Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Les SDF plus nombreux à avoir appelé le 115 en 2014, avec davantage de femmes et d’enfants
 

sdf_image-gaucheLe nombre de sans-abri ayant sollicité un hébergement en 2014 a augmenté de 4% par rapport à 2012, avec davantage de femmes et d’enfants, mais près de la moitié n’ont jamais obtenu de places, révèle lundi le baromètre du 115, numéro d’urgence des SDF.

«Depuis le début du quinquennat de François Hollande, la situation des sans-abri s’est plutôt dégradée», déplore Florent Gueguen, directeur général de la Fédération nationale des associations de réinsertion sociale (Fnars), chargée du baromètre du 115.

Les demandes d’abri (centres d’hébergement, hôtels, etc.) ont augmenté de 26% en 2014 par rapport à 2012, avec plus de 771.500 demandes, faites par 97.600 sans-abri dans les 37 départements du baromètre 115.

Si l’on compare avec la seule année 2013, ces demandes se sont toutefois réduites (-5%,), mais cet infléchissement semble surtout résulter des nombreux renoncements au printemps de la part de SDF, en raison de la fermeture de places hivernales, souligne M. Gueguen.

Les appels au 115 restent «marqués par la gestion au thermomètre de l’hébergement», note la Fnars. Ainsi, les personnes le sollicitent davantage pendant les mois d’hiver, lorsque les capacités d’hébergement sont renforcées, et moins le reste de l’année, où elles sont confrontées à des réponses négatives.

D’une moyenne de 51.200 demandes mensuelles en 2012, les demandes sont passées à 64.300 en 2014. Cette progression s’explique par la hausse du nombre de sans-abri ayant sollicité le 115 (+4%, soit 3.500 personnes supplémentaires), mais aussi par un plus fort renouvellement des demandes, lié aux nombreuses réponses négatives et aux faibles durées des accueils (souvent une seule nuit).

Au total, si l’on inclut les appels pour des demandes de prestations (écoute, informations relatives à un hébergement, renseignement sur l’aide alimentaire, mise en relation avec un travailleur social, etc.), près de 104.000 personnes ont sollicité ce numéro d’urgence l’an dernier.

Les hommes seuls constituent toujours la majorité du public (42%), mais leur nombre a baissé de 2,4% (41.200 personnes), même si leurs demandes ont augmenté de 18%.

Source: jeanmarcmorandini

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des