Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Des taux de plus en plus bas et dont on profite de moins en moins !

Le mouvement de serrage de vis se poursuit et les banques financent de moins en moins de dossiers parce qu’elles deviennent de plus en plus strictes sur la qualité des dossiers et la notion de risques emprunteurs.

Résultat ?

Jamais les taux n’ont été aussi bas, et jamais la production de crédit n’a autant été orientée à la baisse.

Pour Sandrine Allonier, directrice de la communication du courtier en crédits immobiliers Vousfinancer. « D’un côté les taux sont très bas et d’un autre côté les banques sont de plus en plus exigeantes. Donc finalement, nous avons peu d’emprunteurs qui peuvent bénéficier de ces conditions extrêmement favorables ».

Nous vivons la suite des demandes du Haut Conseil à la Stabilité Financière qui avait demandé aux banques de calmer le jeu, mais nous vivons également un moment particulier au niveau bancaire, où les établissements prennent en considération, bien évidemment, les risques économiques accrus par la pandémie et les dégâts infligés aux entreprises … donc à l’emploi !

Plus aucun restaurateur ou patron de bar, plus aucun patron d’hôtel, plus aucun commerçant « non-essentiel » ne peut plus faire de crédit aujourd’hui sauf les PGE qui sont les prêts garantis par l’Etat mais dont la vocation n’est pas de financer un achat immobilier ! A cela rajoutez ceux qui travaillent dans des secteurs à risque comme les compagnies aériennes ou encore l’aéronautique, et vous avez pour la première fois, beaucoup d’exclus du financement bancaire pour les achats immobiliers.

Cela va commencer à se voir au premier semestre 2021 et le marché devrait connaître une baisse de l’ordre de 10 % dans les prochains mois (6 à 24 mois).

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source BFM Immo ici

Source: InsolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x