Les placements ESG « écolos compatibles » en pleine déroute.

Les placements ESG sont ceux qui « respectent » les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) !

De vous à moi, nous sommes en plein « bullshit jobs » ces métiers à la con qui consistent à faire croire que l’on lave plus blanc que blanc et ici plus vert que vert.

C’est ici le principe des indulgences de l’église catholique.

Des indulgences que l’on s’achète pour racheter sa conscience et s’acheter une vertu.

Tout ceci est d’une immense hypocrisie.

Parce que recycler du verre que l’on casse en le jettant dans des containers transportés en Biélorussie pour être fondu et fabriquer de nouvelles bouteilles avec du gaz russe, c’est vert au sens ESG.

Vert aussi toutes les voitures électriques qui ne polluent pas ici mais polluent terriblement là-bas, sans même parler des mines de cobalt et autres terres rares.

Oui c’est vert quand ça nous arrange.

Je ne vous parle même pas des entreprises qui calculent le bilan carbone de leurs salariés en comptant les grammes de poulet qu’ils mangent ou pas à la pause déjeuner. Pas de viande c’est ESG. Si Michelle à la compta mange un cassoulet avec du canard, c’est pas ESG.

Hahahahahahaha.

Foutaises et crétineries.

Mais, la réalité termine toujours par reprendre ses droits.

Le boom de l’investissement ESG est-il déjà terminé ?

« Après avoir culminé à 17 100 milliards de dollars en 2020, les actifs ESG aux États-Unis ont fortement chuté pour atteindre seulement 8 400 milliards de dollars en 2022.

Les sociétés pétrolières et gazières s’opposent aux propositions militantes dans leurs conseils d’administration.

La semaine dernière, le PDG Darren Woods a exhorté les régulateurs à cesser de se concentrer sur certaines sources d’énergie.

Au cours de la dernière décennie, les investissements verts et socialement responsables, également appelés investissements ESG (environnemental, social et de gouvernance), sont devenus l’une des plus grandes mégatendances d’investissement des temps modernes. Pendant des années, des milliers de milliards de dollars de nouveaux fonds mondiaux ont afflué sur le marché, UBS prédisant que les technologies de réduction des émissions de carbone représenteraient 60 000 milliards de dollars d’investissement d’ici 2040 aux États-Unis.

Malheureusement, le boom ESG semble désormais s’enliser dans le purgatoire de l’investissement. Après avoir culminé à 17 100 milliards de dollars en 2020, les actifs ESG aux États-Unis ont fortement chuté pour atteindre seulement 8 400 milliards de dollars en 2022, et l’hémorragie se poursuit. Dans l’année en cours, pas moins de quatre fonds ESG ont été liquidés : SPDR Bloomberg SASB Corporate Bond ESG Select ETF (RBND), SPDR Bloomberg SASB Emerging Markets ESG Select ETF (REMG), SPDR Bloomberg SASB Developed Markets Ex US ESG Select ETF ( RDMX) et l’ ETF Invesco US Large Cap Core ESG (IVLC).

Pendant ce temps, leurs pairs survivants continuent d’enregistrer d’importantes sorties de capitaux : au cours des cinq premiers mois de l’année, sept fonds populaires axés sur l’ESG ont enregistré au total des sorties de capitaux à hauteur de 8,35 milliards de dollars.

FNB iShares ESG MSCI USA (NASDAQ :ESGU) -7,24 milliards de dollars

FNB iShares MSCI USA ESG Select (NYSEARCA : SUSA) – 287,16 millions de dollars

FNB iShares Global Clean Energy (NASDAQ :ICLN) -417,97 millions de dollars

Fonds indiciel d’énergie verte NASDAQ Clean Edge First Trust (QCLN) – 115,69 millions de dollars

FNB solaire Invesco (TAN) – 243,94 millions de dollars

FNB d’actions américaines Vanguard ESG (ESGV) – 30,32 millions de dollars

FNB iShares ESG Aware MSCI EAFE (ESGD) -14,34 millions de dollars.

La fin des délires écolos et le retour à la réalité. 

La semaine dernière, le PDG Darren Woods a exhorté les régulateurs à cesser de se concentrer sur certaines sources d’énergie , telles que les énergies renouvelables, pour sauver le climat, avertissant que ce serait une « grave erreur de choisir les gagnants et les perdants et de se concentrer sur des technologies spécifiques ». Au lieu de cela, « nous devons regarder plus largement et laisser les marchés déterminer quelles solutions permettent de réduire le plus les émissions au moindre coût « , a déclaré Woods à Nicolai Tangen, PDG du Wealth Fund norvégien, l’un des plus grands fonds communs de placement au monde.  » Une tentative de s’éloigner immédiatement du pétrole et du gaz, avec une demande mondiale inchangée, pourrait être désastreuse pour l’énergie propre, a suggéré Woods, ajoutant que si nous produisons moins de GNL, par exemple, il faudrait autre chose, comme le charbon. intervenir pour combler le déficit de la demande.

Selon Woods, l’Europe devrait suivre l’approche américaine en matière de politique climatique, arguant que le continent risque de faire fuir les entreprises en réglementant trop durement. Woods a déclaré à Bloomberg que l’une des choses les plus importantes que font les Américains (et ExxonMobil) est de développer des technologies pour capter et stocker le carbone.

Dans l’ensemble, il semble que surmonter le blocage du carbone s’avère être une tâche bien plus formidable qu’on ne le pensait auparavant.

Il va donc falloir rendre cette transition plus « progressive » et cela a déjà commencé notamment au Royaume-Uni où le premier ministre de son gracieux majesté à annoncé un ralentissement du rythme de la transition pour le rendre compatible avec la réalité et pas avec les désirs d’écolos déconnectés.

Il finira par se passer la même chose en France mais avec toujours trop de retard.

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

Pour m’écrire [email protected]

Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

[amazon table= »111552″]

ANNONCE

Découvrez le Manuel de Survie Financière Gratuit : Le Moment d'Acheter de l'Or !


Êtes-vous prêt à saisir une opportunité unique dans le monde des investissements ? Téléchargez dès maintenant votre guide gratuit sur Planetes360.fr et plongez dans l'univers fascinant de l'or. Ce rapport exclusif révèle pourquoi, malgré la force persistante du dollar ces deux dernières années, l'or est resté un investissement solide et stable. Apprenez comment la dynamique entre le dollar et l'or influence leurs valeurs respectives, et pourquoi un dollar plus faible pourrait signifier un prix de l'or plus élevé​​​​.

Votre Guide Complet pour Investir dans l'Or, Offert par des Experts


Alors que le monde financier s'approche potentiellement d'une nouvelle crise, avec des répercussions sur la valeur du dollar, le moment est peut-être venu de se tourner vers l'or comme valeur refuge. Notre rapport gratuit vous guide pas à pas sur la manière d'acheter, de conserver et de revendre de l'or. Découvrez pourquoi les banques centrales du monde entier augmentent leurs réserves d'or et comment vous pouvez faire de même pour sécuriser vos investissements. Profitez de ce guide clair et précis, élaboré par notre équipe d'experts, pour intégrer l'or dans votre stratégie financière et anticiper les tendances futures du marché​​.

Téléchargez votre manuel gratuitement sur Planetes360.fr et commencez votre voyage dans le monde de l'investissement en or dès aujourd'hui !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page