Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
L’Etat envisage de racheter les boutiques et commerces pour sauver les centres villes !

Juste avant la crise du coronavirus, nous étions à 57 % de dépenses publiques du PIB.

Puis nous avons engagé 26 % du PIB en plus dans les plans de sauvetage de l’économie et ce n’est pas fini !

Cela veut dire que nous avons potentiellement 83 % du PIB de dépenses publiques pour l’année 2020 et il sera difficile de voir ce taux réellement diminuer si l’on ne veut pas contempler les conséquences d’un terrible effondrement systémique.

Nous sommes donc officiellement entrés en économie administrée de marché.

Et c’est dans ce contexte que l’Etat envisage de racheter les commerces, les boutiques vides des centres villes ou même à payer les loyers à la place des commerçants pour sauver le cycle économique et les banques au bout de la chaîne…

C’est ce qu’il faut faire, et c’est bien de le faire, c’est juste que de voir les autorités le faire signifie et souligne la gravité de la situation que nous affrontons.

« L’État est prêt à tout pour sauver les commerces de centre-ville, durement touchés par le coronavirus et les mesures de confinement. Le gouvernement pourrait acheter des locaux commerciaux pour les louer à petit prix.
Jusqu’où est prêt à aller le gouvernement pour soutenir les commerces de centre-ville ? Très loin, selon les informations des Echos. Le gouvernement travaillerait en effet sur une initiative inédite : acheter des locaux commerciaux en centre-ville pour les louer ensuite à prix abordable. Une centaine de foncières installées dans les départements auraient des fonds pour acquérir ces locaux : 10 000 achats en tout seraient ainsi prévus. C’est la Caisse des dépôts qui viendrait prêter main forte, avec l’aide des collectivités locales, avec lesquelles le gouvernement doit encore s’entendre sur l’opération. Par conséquent, il faudrait attendre cet automne et le plan de relance attendu pour que l’initiative voit le jour.

Une centaine de foncières
Ce n’est pas la seule mesure que les pouvoirs publics ont prévu pour soutenir les commerçants et artisans. Ces derniers ont certes bénéficié de l’annulation des charges sociales et fiscales durant les mois de confinement. Mais c’est insuffisant pour éviter une vague de faillites. Le fonds de solidarité, qui fonctionne jusqu’à la fin de l’année pour les secteurs restés fermés après le déconfinement (tourisme, hôtellerie, restaurants…), va également se prolonger jusqu’en juin pour les indépendants, sous condition de ressources (moins d’un million d’euros de chiffres d’affaires).

La France se prépare à une vague de licenciements et de faillites sans précédent Philippe Herlin: « Danger: la France addict à la dette, l’État mais aussi les entreprises et les ménages »

Prise en charge des loyers
L’État pourrait aussi lever une condition qui permettrait de décrocher la prise en charge du loyer (à hauteur de 10 000 euros maximum). L’aide pourrait être attribuée même lorsqu’une entreprise a bénéficié d’un prêt garanti, ce qui est impossible actuellement. Le gouvernement devrait aussi relever le seuil du fonds de retraite Madelin à 8 000 euros. Tout cela sera détaillé en début de semaine prochaine lors de la discussion autour du troisième projet de loi de finances rectificative. Ces mesures s’ajouteront aux prêts garantis, chômage partiel, report et annulation de charges sociales et fiscales et aux milliards d’euros en soutien aux secteurs automobile, aéronautique, au tourisme, etc ».

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
20 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
M A R C E L
M A R C E L
4 mois plus tôt
  1. Dette, dépenses : faillite sereine mais certaine; « Une dette [publique] à 120% du PIB n’est pas en soi une catastrophe. »

« La question des comptes publics est accessoire. »
VOS perles !!!

sedeno richard
sedeno richard
4 mois plus tôt

Bienvenue en U.R.S.E. (Union des Républiques Socialistes Européennes).

bartabas
bartabas
4 mois plus tôt

L’Etat rachèterait-il ces boutiques et commerces pour les revendre en douce aux chinois qui en sont tres demandeur ?
Voila la diplomacie des bar-tabac en action pour quelques avantages sonnants et trébuchants.

fanta
fanta
4 mois plus tôt
Reply to  bartabas

Attention! Tsunami de fentanyl à l’horizon.

Anne Gieudes Depelchin
4 mois plus tôt

Et comment ? ……

maxime6613
4 mois plus tôt

Si on m’avait dit que Macron deviendrait communiste , j’aurais jamais cru ….

Poujade51
Poujade51
4 mois plus tôt
Reply to  maxime6613

Et oui on le connaissais mal finalement ! on avait des préjugés ! LOL !

Loïc
Loïc
4 mois plus tôt

Les modes de consommations ont changés et les politiciens semblent être trop cons pour le comprendre. Personnellement j’ai autre chose à foutre que de faire du lèche vitrine ou de glander à la terrasse d’un café où le prix d’une bière pression coute l’équivalent du PIB du Malawi. Faire les courses ça me gave, mais avec l’épidémie de COVID j’ai découvert le drive, c’est génial, rapide et en plus on n’est pas tenté d’acheter des conneries. Pour le reste j’achète presque tout sur internet, je compare les prix en ligne et je fais de sacrés économies d’argent et de temps.

Marie Brune
4 mois plus tôt

tocards

Kalimero
Kalimero
4 mois plus tôt

Dans mon coin, entre 75 et 90% des magasins sont fermés !

Poujade51
Poujade51
4 mois plus tôt
Reply to  Kalimero

Dans ma région j’ai travaillé la semaine passée dans une boite (je bosse dans le milieu vinicole en CDD ou intérim) qui était obligé de « tirer » ses vins pour libérer les cuves pour la prochaine vendange mais l’employé qui bosse à la fois au « dégorgement  » et à « l’expédition » pourtant en CDI bossait lui : 1 journée par semaine !
Mais ça va BFM nous dis que tout va bien, que tout repart bien alors je suis rassuré !

Kalimero
Kalimero
4 mois plus tôt
Reply to  Poujade51

Et on interdit la distillation en alcool ! Produire pour jeter, communisme ou capitalisme ?

Poujade51
Poujade51
4 mois plus tôt
Reply to  Kalimero

« Bêtisme » !

Kalimero
Kalimero
4 mois plus tôt
Reply to  Poujade51

YES ! et on a pas fini d’en voir des vertes et des pas mûres…

Juliejacks
Juliejacks
4 mois plus tôt

Lorsqu’un état en arrive à vouloir sauver, quel qu’en soit le prix, des entreprises qui ne sont pas viables, en raison d’une crise économique mondiale, alors c’est que l’on est vraiment au fond du gouffre ! Sauve qui peut !

Poujade51
Poujade51
4 mois plus tôt
Reply to  Juliejacks

ceux qui lisent habituellement & depuis très longtemps les sites dits complotistes les ont ouverts depuis longtemps les yeux ! certains ce sont déjà bougé « le cul » pour se sauver ! tans pis pour tous ceux qui sont dans le déni !

Juliejacks
Juliejacks
4 mois plus tôt
Reply to  Poujade51

On est d’accord !!!
Mais chuuuuttttt…….

20
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x