Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
« Un avion passe le mur du son. Paris panique. La peur qui en dit long… » L’édito de Charles Sannat

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Mercredi 30 septembre.

11h57.

Mon téléphone crépite dans tous les sens.

« Salut Charles, tu es au courant pour l’explosion à la Défense ? Le bruit était énorme ! Ils ont du faire péter la Grande arche »…

« Charles, tu as entendu l’explosion ? Je suis sur Versailles, ils ont du faire péter le château »…

« Je suis dans le 8ème, les murs ont tremblé tellement l’explosion était puissante… ils ont du faire sauter l’Arc de Triomphe » !

Le communiqué officiel de la Préfecture de Police de Paris tombe rapidement, quelques minutes après. Il s’agit finalement « que »‘ d’un avion de chasse qui a passé le mur du son pas très loin de la capitale parce qu’il semble que les contrôleurs aériens aient plus ou moins perdu le contact avec un avion civil.

Une « peur » qui en dit très long, trop long !

Je ne me moque pas un seul instant de ceux qui ont eu peur.

Je constate froidement, lucidement et ce constat doit être posé, qu’en l’an de grâce 2020, les gens ont profondément peur d’être frappé à tout moment par la violence et les catastrophes.

Dans le classement empirique et non scientifique, les sms et mails que je reçois, même nombreux ne permettent pas d’établir une vérité intangible, mais au moins de partager avec vous une étude « observationnelle ».

Premier au classement, parce que Paris, l’attentat bien évidemment dans toutes les têtes, dans tous les esprits.

En second, la catastrophe industrielle, type AZF ou Lubrizol.

Personne n’a un seul instant, une seule seconde imaginé que cela puisse être un banal avion passant le mur du son.

C’était forcément grave, très grave, vous aviez le choix entre la catastrophe chimique ou l’attentat de masse meurtrier.

La conclusion de ces quelques minutes légitimes de peur et d’inquiétude est simple.

Il ne peut pas y avoir de « moral des ménages » au beau fixe, quand inconsciemment, tous attendent la catastrophe en permanence, et cet état d’esprit montre, matérialise, explique, le taux d’épargne des Français.

De la même façon, il ne peut pas y avoir d’économie saine et prospère sans sécurité.

La sécurité à des facettes multiples. Cela va de la sécurité affective à la sécurité physique en passant par la sécurité sociale, mais le besoin de sécurité est la première étape à passer pour qu’une société soit prospère.

Après la Seconde Guerre mondiale, la prospérité s’est installée en Europe parce qu’avant tout, il y avait une sécurité qui n’était plus menacée par un risque d’invasion allemande à tout moment !

Notre pays est profondément, intrinsèquement déprimé, parce qu’il a peur, parce que la sécurité quotidienne n’est plus assurée, parce que les faits divers s’enchainent à une vitesse alarmante, et si l’on ne veut plus d’animaux sauvages prisonniers dans les cirques, on laisse des animaux humains terroriser tout ce pays et sévir en toute impunité.

Il n’y a pas de développement économique efficient sans sécurité.

La sécurité est le besoin premier de tout être humain.

La France a peur.

Tout simplement.

Ce pays est terrorisé.

Triste bilan, triste constat.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
M A R C E L
M A R C E L
20 jours plus tôt

Impuissance chronique de Vos dirigeants.fraudeS, fruits de la non gestion depuis des lustres, pourquoi le monde s’en étonne ? Cheval de bataille de l’égalité dangereux humainement, économiquement et philosophiquement.Sur une très mauvaise pente; que faire ?

Dick-Butt
Dick-Butt
21 jours plus tôt

Confondre peur avec inquiétude ou questionnement, c’est avant tout sauter sur l’occasion pour parler encore une fois de peur, Sannat ou BFM, même combat….gros naze.

Il vous donne combien pour mettre la totalité de ses articles ici ?
Si on voulait les lire on irait sur son site.

Last edited 21 jours plus tôt by Dick-Butt
Nejus
Nejus
20 jours plus tôt
Reply to  Dick-Butt

Et qu’es qui vous fait croire que les gens sont juste inquiets ?
Avez-vous pris la peine de poser la question aux gens ? Aux personnes âgées ? Aux commerçants ? Aux restaurateurs ?
J imagine que non, vous n avez pas peur c est bien mais si vous aviez a investir vos économies dans un projet es que vous le feriez ?

Dick-Butt
Dick-Butt
20 jours plus tôt
Reply to  Nejus

Du grand n’importe quoi, je bosse en région parisienne sur un site qui compte 850 employés, à la pause café je n’ai pas vu de peur, juste des gens qui s’imaginaient que sans doute une usine avait encore flambée, ensuite ça reparlait de pendre Macron et sa clique, la routine quoi.

C’est pas parce que vous avez mouillé la couche, qu’on en a fait de même.

Jean le bon
Jean le bon
20 jours plus tôt
Reply to  Dick-Butt

Nous vivons en campagne avec des besoins simples , des amis, des producteurs et une très bonne qualité de vie. Nous n’avons pas subi de changement quant à notre rythme de vie excepté lorsque l’on va au village et que tous arborent leur “masque de papier” https://www.youtube.com/watch?v=oxgW8YNtP_w presque comme ujn bijou, un trophée ! Alors que les citadins aient peur d’un avion qui passe le mur du son nous fait beaucoup rire mais en fait ce n’est pas drôle ; c’est juste pitoyable. Quant à Mr SANNAT, nous sommes en désaccord définitif depuis bien longtemps : ce vendeur de soupe… Read more »

Kalimero
Kalimero
20 jours plus tôt
Reply to  Jean le bon

Mort de rire !
Vraiment très près de la vérité.

Nejus
Nejus
19 jours plus tôt
Reply to  Dick-Butt

L article des gens qui on peur de l avenir pas juste des avions à réaction.

7
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x