Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Aïe: Vlà maintenant que les personnes responsables de l’approvisionnement alimentaire mondial commencent à tomber malades
 

« Sanderson Farms », un gros producteur de volaille et « Smithfield Foods », le plus grand producteur de porc au monde, ont tous deux signalé des possibles cas d’employés infectés par le coronavirus.

Cela soulève une question évidente : que se passe-t-il lorsque des personnes essentielles dans le domaine de l’approvisionnement alimentaire mondial commencent à tomber malades ?

A l’heure actuelle, la perturbation reste encore gérable – mais cela commence à se transformer en une menace considérable, note Bloomberg, avec des employés directement liés à la préparation et à la transformation des aliments dans le monde entier. Outre la menace évidente que les aliments ne parviennent pas jusqu’aux consommateurs, des produits comme les fruits peuvent finir par pourrir dans les champs s’il n’y a pas assez d’employés pour les cueillir et les cultiver.

Al Stehly, qui exploite une entreprise de gestion agricole dans le nord du comté de San Diego en Californie, a déclaré : « Si nous ne parvenons pas diminuer la courbe des personnes infectées, cela impactera les agriculteurs et les ouvriers agricoles – et ensuite nous allons devoir faire des choix quant aux cultures que nous continuerons à récolter. Nous espérons que personne ne tombe malade. Mais franchement, je peux vous dire que je m’attends à ce que certains d’entre nous attrapent le virus. »

Et pour clarifier, ce n’est pas la nourriture, elle-même qui est à l’origine de la menace du virus. C’est la propagation du Covid-19 sur les employés qui travaillent sur les chaînes de d’approvisionnement qui est le plus inquiétant.

Sanderson a eu de la chance dans le sens où leur seul employé effectue des tâches en autonomie, sans contact avec d’autres employés. Mais il y a d’autres cas d’infections dans l’industrie, où les employés sont très proches les uns des autres, ce qui peut provoquer de véritables ravages. Dans certaines usines de viande bovine, les employés sont au coude à coude et malgré le fait qu’ils portent des équipements de protection, il existe toujours un risque de contagion.

Dave MacLennan, président-directeur général chez Cargill Inc., le plus gros négociant de produits agricoles au monde, a déclaré : « l’une de nos usines de viande de bœuf nourrit 22 millions de personnes par jour, et il est donc vital que ces usines continuent de tourner. »

Thomas Hesse, président de la section locale 401 du syndicat des travailleurs unis a déclaré : « il y a actuellement énormément de tensions sous-jacentes, liées la peur et à l’anxiété. »

Et donc, alors que les rayons des épiceries se vident dans le monde entier, les entreprises de transformation alimentaire ont intensifié leurs procédures sanitaires en instaurant le lavage des mains obligatoire, et en pulvérisant les plantes avec du désinfectant et en nettoyant régulièrement les poignées des portes. Les horaires sont de plus en plus échelonnés et les pauses déjeuner sont désormais prises seules.

Steve Cahillane, PDG de Kellogg Co., a suggéré que son entreprise recrute des employés supplémentaires, si nécessaire, dans le cadre d’un plan d’adaptation.

Mary Coppola de la United Fresh Produce Association a déclaré : « Nous allons développer des solutions créatives où les gens qui seront licenciés, pourront trouver de nouvelles opportunités. Ceci soutiendra l’infrastructure essentielle, ce qui nous permettra à tous de continuer à se nourrir.»

Mais attirer les gens dans l’industrie de la transformation des aliments n’est peut-être pas aussi simple qu’il y paraît, d’autant plus que le gouvernement envoie des chèques aux gens spécifiquement pour les empêcher d’aller au travail. Les salaires dans l’industrie sont généralement faibles et le travail est considéré comme étant l’un des plus éreintants.

Alors que certains grands producteurs ont accordé des primes ou augmenté les salaires de leurs employés pour leur montrer combien ils sont indispensables à l’entreprise, les producteurs laitiers du Vermont ont mis en œuvre d’autres plans de sauvegarde inhabituels. Lors d’un appel via les réseaux sociaux, ils ont simplement demandé aux gens de venir traire les vaches laitières si les agriculteurs commençaient à tomber malades. Ils ont recruté 80 volontaires qui jouent le jeu.

Covid-19: l’industrie du cinéma à l’arrêt J-Francois Belanger: “10 millions d’Américains se sont retrouvés au chômage au cours des 2 dernières semaines en raison du coronavirus !”

Kim Mercer, de la Northeast Organic Framing Association of Vermont, a déclaré : « Tout a commencé lorsque nous avons reçu deux appels de producteurs laitiers qui craignaient de tomber malades et d’être dans l’incapacité de traire leurs vaches et voilà, ce serait la fin pour eux, la fin de leur exploitation. Nous avons maintenant des gens partout dans l’état qui sont prêt à rendre service. »

Nous ne sommes pas sûrs que d’autres grands producteurs alimentaires aient autant de chance…

Source: zerohedgeVoir les précédentes interventions de zerohedge

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
nt ce temps les libertés
nt ce temps les libertés
1 mois plus tôt

Que se passera t-il quand le personnel des centrales nucléaires seront malades, qui sera capable d’éviter la catastrophe ou les catastrophes qui arrivent?

Poujade51
Poujade51
1 mois plus tôt

Quand on vous le dis : nécessité des filières courtes, voire ultra courtes autour de chez soi ! il y en a plein des agriculteurs et des maraichers : ils sont tous les samedis sur les marchés : chez moi, ils font tous preuve d’ingéniosité : commande sur le site et livraison dans la semaine ! Des solutions il y en a mais elle fait peur au système en place : fini les supermarchés : retour au local !

2
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x