L’augmentation des prix des menus de la chaîne de restauration Chipotle met en lumière le problème d’inflation

Les programmes gouvernementaux, les campagnes politiques et les vœux pieux ne peuvent pas l’emporter sur l’économie. Au bout du compte, c’est toujours l’économie qui gagne au final.

Les hausses de prix annoncées par la chaîne de restauration Chipotle pour son menu le confirment.

Chipotle était l’entreprise préférée du mouvement  « Fight for $15 » le mois dernier lorsque cette dernière avait annoncé des augmentations de salaire pour tous ses salariés, portant ainsi le salaire moyen à 15 $ l’heure d’ici la fin du mois de juin. « Regardez ! Les entreprises peuvent payer un salaire décent », s’exclamaient les partisans de l’augmentation du salaire minimum.

Il a fallu moins d’un mois pour que la réalité économique rattrape son retard et reprenne le dessus.

Cette semaine, l’entreprise de restauration Chipotle a annoncé une augmentation des prix des menus d’environ 4% pour couvrir les salaires plus élevés. Maintenant, les gens sont en colère parce qu’ils vont devoir payer davantage pour un burrito.

Quiconque comprend la gestion d’une entreprise ne peut pas être choqué par la hausse des prix de la chaîne de restauration Chipotle. Lorsque vous augmentez le coût de production, au moins une partie de ce coût sera inévitablement répercutée sur les consommateurs. Comme dit le proverbe, il n’y a pas de repas gratuit. Et contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, la plupart des entreprises ne sont pas assises sur un énorme tas d’argent. Les marges bénéficiaires sont extrêmement minces, en particulier dans le secteur de la restauration.

En prenant un peu de hauteur et en réfléchissant, vous devriez vous demander si augmenter les salaires par le biais d’une action gouvernementale, si cela améliore notre situation à long termes. Bien sûr, les employés bénéficieront d’un meilleur salaire. Mais ils devront également payer plus cher pour tout ce qu’ils achètent, car l’augmentation des salaires fait monter le coût de production. Vous pouvez essayer de cacher cette réalité, mais la réalité économique l’emportera.

Le problème de l’inflation

La chaîne de restauration Chipotle nous offre un aperçu de ce qui se passe dans l’économie en général.

La politique gouvernementale à la suite de la pandémie de COVID-19 a complètement bouleversé le marché du travail. En un mot, des milliers de milliards de dollars nouvellement imprimés ont créé une pénurie de main-d’œuvre . Les entreprises sont entrées en concurrence avec des allocations de chômage « améliorées » qui incitent les gens à rester à la maison et à jouer à des jeux vidéo. Pourquoi aller travailler quand on peut profiter de son canapé et encaisser un chèque du gouvernement ? Cela a conduit à une étrange situation où les allocations chômage sont élevées alors même qu’il existe un nombre record d’offres d’emploi.

L’augmentation des salaires de la chaîne de restauration Chipotle était la seule réponse rationnelle à ce marché du travail devenu complètement incohérent. L’entreprise ayant besoin d’employés, elle a donc dû augmenter les salaires. Un communiqué de presse vous explique exactement pourquoi l’entreprise a franchi le pas.

Afin de faire face à la haute saison et pour doter ses 200 restaurants que l’entreprise prévoit d’ouvrir cette année, Chipotle cherche à embaucher 20 000 nouveaux employés à travers les États-Unis.

Il était tout aussi cohérent d’augmenter les prix des menus pour compenser le coût de la main-d’œuvre. Le PDG de Chipotle, Brian Niccol, l’a résumé dans une déclaration à la conférence Baird Global Consumer, Technology & Services.

Il était logique dans la situation actuelle d’investir dans nos employés, de doter ces restaurants de personnel et de s’assurer que nous avons le nombre suffisants de personnes afin de soutenir notre croissance. Et puis avec cela, nous avons fixé des prix pour couvrir une partie de cet investissement. »

Ne perdez pas de vue la situation dans son ensemble ici. Une augmentation de 4% des prix du menu double l’objectif d’inflation fantaisiste de 2% de la Fed. Et ce scénario là, on le retrouve à travers tous les secteurs de l’économie.

C’est précisément ainsi que fonctionne l’inflation. La Fed imprime de l’argent. ceux qui sont au gouvernement distribuent cet argent. Le prix des matières premières augmente. Le coût du travail augmente. Ces coûts sont répercutés sur les consommateurs. Dans cette stratégie, l’ensemble des prix augmente et tout coûte plus cher.

C’est cette fameuse pression inflationniste que la Fed explique être  « transitoire ».

Chipotle n’est pas la seule entreprise confrontée à une augmentation des coûts de main-d’œuvre. Comme l’a souligné un rapport de Fox News , « Des entreprises allant de Target, Costco, McDonald’s aux parcs à thème tels que Disney World ont pris des mesures similaires pour augmenter la rémunération des employés ».

Et comment pensez-vous que ces entreprises paieront pour ces augmentations de salaires ? Vous pouvez être certain que le coût de tout, de votre t-shirt Target à votre Mac McDonald’s, va augmenter.

L’indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 2,7 % au cours des cinq premiers mois de l’année. À ce rythme, nous envisageons une augmentation de 6,5% des prix à la consommation pour l’année 2021. Mais comme Peter Schiff l’a déclaré dans un tweet, « Il est très probable que les augmentations de prix au cours du 2ème semestre dépassent ceux du 1er semestre, car les détaillants ont finalement admis la réalité et répercuter les coûts plus élevés sur les clients.

Chipotle est comme le canari dans cette mine inflationniste.

On ne peut pas faire comme si l’économie n’existait pas. Vous ne pouvez pas imprimer des milliers de milliards de dollars à partir de rien sans impacter les prix, qu’il s’agisse des prix à la consommation ou des actifs. Vous ne pouvez pas payer les gens pour qu’ils ne travaillent pas et vous attendre à ce qu’ils travaillent. Vous ne pouvez pas bon gré mal gré augmenter les salaires et autres coûts de production sans une augmentation correspondante des prix à la consommation.

Comme Peter Schiff l’a récemment expliqué dit dans un podcast , « Nous ne pouvons pas simplement faire semblant tout en continuant d’espérer que le problème disparaisse. »

Ils avaient utilisé la même stratégie avec le problème des prêts hypothécaires à risque. Même s’il était évident que les subprimes n’étaient que la pointe d’un énorme iceberg, la Fed n’arrêtait pas de répéter: « Ne vous inquiétez pas. C’est maîtrisé », parce qu’ils espéraient que s’ils niaient le problème, peut-être qu’il finirait par disparaître. Eh bien, ils font encore la même chose avec l’inflation. Ils disent à tous ceux qui s’inquiètent tellement de l’inflation : « Hé, ne vous en faites pas parce que ce n’est que transitoire. » Eh bien, c’est aussi transitoire que les subprimes avaient été maîtrisés.

Source: schiffgold

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Apres la baisse technique du cours de l’or ces deux derniers mois, nous sommes à des niveaux de prix très faibles vu la situation Economique catastrophique ( Des déficits d’états historiques, une impression monétaire devenue incontrôlable… l’inflation arrive et la dépréciation des monnaies va ruiner les épargnants… Une appréciation importante des cours de l’or et de l’argent se profile.

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or », ou directement par mail: [email protected]. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

Or et Argent: Publications sur les métaux précieux

Retour au standard or
L'or, un placement d'avenir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Histoire de l'argent
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Une économie au pur standard Or
Retour au standard or
L'or, un placement d'avenir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Histoire de l'argent
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Une économie au pur standard Or
21,00 EUR
15,00 EUR
67,90 EUR
25,00 EUR
25,00 EUR
24,00 EUR
Retour au standard or
Retour au standard or
21,00 EUR
L'or, un placement d'avenir
L'or, un placement d'avenir
15,00 EUR
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
67,90 EUR
Histoire de l'argent
Histoire de l'argent
25,00 EUR
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
25,00 EUR
Une économie au pur standard Or
Une économie au pur standard Or
24,00 EUR

Un commentaire

  1. Dans un monde dans lequel sur les 3 dernières années avant le début de la crise, on a a jamais eu autant de dividendes versés sur la planète, il faut peut être un peu relativiser la charge psychologique sur ceux qui par le fruit de leur travail perçoivent un peu plus !
    Les prix pouvaient ne pas autant augmenter si on modère la partie qui revient au capital !
    C’est l’éternel problème des chacals de la finance qui ne veulent qu’une chose : tout s’accaparer pour eux tout seul !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page