« Ruinée après une escroquerie. Ne jamais oublier sa propre responsabilité !!» L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Même si c’est parfois difficile, il faut toujours essayer de rester dans la bienveillance, car il n’est souvent pas évident de comprendre les conflits intérieurs des gens, et plus généralement l’ampleur de leurs blessures, de leurs faiblesses et de leurs souffrances.

Pourtant, il ne faut pas croire que les actes et les choix que nous posons sont sans conséquence.

Ce que nous faisons a toujours des effets.

Lorsque nous accumulons les mauvais choix, nous obtenons un effet cumulé désastreux.

D’ailleurs, s’il est de bon ton de dire qu’il « faut laisser une planète dans un bon état à nos enfants », il est moins courant d’entendre que laisser des enfants en bon état pour la planète serait sans doute aussi pertinent !

Pourquoi ?

Parce que l’éducation, l’instruction, l’intelligence, les connaissances sont au centre de tout.

Plus les gens sont instruits moins ils se font couillonner.

Ce qui nous amène à cet article assez gémiard et démagogique du magazine Capital.

Nord : ruinée après une escroquerie aux panneaux solaires

« Huit ans après avoir investi dans une toiture solaire, cette habitante de Dunkerque doit rembourser alors qu’elle a gagné son procès. En quelques mois, sa vie est devenue un enfer. La faute à une escroquerie aux panneaux solaires. Comme le raconte Le Phare dunkerquois, cette habitante a acheté une maison pour que sa fille bénéficie d’un patrimoine plus tard. Mais son rêve de propriété a viré au cauchemar, en deux temps. D’abord, la Nordiste s’est rendue compte qu’il y avait des vices cachés dans la maison : fuite, chauffage au fioul loin d’être économique et un réfrigérateur inutilisable ».

Rien qu’à ce niveau-là de l’explication les choses ne collent pas.

Cette dame achète une maison et découvre des vices « cachés » comme le chauffage au fioul qui est coûteux. Certes c’est coûteux le fioul, mais le gaz aussi. Quant aux panneaux solaires ils coûtent une fortune. Enfin il y a une ou des fuites et un frigo qui ne marche plus.

Les fuites cela se répare, même si les plombiers sont chers, réparer deux ou trois fuites ne doit pas ruiner un propriétaire.

Si vous achetez une maison et que vous n’êtes pas capable de changer le frigo alors, surtout n’achetez pas de maison !

Puis le coup des panneaux solaires !

« Selon elle, c’est vite devenu un « gouffre financier ». Mais son, cauchemar s’est poursuivi lorsqu’elle a voulu faire poser des panneaux solaires sur son toit. L’offre avait tout pour la séduire, entre le remboursement d’impôt et son crédit différé d’un an. Et même si elle a eu des doutes, avoue-t-elle au Phare dunkerquois, elle a finalement signé, rassurée par sa collègue et son mari qui lui avaient donné le tuyau. »

Ici c’est simple.

D’abord les conseilleurs ne sont jamais les payeurs et au bout du compte vous êtes le seul responsable des décisions que vous prenez, bonnes comme mauvaises.

A la banque, je peux vous assurer que dans 95 % des cas, lorsque vous donniez un bon conseil à un client pour l’achat d’une valeur en bourse il vous disait trois mois après qu’il était très fort en bourse. Si vous lui donniez un mauvais conseil et qu’il perdait de l’argent ce n’est pas lui qui était mauvais, c’est vous qui donniez de mauvais conseils. Les gens blâment toujours les autres pour leurs propres erreurs. C’est effroyable.

Ici la dame, vous explique même qu’elle a eu des doutes. Elle savait au fonds d’elle d’elle-même qu’elle faisait une ânerie. N’oubliez jamais le conseil du pépé. Quand il y a un doute, il n’y a pas de doute. Si tu doutes, si tu n’es pas sûr alors abstiens-toi !

« Les panneaux solaires ont en effet rapidement été installés. Mais après, plus rien. Ils n’ont jamais été raccordés et la société a disparu de la circulation. Elle et sa collègue ont donc décidé d’aller en justice et ont même gagné leur procès en 2015. La société qui devait tout raccorder a été condamnée à lui rembourser 19 500 euros. Mais elle n’a plus jamais donné signe de vie. Selon nos confrères, la Dunkerquoise se retrouve aujourd’hui en grande difficulté financière, puisque si le crédit avait été reporté d’un an, il a fallu rembourser la société de crédit ».

En grande difficulté… pour un crédit de 20 000 euros ?

Et oui c’est largement possible et les équilibres financiers sont précaires, c’est la raison pour laquelle on dit qu’un crédit vous engage, et qu’il ne faut jamais s’endetter à la légère. Jamais.

20 000 euros sur 5 ans c’est environ 350 euros par mois de remboursement avec les frais et les intérêts. Quand on rajoute ce crédit à celui nécessaire pour acheter la maison, on se retrouve rapidement avec 1 000 euros de crédits par mois.

« Incapable d’aller bosser », dit-elle, elle décrit sa vie comme « détruite ». « On vit un véritable isolement social. Je n’ai plus envie de sortir, de parler à personne. » Elle avoue même avoir voulu faire une grève de la faim.

En fait ce n’est pas une vieille dame contrairement à ce que je croyais en commençant ma lecture de cet article. C’est une dame qui pourrait aller travailler, mais qui à cause de ses panneaux solaires n’en a plus la « force ».

Vous voyez qu’ici, se rajoute un élément psychologique important qui est sans doute proche d’une forme de dépression et qui empêche la personne de travailler et donc de redresser sa situation financière.

« Désormais, elle est même interdite bancaire et fichée à la Banque de France. Elle a entrepris des démarches auprès du maire de la ville, du procureur de la République de Versailles, du Défenseur des droits, de l’aide aux victimes, etc. mais personne ne peut rien pour elle, concède-t-elle désabusée. Selon nos confrères, elle a remboursé toutes ses dettes, hormis celle liée à l’escroquerie ».

Les crédits vous engagent.

Acheter une maison coûte très cher.

Il faut payer les frais d’entretien, de réparation, et la taxe foncière.

Chauffer une maison coûte cher et coûtera de plus en plus cher.

Il n’y a aucune solution miracle.

Pétrole, gaz, pompes à chaleur, tout est hors de prix, même l’électricité.

Alors que faire ?

Simple.

Ne pas acheter quand on n’a pas les reins assez solides.

Ne pas emprunter quand on n’a pas de revenus solides.

Tenir compte de son psychisme et de ses propres faiblesses. Elles ne sont ni bien, ni mal. Il faut faire avec car elles sont. Les ignorer aggrave les choses.

Ne jamais croire en la bonne affaire ou imaginer que des panneaux solaires vous éviteront une facture de chauffage.

Attention à la transition !

Pourquoi vous parler de ce cas ?

Parce qu’avec la hausse du prix de l’énergie, cela va devenir un vrai sujet pour beaucoup.

Les locataires vont chercher à changer de logements pour payer moins cher de chauffage.

Les propriétaires seront prêts à toutes les solutions miracles pour « rien payer ».

Et évidemment, c’est une situation qui ouvre grand la porte à toutes les arnaques possibles.

Alors soyez prudents.

Réfléchissez, prenez le temps.

En un mot, faîtes attention.

Votre argent et même celui que vous n’avez pas (la capacité d’emprunt) intéresse toujours les aigrefins.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

Pour m’écrire [email protected]

Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

Retour au standard or
L'or, un placement d'avenir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Histoire de l'argent
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Une économie au pur standard Or
Retour au standard or
L'or, un placement d'avenir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Histoire de l'argent
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Une économie au pur standard Or
21,00 EUR
15,00 EUR
441,99 EUR
25,00 EUR
25,00 EUR
24,00 EUR
Retour au standard or
Retour au standard or
21,00 EUR
L'or, un placement d'avenir
L'or, un placement d'avenir
15,00 EUR
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
441,99 EUR
Histoire de l'argent
Histoire de l'argent
25,00 EUR
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
25,00 EUR
Une économie au pur standard Or
Une économie au pur standard Or
24,00 EUR

Un commentaire

  1. Une fuite cachée fait partie des vices cachés d’ une vente, soit vous demandez à votre notaire de bloquer l’ argent qui revient au vendeur, soit vous allez au tribunal pour annuler la vente, soit vous demandez des dommages et intérêts pour vice caché. Pas compliqué!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page