondante.

Les problèmes surviennent lorsque la liquidité n’est pas abondante, lorsque les marchés s’envolent ou s’effondrent, et lorsque la peur ou l’euphorie sont dans l’air.

Les humains ont déjà vécu ces circonstances. Les humains (ou du moins certains d’entre eux) peuvent modérer leur euphorie ou surmonter leur peur. Cela veut dire vendre quand tout le monde achète, ou acheter quand tout le monde vend.

Ces réactions humaines ne sont pas irrationnelles. En fait, elles contribuent à signaler qu’il subsiste une certaine rationalité.

Ensuite, une montagne de biais cognitifs entre en jeu. Les humains sont sujets à la dynamique du troupeau. Cela peut être dangereux, lorsque le troupeau se précipite vers la sortie, mais cela peut être très constructif lorsque le troupeau décide de se calmer. Un humain qui contrecarre la tendance peut donner l’exemple, faire des adeptes et inverser le mouvement.

Les robots sont incapables de jouer ces rôles salutaires. Les robots peuvent être programmés pour « acheter à la baisse et vendre à la hausse » au sein de fourchettes prédéterminées.

Mais lorsque les actions s’échappent de leurs fourchettes ou lorsque les ordres stop sont déjà largement dépassés en raison de violents écarts de cours, les ordinateurs se débarrassent de tout et « baissent le rideau ».

Malgré les affirmations les plus extravagantes des partisans de l’intelligence artificielle (IA), les robots sont incapables de flairer la peur, d’identifier une opportunité, et de prendre la main pour inverser un comportement de marché chaotique.

La suite dès demain…

Pour plus d’informations et de conseils de ce genre, c’est ici et c’est gratuit


bonnerBill Bonner est le fondateur d’AGORA, le plus large réseau d’entreprises indépendantes de presse spécialisée au monde.
En 1978, depuis sa ville natale, Baltimore (Maryland, Etats-Unis), Bill Bonner a voulu développer un « marché » (« Agora » en grec) des idées. Pas de l’information homogénéisée telle que les médias grand public relayent sur nos écrans et journaux, mais une source d’idées diverses avec des opinions et des avis originaux, alternatifs et surtout utiles. Bill a à cœur d’aider les lecteurs à mieux comprendre le monde dans lequel ils vivent, et à agir dans en conséquence. Que ce soit en matière de géopolitique, de macro-économie ou tout simplement le domaine de l’épargne, Bill incite ses lecteurs à cultiver un esprit vif et anticonformiste.
Bill a également co-écrit des livres qui ont tous figuré dans la liste des best-sellers du New York Times et du Wall Street Journal : L’inéluctable faillite de l’économie américaine (2004), L’Empire des dettes. À l’aube d’une crise économique épique (2006) et Le Nouvel Empire des dettes. Grandeur et décadence d’une bulle financière épique (2010).

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

L’Or des Fous (Broché)


Prix habituel EUR 24,00
Neuf: EUR 24,00 EUR En stock
Used from: EUR 24,00 En stock
buy now

Guide de l’Investissement en Or et autres métaux précieux (Broché)


Prix habituel Price Not Listed
Neuf: 0 Non disponible
Used from: 0 En stock
buy now

L’effondrement du dollar et de l’euro et comment en profiter (Poche)


Prix habituel EUR 22,00
Neuf: EUR 22,00 EUR En stock
Used from: EUR 22,00 En stock
buy now

Guide d’investissement sur le marché de l’Or (Broché)


Prix habituel EUR 26,35
Neuf: EUR 26,35 EUR En stock
Used from: EUR 26,35 En stock
buy now

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
5 Comment threads
0 Thread replies
4 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
GarofulaDick MA00 888Poujade51picodius Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Garofula
Invité
Garofula

Un robot ne fait ni plus ni moins que ce que son programmeur-trader lui dit de faire.

Dick MA
Invité

C’est même eux qui vont foutre dans la merde

00 888
Invité
00 888

À l heure du thf où 90% des ordres sont négociés en 0,1 milliseconde en Europe (pour en faire beaucoup), utiliser un opérateur humain pour sont propre compte pour faire du profi devient désuet.

Le reste de l article sur la réalité des robots est vrai. Ils n ont aucun sens du signifié et encore moins du bon sens.

Poujade51
Invité
Poujade51

“Pourquoi les transactions boursières ne pourraient-elles être traitées de manière entièrement automatisé d’un bout à l’autre ?”

Rappelez moi : c’était il n’y a pas si longtemps que wall street a été obligé de débrancher en urgence en pleine journée l’intégralité de ses connexions parce que les ordinateurs étaient à l’origine d’un des plus grands krachs imaginables ( tous préprogrammés à la vente pour un certain seuil : ils avaient à la suite d’une baisse massive accentuer l’écroulement en accélérant toutes les ventes et provoquant le krach : c’était le 6/05/2010)

picodius
Invité
picodius

les robots paye des impôts………………..dans une autre vie peut être ….