7.4 C
Munich
mardi, février 27, 2024

Les agriculteurs bloquent en Allemagne et en France… en Occitanie.

NOS SOLUTIONS

Aux Pays-Bas, il y avait eu des grosses manifestations d’agriculteurs. Actuellement, en Allemagne la profession qui nourrit les peuples est également dans les rues et les blocages sont nombreux.

Pendant ce temps à Davos, les conférences s’enchaînent en expliquant doctement le bilan carbone effroyable de l’agriculture et de l’élevage. Il est évident que lorsque l’on aura détruit le secteur agricole, on tentera de nourrir les gens avec de la poudre de cafards et de la viande de synthèse issues de grosses usines appartenant à quelques immenses industries agroalimentaires. Nous aurons droit à notre ration quotidienne d’horreur alimentaire qui nous sera vendue à prix d’or et qui sera un support à marge, à bénéfices.

Il y a quelques jours, la FNSEA était traitée de vendue par quelques agriculteurs sur la place du Capitole à Toulouse.

Les syndicats servent effectivement de manière générale à encadrer le mécontentement. On sort les gueux. On les fait marcher quelques samedis d’affilés, puis une fois que tout le monde s’est défoulé les syndicats expliquent qu’il faut rentrer à la maison après avoir obtenu deux concessions symboliques qui seront supprimées dans tous les cas à la réforme suivante.

Et le cirque recommence.

Quand c’est très grave, il y a un « grenelle » ou des « grands débats ». Quand la France est au bord de la révolution, on sort les « cahiers de doléances » et surtout les flash-ball.

Et le cirque recommence.

Avoir une agriculture forte est la base de la souveraineté alimentaire d’une nation. Nourrir sa population est une condition de base de la stabilité politique et surtout, une nécessité sociale. Les gamelles doivent être pleines. Les ventres ne doivent pas crier famine.

Là où les choses se gâtent un peu pour le gouvernement du gamin Attal, c’est que les blocages, là, ont lieu hors syndicats.

Les mouvements spontanés ne sont jamais bons, car ils ne sont pas aimablement encadrés par les syndicats, qui eux, profitent également du système avec quelques « plaçous » bien confortables et des centrales syndicales qui sont toujours renflouées miraculeusement.

Charles Sannat

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

Pour m’écrire [email protected]

Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

A LA UNE

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accès illimité à des livres gratuits - Cliquez pour en profiter !

LES PLUS POPULAIRES 🔥