13.9 C
Paris
samedi, juillet 13, 2024

IL Y AURA BIENTOT PLUS D’UN MILLIARD D’INDIVIDUS QUI CREVERONT LA DALLE DANS LE MONDE : « Il s’agit de la pire crise alimentaire mondiale de l’histoire moderne… Elle est sur le point d’atteindre un tout nouveau niveau mais NON, tout va BIEN Mesdames, Messieurs les ELITES !!! »

NOS SOLUTIONS

A LA UNE

LES DERNIÈRES VIDÉOS

Des centaines de millions de personnes souffrent désespérément de la faim partout dans le monde, et lorsque vous aurez fini de lire cet article, davantage d’enfants mourront de faim. Plus tôt cette année, « CNN » a en fait admis que nous étions face à « la pire crise alimentaire de l’histoire moderne », mais comme les médias mainstream présentent rarement des images de souffrances énormes à l’autre bout du monde, la plupart des Américains ne le savent même pas, et c’est pourtant bien ce que cela se produit en ce moment même aux Etats-Unis. Ici, dans le monde occidental, la crise alimentaire mondiale se manifeste principalement par des prix nettement plus élevés dans les supermarchés. Ces prix plus élevés sont certainement douloureux, mais nous pouvons y faire face. Mais lorsque vous n’avez pas assez de nourriture pour nourrir votre famille de manière régulière, c’est vraiment un scénario cauchemardesque. Selon le site officiel de l’ONU, 735 millions de personnes étaient dans un « état de faim chronique » l’année dernière…

En 2022, environ 735 millions de personnes – soit 9,2 % de la population mondiale – se sont retrouvées dans un état de faim chronique – une augmentation vertigineuse par rapport à 2019. Ces données soulignent la gravité de la situation et révèlent qu’il y a bien une crise croissante.

En outre, on estime que 2,4 milliards de personnes étaient confrontées à une insécurité alimentaire modérée à grave en 2022. Cette classification signifie qu’elles n’ont pas accès à une alimentation suffisante. Ce nombre a augmenté de 391 millions de personnes par rapport à 2019.

La montée persistante de la faim et de l’insécurité alimentaire, alimentée par une interaction complexe de facteurs, exige une attention immédiate et des efforts mondiaux coordonnés pour atténuer ce défi humanitaire critique.

Nous n’avons jamais vu de pareils chiffres auparavant.

Et les chiffres définitifs pour 2023 seront inévitablement encore plus élevés, car les récoltes sont mauvaises partout sur la planète.

Par exemple, cette année a été catastrophique pour les récoltes de riz en Inde

Satish Kumar est assis devant sa rizière submergée dans l’État indien de l’Haryana, regardant avec désespoir ses récoltes en ruine.

« J’ai subi une perte énorme », a déclaré l’agriculteur de troisième génération, qui dépend uniquement de la culture des céréales pour nourrir sa jeune famille. « Je ne pourrai rien cultiver avant novembre. »

Les jeunes arbres nouvellement plantés sont sous l’eau depuis juillet après que des pluies torrentielles ont frappé le nord de l’Inde, avec des glissements de terrain et des crues soudaines qui ont balayé la région.

Le gouvernement indien a répondu à cette crise en interdisant l’exportation de riz blanc non basmati, mais cela a créé un énorme problème pour les dizaines de pays qui dépendent des exportations de riz de l’Inde

Le mois dernier, l’Inde, qui est le plus grand exportateur mondial de riz, a annoncé une interdiction d’exporter du riz blanc non-basmati dans le but de calmer la hausse des prix dans le pays et d’assurer la sécurité alimentaire. L’Inde a ensuite imposé davantage de restrictions sur ses exportations de riz, notamment un droit de 20 % sur les exportations de riz étuvé.

Cette décision a suscité des craintes d’inflation alimentaire mondiale, a porté atteinte aux moyens de subsistance de certains agriculteurs et a incité plusieurs pays dépendants du riz à demander d’urgence des exemptions à l’interdiction.

Plus de trois milliards de personnes dans le monde dépendent du riz comme aliment de base et l’Inde a contribué à environ 40 % des exportations mondiales de riz.
Veuillez relire cette dernière phrase.

Sans les exportations de riz de l’Inde, le nombre de personnes qui meurent de faim dans les pays pauvres d’Afrique et du Moyen-Orient va monter en flèche.

Certains pays pauvres supplient littéralement l’Inde de recommencer à exporter du riz blanc non-basmati, mais jusqu’à présent, le gouvernement indien ne bouge pas.

Ainsi, le prix du riz a grimpé partout dans le monde et les approvisionnements sont de plus en plus restreints.

Laissez-moi vous poser une autre question.

Que feriez-vous si votre enfant dépérissait à cause de la malnutrition sous vos yeux ?

En Somalie, c’est le cas de la moitié des enfants de moins de cinq ans

En Somalie, les familles sont actuellement confrontées à une crise alimentaire catastrophique. C’est le résultat d’une sécheresse grave et prolongée et de décennies de conflit qui ont détruit la production agricole et rendu presque impossible aux éleveurs de trouver de la nourriture pour leurs animaux.

Malheureusement, les plus vulnérables sont les enfants : 50 % des enfants de moins de cinq ans dans le pays souffrent de malnutrition aiguë.

Ici, dans le monde occidental, nos enfants ne meurent pas de faim.

Nous devrions donc en être reconnaissants.

Mais les files d’attente devant nos banques alimentaires s’allongent. Voici un exemple de l’état de l’Ohio

Kam McKenzie, responsable de la sensibilisation « SNAP » pour la banque alimentaire, a déclaré que le la banque alimentaire de Liberty Street accueille 940 familles supplémentaires par mois depuis fin février, lorsque les prestations SNAP de l’ère COVID ont été interrompues.

« Alors maintenant, nous accueillons en moyenne un peu plus de 300 familles par jour qui viennent dans notre banque alimentaire de Liberty Street pour faire leurs courses », a déclaré McKenzie.

Sur la base de la quantité de nourriture distribuée par « Freestore », elle a estimé que la demande au niveau de la banque alimentaire a augmenté de 27 % par rapport à juin 2022.

Et nous rencontrons également des problèmes avec nos récoltes.

Au centre du pays, des conditions de sécheresse apparemment interminables ont grandement affecté les récoltes de maïs cette année

Le manque de pluie a durement frappé les cultures : dans le Missouri, par exemple, 40 % de la récolte de maïs de l’État a été classée comme mauvaise ou très mauvaise, selon l’organisme de surveillance de la sécheresse. L’Iowa, le premier producteur de maïs du pays, doit faire face à sa pire sécheresse depuis une décennie, avec environ 80 % de l’État est impacté par une certaine sécheresse.

Une sécheresse prolongée a même atteint les rives du lac Supérieur : pour la première fois depuis la création en 1999 du « US Drought Monitor », certaines parties du Wisconsin sont désignées comme étant la sécheresse la plus grave, a déclaré Dennis Todey, directeur du « Midwest Climate Hub » du ministère américain de l’Agriculture.

« C’est la gravité et la durée de la sécheresse qui causent actuellement des problèmes déroutants », a-t-il déclaré.

Malheureusement, nous n’en sommes encore qu’aux tout premiers stades de cette nouvelle crise alimentaire mondiale.

De multiples tendances à long terme se combineront pour nous empêcher de nourrir toute la planète dans les années à venir.

Nos politiciens le savent, mais ils restent très discrets sur notre crise alimentaire qui s’aggrave rapidement parce qu’ils ne veulent pas alarmer la population en général.

Mais il n’y aura pas d’échappatoire. Des centaines de millions de personnes n’auront pas assez à manger ce soir, et il ne faudra pas longtemps avant que le nombre de personnes confrontées à une faim chronique dépasse le milliard.

Source: theeconomiccollapseblog

VOILÀ COMMENT VOUS DÉFENDRE CONTRE LE PROCHAIN CHOC FINANCIER

Je m’appelle Henry Bonner. Les événements des dernières années ont engendré des changements majeurs et sérieux à nos modes de vie… en particulier la création d’argent (3000 milliards depuis 2020). J’aimerais vous envoyer un dossier spécial pour vous aider à vous protéger.

Les dégâts sur la valeur de la devise – l’euro – vont s’avérer sévères pour des millions de particuliers. Cependant, la plupart des devises… du dollar, au franc suisses, au yen… risquent le même genre de sort. Par contre, l’or a les capacités de vous protéger.

Et mon équipe vient de mettre au point un dossier pour vous aider à vous placer de la manière la plus simple possible dans cet actif. De plus, nous vous fournirons d’autres informations critiques sur le désastre en vue pour l’économie et nos modes de vie. Cliquez ici pour votre guide offert – comment acheter de l’or.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


LES PLUS POPULAIRES 🔥

Investissez dans L'Or via notre partenaire de confiance "L'once d'Or".

X