Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Baisse des faillites européennes malgré la crise: le retour de bâton va faire mal

Les banques allemandes doivent se préparer à une augmentation importante des faillites au début de l’année 2021. Voici l’avertissement lancé par la Bundesbank cette semaine dans son rapport annuel concernant la stabilité financière. Elle anticipe 6.000 faillites au cours du T1 2021. Ce chiffre est légèrement inférieur au pire que l’on a connu durant la crise financière. Mais la Bundesbank n’écarte pas la possibilité d’un total beaucoup plus élevé.

Pire récession = moins de faillites

Malgré la pire contraction de l’économie allemande depuis la Seconde Guerre mondiale, il y a actuellement moins de faillites qu’en 2019. Ce sont bien entendu les stimulations et les opérations de sauvetage (pour 1,3 trillion d’euros) qui sont responsables. Notamment :

  • L’allongement des délais de remboursement, qui a offert un répit financier aux entreprises ;
  • La mise à disposition de crédits garantis par l’État, qui ont bénéficié aux PME comme aux grandes entreprises ;
  • Le programme d’assurance sociale Kurzarbeit, qui offre des subsides aux entreprises qui réduisent le temps de travail de leurs salariés au lieu de les licencier ;
  • La suspension temporaire des critères entraînant la faillite.

Covid-19: ces chefs d’entreprises qui font faillite ! Olivier Delamarche: “Je ne vous parle pas d’une petite crise mais d’un vrai effondrement avec une monnaie qui ne vaut plus rien, des banques qui ferment, des sociétés qui se cassent la figure…”

C’est pourquoi les faillites ont baissé de 6,2 % durant le premier semestre 2020 par rapport à 2019. Il s’agit également du nombre le plus bas de ces 25 dernières années, malgré la pire crise de ces 70 dernières années !

Avant la crise du coronavirus, les sociétés allemandes qui n’honoraient pas leurs obligations financières étaient forcées de faire faillite. Mais désormais, ce n’est plus le cas. Le 1er mars, ces règles ont été suspendues. Le moratoire devait durer jusque fin septembre, mais il a été prolongé jusqu’à la fin de l’année.

Une tendance européenne

En France, les faillites ne cessent de baisser, sur base annuelle, depuis 2015. La tendance allemande est également visible en France, et encore plus. Durant les 12 derniers mois qui ont précédé juillet 2020, le nombre de faillites a baissé sur base annuelle de 28 %, d’après la Banque de France, même dans les secteurs les plus touchés par la crise du coronavirus. Cette baisse des faillites est par exemple de 28 % dans le secteur des voyages et du tourisme.

La plus grande économie d’Europe au seuil d’une puissante vague de faillites “On ne va pas pouvoir éviter une explosion des faillites”: les banques européennes se préparent au choc !

Même son de cloche en Espagne. Le nombre de faillites a atteint un pic durant le dernier trimestre de 2019. Il attestait des problèmes économiques de la 4e économie européenne, qui s’étaient manifestés bien avant le coronavirus. Et malgré la pire récession d’Europe, l’Espagne a enregistré une baisse des faillites de respectivement 13 et 30 % durant le premier et le second trimestre.

Nous n’avons pas encore de statistiques pour l’Italie, mais la situation y est probablement identique.

Des difficultés qui sont simplement reportées

Ces interventions ont tout simplement reporté les grandes difficultés économiques qui nous attendent. Combien d’entreprises ayant bénéficié de l’assistance généreuse des gouvernements et des banques centrales étaient déjà en difficulté avant la pandémie et le sont encore plus aujourd’hui ?

Seconde Vague: les entreprises zombies nous envahissent à cause des Banques centrales ! Entreprises zombies: le contrecoup des aides massives de l’Etat ?… Avec Olivier Delamarche dans C’EST CASH !

En Allemagne, les sociétés qui avaient des problèmes de trésorerie et/ou un endettement non viable ont reçu un répit. Ce nombre de sociétés zombies a grimpé. D’après la société de notation Creditreform, il y aurait déjà 550.000 entreprises zombies en Allemagne, soit environ 1/6 des sociétés allemandes.

Lire la suite sur or-argent.eu

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x