23.4 C
Paris
jeudi, juillet 25, 2024

« Du Front Populaire à la tutelle du Fond Monétaire ! ». L’édito de Charles SANNAT

NOS SOLUTIONS

A LA UNE

LES DERNIÈRES VIDÉOS

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Je suis tout de même effaré de ce que j’entends ces derniers jours et ces dernières heures, et je dois vous avouer qu’il y a de quoi frémir du point de vue économique.

Je ne sais pas pourquoi, il y a une forme d’attaque sémantique, médiatique et politique contre le programme économique du RN que l’on peut bien évidemment critiquer et l’objectif de cette chronique n’est pas de défendre le RN ni de l’enfoncer, mais de poser le cadre d’une véritable réflexion politique et économique.

L’essentiel est très simple à comprendre.

Le RN est capitaliste (quand bien même vous pouvez penser qu’ils sont très méchants) et le Front Populaire est communiste et anticapitaliste (quand bien même vous les trouvez plus gentils).

Malgré tous ses défauts le RN est capitaliste. Malgré toutes ses qualités, le Front Populaire est anticapitaliste !

Ce tweet reprend l’essentiel de l’intervention de Poutou du NPA qui veut comme leader le plus anticapitaliste, le plus radical.

Reprenons le sens de ce qui va arriver dans les prochaines semaines, très rapidement.

Que veut dire « anticapitaliste » ? 

Simple.

Pour cela il faut définir le capitalisme.

Très simple aussi.

Le capitalisme ce n’est ni les dividendes, ni le néo-libéralisme, ni la mondialisation.

La définition du capitalisme c’est le respect de la propriété privée. Cela se définit ainsi : « Le capitalisme c’est la propriété privée des biens et des moyens de production ».

Ni plus ni moins.

Après vous avez tout un tas de variations possibles à travers le temps, les époques la géographie etc.

Etre anticapitaliste c’est donc être contre la propriété privée.

Et c’est logique.

Le communisme c’est quoi ?

C’est la collectivisation. Plus rien ne vous appartient.

Vous croyez que le danger c’est le RN dans un tel contexte (je parle du danger économique) ?

Bien évidemment que non !

Le Front Populaire c’est un billet direct pour l’intervention du Fonds Monétaire. 

Le programme radical de « gauche » porté par le NPA, par LFI et par une grande partie des verts va nous mener par son idéologie exactement dans la situation du Venezuela.

Répudier la dette ?

C’est possible.

Mais personne ne vous finance plus. Il faut donc dépenser que ce que l’on rentre ! Et vu ce que l’on rentre, il va y en avoir du retraité pas payé, du fonctionnaire dans la dèche et des bénéficiaires des minimas sociaux bénéficiant de plus rien du tout !

Verser une allocation d’autonomie jeunesse à 1 063 euros nets par mois pour rien faire ?

C’est possible. Mais va falloir trouver les sous !

Facile dira Poutou du NPA. Yaka faire payer les patrons du CAC 40, récupérer les sous de l’évasion fiscale !

Remettre la retraite à taux plein à 60 ans ?

C’est aussi possible ! Il faut juste remettre au travail tout le reste de la population pour avoir deux fois plus de cotisants. Mais faire bosser les jeunes qui ont une allocation d’autonomie à 1 063 euros sans rien faire, cela est un peu contradictoire.

Bref, le programme économique des LFI, du NPA et de notre gauche radicale, c’est le communisme et le collectivisme avec le succès qu’on lui connaît.

A titre personnel je ne suis pas communiste, mais mon avis n’a aucune importance, mes convictions encore moins !

Si l’extrême gauche gagne cette élection et c’est parfaitement possible, alors, les marchés voteront contre la France et nous enverront dans le mur bien plus vite qu’il ne faudra pour le dire.

D’ailleurs ils ont déjà commencé à le faire et les indicateurs se dégradent à une vitesse impressionnante.

Fidel Macro, a choisi la stratégie du chaos et notre pays risque d’être ingouvernable dans 3 semaines.

Mise sous tutelle de la France !

Vous le savez. Je ne suis pas un européiste béat. Je pense beaucoup de mal de l’Union Européenne. Pour autant, ce n’est pas l’UE qui a demandé à la vedette du Palais et à notre As de Bercy d’endetter le pays. Ils ont réussi à nous ruiner sans l’Europe. Pour autant, nous avons aussi des partenaires, des engagements internationaux. Notre pays peut faire évoluer les lignes avec pondération, progressivité et surtout en étant sélectif dans les sujets, les combats à mener et les grands équilibres à retrouver.

Si la France est dirigée par les LFI nous irons droit dans le mur en quelques semaines.

Si la France est ingouvernable nous irons droit dans le mur en quelques semaines car nous serons incapables de voter un budget.

Imaginez la tête des marchés une seule seconde.

La réalité c’est que la France a désormais une probabilité très grande de se retrouver sous la tutelle d’une Troïka (FMI/BCE/Commission Européenne) comme cela fût le cas pour la Grèce.

Brillant résultat du règne maudit du Mozart de la finance de l’Elysée qui n’est qu’une vaste fumisterie. Une escroquerie, de sa première élection à sa désastreuse dissolution.

La réalité c’est que dans 3 semaines, nous allons voter pour le capitalisme ou pour le communisme. D’autres voteront pour ou contre l’immigration. Le débat sera hystérisé. Les positions radicalisées. Les violences exacerbées.

La réalité c’est que dans tous les cas, il n’y aura aucune bonne solution et que la situation sera compliquée, dans les urnes, dans les rues et dans les comptes publics .

» Malheur à toi, pays dont le roi est un enfant et dont les chefs se goinfrent dès le matin !  » (Ecclésiaste 10)

Nous y sommes.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

Pour m’écrire [email protected]

Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


LES PLUS POPULAIRES 🔥

Investissez dans L'Or via notre partenaire de confiance "L'once d'Or".

X