Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Les députés américains recommandent le démantèlement des GAFA

C’est un article du New York Times qui aborde un sujet, un sacré sujet, à savoir que les députés de la chambre des représentants (majorité démocrate) aux Etats-Unis viennent de rendre un rapport on ne peut plus officiel dans lequel ils  condamnent le « pouvoir monopolistique » des grandes entreprises technologiques et appellent à leur démantèlement !!

Oui !

Rien que cela !!!

Le démantèlement des GAFA !

Ce n’est pas rien quand même !

Cela rappelle au passage que le politique prime toujours sur l’économique à condition que les « zélus » du peuple soient véritablement ceux du peuple, et pas ceux des milliardaires !

Dans un rapport dirigé par les démocrates, les législateurs ont déclaré qu’Apple, Amazon, Google et Facebook devaient être surveillés et ont recommandé leur restructuration et la réforme des lois antitrust.

En juillet, les directeurs généraux des technologies, dont Jeff Bezos d’Amazon, ont pris la parole lors d’une audition antitrust de la Chambre des représentants. Les législateurs ont constaté que les entreprises exerçaient un pouvoir monopolistique et abusaient de leur position dominante.

Les députés de la Chambre des représentants qui ont passé les 16 derniers mois à enquêter sur les pratiques des plus grandes entreprises technologiques mondiales ont déclaré mardi qu’Amazon, Apple, Facebook et Google avaient exercé et abusé de leur pouvoir monopolistique et ont appelé à la plus grande modification des lois antitrust depuis un demi-siècle.

Dans un rapport de 449 pages présenté par les dirigeants démocrates de la commission judiciaire de la Chambre des représentants, les législateurs ont déclaré que les quatre sociétés étaient passées de start-up « de pacotille » à « des monopoles du type de ceux que nous avons vus pour la dernière fois à l’époque des barons du pétrole et des chemins de fer ». Les législateurs ont déclaré que les sociétés avaient abusé de leur position dominante, en fixant et souvent en dictant les prix et les règles du commerce, de la recherche, de la publicité, des réseaux sociaux et de l’édition.

Pour corriger ces inégalités, les législateurs ont recommandé de restaurer la concurrence en démantelant effectivement les entreprises, en renforçant les pouvoirs des organismes qui contrôlent la concentration du marché et en créant des obstacles à l’acquisition de jeunes pousses par les entreprises. Ils ont également proposé de réformer les lois antitrust, dans le cadre du plus grand changement potentiel depuis que la loi Hart-Scott-Rodino de 1976 a créé des examens plus rigoureux des grandes fusions.

« Notre enquête ne laisse aucun doute quant à la nécessité évidente et impérieuse pour le Congrès et les autorités antitrust de prendre des mesures pour rétablir la concurrence, améliorer l’innovation et préserver notre démocratie », ont déclaré Jerrold Nadler, démocrate de New York et président de la commission judiciaire, et David Cicilline, démocrate du Rhode Island et président de la sous-commission antitrust, dans une déclaration commune.

Le rapport de la Chambre est le plus important effort du gouvernement pour contrôler les plus grandes entreprises technologiques du monde depuis que le gouvernement a poursuivi Microsoft pour violation des règles antitrust dans les années 1990. Il offre aux législateurs une feuille de route très étudiée pour transformer les critiques sur l’influence de la Silicon Valley en actions concrètes.

Le rapport devrait également donner le coup d’envoi à d’autres actions contre les géants de la technologie. Le ministère de la justice s’efforce de déposer une plainte antitrust contre Google, suivie de poursuites séparées contre le géant de la recherche par les procureurs généraux de l’État. Des enquêtes antitrust sur Amazon, Apple et Facebook sont également en cours au ministère de la justice, à la Commission fédérale du commerce et à quatre douzaines de procureurs généraux des États.

Mais la sous-commission antitrust de la Chambre des représentants s’est divisée selon les partis sur la manière de remédier et de limiter le pouvoir des entreprises technologiques, indiquant que le Congrès devra mener une bataille difficile pour les réduire.

Les démocrates ont proposé des changements juridiques qui pourraient restructurer de manière substantielle Facebook, Google, Amazon et Apple. Ils ont déclaré que le Congrès devrait envisager de rendre illégal pour les géants de la technologie d’accorder un traitement préférentiel à leurs propres produits, comme le fait Google dans les résultats de recherche. Ils ont suggéré de scinder les entreprises en « séparations structurelles » et de leur interdire d’opérer dans des entreprises similaires à celles dans lesquelles ils étaient déjà dominants. Ils ont également recommandé de compléter les lois antitrust, y compris des règles plus claires qui pourraient bloquer les tentatives des géants technologiques d’acheter d’autres entreprises.

Réguler, punir ou détruire les GAFAM ?… Avec Olivier Passet APPLE bientôt plus riche que la France et les GAFAM provoquent une bulle boursière sans précédent !

Certains républicains ont approuvé les propositions visant à renforcer le financement des organismes chargés de l’application de la législation antitrust, mais ont rejeté les appels au Congrès pour qu’il intervienne dans la restructuration des entreprises et de leurs modèles économiques. D’autres ont refusé d’approuver les conclusions des démocrates.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Poujade51
Poujade51
16 jours plus tôt

Entre leurs souhaits & ce qui se passera, il y aura probablement un monde !

Pipo
Pipo
16 jours plus tôt

s’ils avaient voulu le faire, ce serait deja fait, et on n’en parlerait pas. de la simple communication pour enfumer les deplorables comme toujours et garantir leurs votes. on a deja entendu la meme rengaine des centaines de fois, la guerre contre la corruption, la guerre contre la drogue, la guerre contre la pauvrete, la guerre contre l’inegalite, la guerre contre l’injustice, la guerre contre le terrorisme, la guerre contre la finance, la guerre contre la pedophilie…. dans tous ces cas guerre signifie promotion.

Pipo
Pipo
16 jours plus tôt
Reply to  Pipo

et j’ai failli oublier le p’tit dernier, la guerre contre le covid bien sur.

Last edited 16 jours plus tôt by Pipo
toyet
toyet
17 jours plus tôt

Bravo, un peu tard, abus de positions dominantes contrôle des populations, la coupe est pleine, ils ont tout mon soutient. Une proposition que Trump aurait dû faire.Au moins leurs faire payer des impôts……

Dick-Butt
Dick-Butt
17 jours plus tôt
Reply to  toyet

Ne voyez-vous pas que c’est purement politique (électorale) et utopique, et surtout mensonger ?

C’est des conneries, Hollande nous a dit à nous que son ennemi c’était la finance, juste après il part en trombe à la Citi pour leur dire qu’en fait, il racontait des conneries, c’était pour les élections. 😀

Les GAFAM font partie de l’agenda du nouvel ordre mondial, que les démocrates osent prétendre qu’ils vont leur casser les genoux, c’est juste une blague.

Cet ancien agent des services de renseignements expliquait déjà cela.
https://dai.ly/x2ppn22

Last edited 17 jours plus tôt by Dick-Butt
Sebastian Salmon
17 jours plus tôt
Reply to  Dick-Butt

On verra bien, l’avenir nous le dira.

6
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x