1.2 C
Munich
jeudi, avril 25, 2024

Escrologie… 50 % de fuite d’eau dans les réseaux de 200 collectivités en France

NOS SOLUTIONS

A LA UNE

LES DERNIÈRES VIDÉOS

Pensez mes amis à faire pipi sous la douche pour sauver l’environnement et protéger les réserves d’eau… qui coulent invariablement vers la mer puisque nous ne la stockons pas dans notre pays.

Nous sommes assis sur un tas d’or, un tas d’or bleu.

De l’eau.

Nous pourrions la stocker en immense quantité et nous pourrions même envisager un jour d’envoyer des super tankers… d’eau vers les pays qui en auront besoin par milliards de mètres cubes.

Pour le moment, dirigés par des élites sans idée, sans imagination et sans vision, on se contente de la politique dite du pipi sous la douche.

Brillant.

Dans le même temps, nos réseaux d’eau qui datent du début des années 50 fuient de partout et de toutes parts.

Voilà ce que nous apprend l’AFP (source ici)

Eau potable : près de 200 collectivités ont un taux de fuite supérieur à 50 %

« Emmanuel Macron avait annoncé l’année dernière un plan de 180 millions d’euros par an pour résorber les fuites dans les réseaux d’eau potable. Il faudrait investir entre 4 et 5 milliards d’euros par an, selon Intercommunalités de France. » C’est toujours la même politique du bien trop peu et bien trop tard.

« En France, 5.667 communes exercent la gestion de l’eau de manière isolée , c’est-à-dire qu’elles n’ont pas transféré cette compétence à leur intercommunalité, un transfert qui deviendra obligatoire à compter du 1er janvier 2026. Alors que la bonne gestion de l’eau devient cruciale avec le changement climatique, 198 collectivités « affichent au moins un service d’eau avec un taux de rendement inférieur à 50% », affirme l’association, c’est-à-dire que « plus de la moitié de l’eau potable de ce réseau est perdue dans la nature ».

20 % de fuite à l’échelle nationale

« En France, le taux de fuite dans le réseau de distribution d’eau est de l’ordre de 20 %. Il y a un an, Emmanuel Macron avait annoncé un plan de 180 millions d’euros par an pour résorber ces fuites. »

« On a pris du retard parce qu’on croyait que l’eau était indéfiniment à notre disposition » , a-t-il ajouté, évaluant entre « 4 et 5 milliards d’euros par an » le montant d’investissement nécessaire, en plus des 2,3 milliards aujourd’hui mobilisés. »

Ce pays, notre pays s’effondre.

Nous devons tous comprendre et admettre, dans le pays le plus taxé du monde occidental la France que j’appelle désormais la Corée de l’Ouest, que plus d’impôts ne résoudrons jamais nos problèmes.

Nous sommes gérés comme des pieds par des manches.

Où passe l’argent ?

Où sont passés les 3 100 milliards d’euros de dettes accumulées par notre pays, alors que tout est en train de cesser progressivement de fonctionner.

La situation est dramatique.

Le sujet de l’eau n’étant que l’un parmi tant.

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

Pour m’écrire [email protected]

Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accès illimité à des livres gratuits - Cliquez pour en profiter !

LES PLUS POPULAIRES 🔥