Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Crise: Voilà ce qui va se passer lorsque la panique déferlera… Vous êtes prévenus !
 

Les investisseurs ont aujourd’hui le choix d’Hobson. Mais ils ne comprennent toujours pas les options qui s’offrent à eux.Thomas Hobson possédait une écurie de 40 chevaux à Cambridge aux XVIe et XVIIe siècles. Cela dit, ses clients n’avaient qu’un seul choix. Ils pouvaient soit prendre le cheval le plus proche de la porte, soit ne rien prendre du tout.Un choix d’Hobson est donc un choix qui ne comporte qu’une option « à prendre ou à laisser ».

Vous trouverez ci-dessous le choix des classes d’actifs dont disposent les investisseurs aujourd’hui et dans lesquelles 99% ou plus de la liquidité mondiale est investie. Le problème est que ces actifs sont des bulles massives gonflées par la création illimitée de crédit et l’impression monétaire des dernières décennies.

Si l’on suppose que les chevaux de l’écurie représentent les classes d’actifs ci-dessous, ils seront tous un très mauvais choix, peu importe lequel est le plus proche de la porte :

  • Les actions perdront 75% à 95% en termes réels suite à l’implosion de la bulle boursière.
  • Les obligations perdront 90% à 100% de leur valeur en cas de défaillance des emprunteurs souverains et privés.
  • La valeur des biens immobiliers implosera de 75% à 95% avec des taux supérieurs à 15% et aucun crédit disponible.
  • Les placements en capital-investissement perdront 70% à 100% de leur valeur à cause de l’effet de levier élevé et les taux.
  • Le cash sera soit ponctionné des comptes (bail-in), soit perdu en cas de faillite bancaire, soit totalement déprécié par les gouvernements.

Source: or.fr

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
generalchanzy
generalchanzy
1 mois plus tôt

J’ai des doutes pour l’option cash. C’est supposer qu’il disparaitra mais, dans ce cas, il n’y aura plus d’échanges donc plus d’économie. Une sorte de covid 19 monétaire. Oui! tout au fond de l’écurie, il y a l’étalon or mais ça ne sera pas suffisant.

shamengwa
shamengwa
1 mois plus tôt
Reply to  generalchanzy

Pourquoi l’étalon or ne sera pas suffisant ? Merci d’argumenter

Gerard Gost
1 mois plus tôt

bof bof

M A R C E L
M A R C E L
1 mois plus tôt
Reply to  Gerard Gost

Et si le grand soir du monde d’après n’avait pas lieu ? En 2006, la France était l’un des pays les mieux préparés au monde pour faire face à une pandémie. C’était avant quand j’y étais .

4
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x