Les prix du pétrole pourraient-ils de nouveau plonger dans le négatif ?

Dans le système économique actuel qui perd absolumment tous ses repères, il est très risqué de se prononcer avec certitude.

Cela dit pour le chef du ministère russe de l’Énergie, Alexandre Novak il est impossible que les cours du prétrole redeviennent négatifs à brève échéance.

Effectivement, lors de l’effondrement du mois de février/mars les pays producteurs de pértole n’avaient pas eu le temps de réduire leur production et nous avons eu à faire face à un simple problème de tuyaux et de capacités de stockage saturées, en raison de l’effondrement brutal de la demande mondiale de pétrole.

Actuellement la production mondiale a été ajustée à la baisse, et il faudrait un choc encore plus fort de demande pour que les capacités de stockage mondiales soient de nouveaux saturées.

« Oléocène » c’est fini ! BP officialise la fin du pétrole Benjamin Louvet: “Petrole: Selon Haynes ans Boone, d’ici 2022, le secteur pétrolier US pourrait connaître autant de faillites que sur les 5 dernières années.”

Espérons que ce ne sera pas le cas, sinon, cela veut dire qu’effectivement nous aurons un problème, un gros problème.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page