Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Un ancien responsable de la Maison Blanche met en garde contre le « risque élevé » d’un résultat électoral contesté aux Etats-Unis

Un ancien responsable de la Maison Blanche met en garde contre le « risque élevé » d’un résultat électoral contesté aux Etats-Unis.

A Singapour, les marchés doivent être attentifs au « risque élevé » d’un résultat contesté de l’élection présidentielle américaine alors que la dynamique se déplace avant le vote, a stipulé mardi un ancien responsable du commerce de la Maison Blanche.

Un tel résultat pourrait se produire si un candidat considéré comme perdant refuse de céder ou s’il met en doute la légitimité des résultats. Le président américain Donald Trump a refusé de dire s’il accepterait les résultats de l’élection, ce qui a suscité des inquiétudes quant à une transition désordonnée du pouvoir si l’actuel président venait à perdre.

« Je pense que c’est un risque élevé et je pense que les marchés doivent y prêter attention. J’ai détecté un réel changement dans la dynamique des élections au cours des six à huit dernières semaines », a déclaré Clete Willems, ancien directeur adjoint du Conseil économique national, à la « Squawk Box Asia » de la CNBC.

Clete Willems déclara aussi : « Au début du mois d’août, je pense que le président … s’est senti en retard, je pense qu’en ce moment il a l’impression d’avoir le vent dans le dos pour différentes raisons ».

Monsieur Willems, aujourd’hui associé du cabinet d’avocats Akin Gump, a expliqué que l’impression générale semble que l’économie américaine s’améliore et que le président a « bien réussi dans certains domaines de la loi et de l’ordre » et cela joue probablement en faveur de l’actuel président américain.

En outre, Monsieur Trump s’efforce de nommer un nouveau juge à la Cour suprême pour remplacer la regrettée Ruth Bader Ginsburg avant les élections de novembre. Cela contribuerait également à améliorer les chances du président, confia Monsieur Willems, ajoutant que c’est particulièrement le cas si la candidate est Amy Coney Barrett, qui est une personne qui excite la base conservatrice.

Clete Willems confessa aussi : « Donc, je pense que ce sera une course incroyablement serrée. Et je pense que, malheureusement, nous n’aurons peut-être pas de résultat immédiatement, probablement un litige qui suivra et j’espère juste que nous pourrons régler cela dans un délai relativement court afin qu’il n’y ait pas d’incertitude en janvier » « Je pense vraiment que c’est quelque chose que nous allons devoir gérer ».

Relancer les négociations négligées.

Monsieur Willems déclare aussi que les républicains et les démocrates se sont battus pour le poste vacant à la Cour Suprême ces derniers jours, ce qui semble susceptible de bloquer davantage les négociations pour un plan de relance budgétaire bien nécessaire.

Le décès de Madame Ginsburg a déclenché une bataille pour la Cour suprême, qui comptait une majorité de 5 à 4 juges nommés par les républicains. Si le candidat de Trump était confirmé, une majorité de 6-3 pourrait avoir une énorme influence sur la forme de la loi aux États-Unis pour la génération à venir.

Les économistes ont annoncé que l’économie américaine, qui a été durement touchée par la pandémie de coronavirus, a besoin d’un soutien supplémentaire. Mais les négociations pour le prochain cycle de relance sont dans l’impasse car les deux parties ne parviennent pas à s’entendre sur les programmes à financer.

« Je pense que le paquet fiscal et la prochaine série de mesures de relance liées au coronavirus étaient déjà en grande difficulté. Ne vous y trompez pas, l’atmosphère politique à Washington en ce moment est assez empoisonnée, elle est colorée par l’élection et j’étais donc déjà d’avis que les choses n’allaient probablement pas se concrétiser » « Si tout le monde ici se concentre sur le candidat, ils n’auront pas le temps d’avoir les négociations dont ils ont besoin pour ce genre de paquet », a enfin convenu M. Willems.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
bbrise
bbrise
1 mois plus tôt

“Ca suffit! Vous avez généré assez de problèmes dans le monde”: la tension monte entre les USA et la Chine au Conseil de sécurité de l’ONU

1
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x