Les bottes Aigle relocalisent une partie de leur production en France

C’est une bonne nouvelle et cela devrait-être des nouvelles plus nombreuses.

« Profitant d’un bond des ventes lors de la pandémie et de la tendance du « made in France », la marque de botte Aigle va relocaliser une partie de sa production dans la Vienne.

Actuellement produite en Chine, une partie de la production de la gamme enfant des bottes Aigle devrait revenir en France. « D’ici à 2023, 50 % de nos modèles de bottes pour enfants y seront produits », précise la dirigeante de la marque, Sandrine Conseiller, au journal Le Monde .

Depuis le début de la crise sanitaire, les ventes de bottes en caoutchouc sont en hausse de près de 50 %, rapporte la directrice générale de la marque Aigle, dans Le Monde. Pour Sandrine Conseiller, cette évolution est une aubaine pour le made in France et la relocalisation de la production.

En janvier, la marque a opté pour un nouveau mantra : « permettre à chacun de vivre pleinement des expériences sans laisser d’autres empreintes que celles de ses pas ». Pour Sandrine Conseiller dans Le Monde, il s’agit d’un « tournant radical » qui « exige du courage ».

Une usine dans la Vienne
En dépit de difficultés à recruter, l’entreprise veut augmenter sa production dans l’usine d’Ingrandes-sur-Vienne.

Aigle doit embaucher 80 personnes sur ce site qui en emploie 200. En dépit de récents licenciements dans la région, « il est très difficile de trouver » des candidats, a affirmé Sandrine Conseiller au quotidien« .

Aigle vend ses produits chers et peut donc se permettre une relocalisation.

Les délais de livraison en Chine deviennent tellement imprévisibles qu’il en devient difficile de travailler ainsi.

Plus les tensions sur le transport seront fortes, plus les entreprises auront intérêt à remettre des productions en local afin de répondre à leurs clients avec une meilleure maîtrise.

Il serait logique que la mondialisation s’inverse enfin.

C’est une bonne nouvelle. Une hirondelle ne fait pas le printemps, mais pour que le printemps arrive, il faut bien une première hirondelle !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

Pour m’écrire [email protected]

Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

Retour au standard or
L'or, un placement d'avenir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Histoire de l'argent
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Une économie au pur standard Or
Retour au standard or
L'or, un placement d'avenir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Histoire de l'argent
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Une économie au pur standard Or
21,00 EUR
15,00 EUR
64,90 EUR
25,00 EUR
25,00 EUR
24,00 EUR
Retour au standard or
Retour au standard or
21,00 EUR
L'or, un placement d'avenir
L'or, un placement d'avenir
15,00 EUR
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
64,90 EUR
Histoire de l'argent
Histoire de l'argent
25,00 EUR
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
25,00 EUR
Une économie au pur standard Or
Une économie au pur standard Or
24,00 EUR

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page