Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Immobilier: Les 5 questions qu’il faut absolument se poser avant d’acheter !

C’est un article de Ouest-France qui nous confirme que les « banques suivent de plus en plus les recommandations du Haut conseil de stabilité financière. Les refus de prêts augmentent. Davantage de ménages reportent leur projet d’achat ».

Rien de très nouveau dans cet article mais une confirmation qu’il vous faut, dès à présent, prendre en compte dans vos réflexions pour une future acquisition immobilière.

Voici les 5 questions que vous devez vous poser avant d’acheter. 

1/ Faut-il acheter ? C’est la vraie question. Quand la crise économique frappe, il y a deux volets à cette question. Faut-il acheter ou reporter son acquisition si l’on se sent fragilisé en termes d’emplois par exemple ! Mais même si votre emploi vous semble sûr, le marché, lui peut baisser si tous les autres arrêtent d’acheter parce qu’ils ont peur du chômage, ou qu’ils ne sont plus financés par les banques.

2/ Votre apport est-il suffisant ?

3/ Votre capacité d’épargne couvre-t-elle en plus des loyers payés jusqu’à présent le surcoût lié à la propriété (entretien, taxe foncière etc …).

4/ Le bien convoité est-il en adéquation avec vos besoins en termes de surfaces pour les 10 ans qui viennent (enfants, naissances etc…) Si vous êtes obligé de revendre un bien trop petit dans les 5 ans pour acheter plus grand, vous pourriez subir une moins-value.

5/ La localisation que vous envisagée est-elle cohérente par rapport à vos besoins, votre emploi, etc…

Dans tous les cas, les banques vont rejeter presque systématiquement, les dossiers des acquéreurs les plus fragiles, et il ne faut pas voir cela comme une sanction ou un jugement de la banque, mais comme une protection de vos intérêts.

La crise des Subprimes de 2008 a commencé parce que les banques ont endetté des millions d’Américains qui n’avaient pas les moyens de leur crédit.

Au bout du compte, ce ne sont pas les banquiers qui étaient SDF mais… ces millions de pauvres bougres qui ne pouvaient plus rembourser des crédits devenus trop chers (taux variables) alors qu’ils perdaient leur travail en raison d’une terrible crise économique.

Immobilier: les refus de prêts se multiplient Immobilier: Loyers impayés, bombe à retardement ?

Pour ceux qui veulent aller plus loin, vous avez ci-dessous quelques exemples de dossiers STRATEGIES consacrés à l’immobilier, un abonnement à 98 euros qui vous permettra d’avoir accès en plus à plus de 60 dossiers déjà édités, un investissement évidemment à faire avant de s’endetter pour 25 ans et dépenser en moyenne 160 000 euros que l’on n’a pas !! Tous les renseignements ici ou en cliquant sur les images ci-dessous.

Charles SANNAT



« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x