Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Etats-Unis: Chaque seconde, la dette étudiante augmente de 3 055 $ !…. Soit 7 918 560 000 $ / Mois

Student-LoansIl n’est pas rare d’entendre dire que la croissance de la dette étudiante est une bombe à retardement qui menace de faire exploser l’économie américaine.

Et bien maintenant, vous pouvez la voir augmenter en direct.

La dette étudiante progresse approximativement de 3 055,19 dollars chaque seconde selon le compteur placé ci-dessous qui a été développé pour MarketWatch (un site internet américain d’information financière) par StartClass (un site de données sur l’éducation).

Pendant que les décideurs politiques et les experts débattent des moyens permettant de lutter contre la hausse de la dette étudiante d’environ 1 300 milliards de dollars, ce compteur permet de comprendre les risques croissants que la dette étudiante fait peser sur l’économie américaine ainsi que pour les emprunteurs de ces prêts étudiants et leurs familles.

La flambée des frais universitaires , la diminution drastique des financements publics de l’enseignement supérieur, la stagnation des revenus et la progression de la population étudiante sont les principales causes de l’augmentation des prêts étudiants au cours de la dernière décennie. Maintenant, environ 40 millions d’Américains ont une dette étudiante dont 70% des étudiants diplômés.

Ce fardeau est susceptible d’empêcher ces Américains à devenir propriétaire, d’acheter des véhicules et d’une autre manière, selon une recherche de la Réserve fédérale de New York, de stimuler la croissance économique. Seulement 37% des emprunteurs sont en train de la rembourser.

Plus tôt dans l’année, William C. Dudley, le président de la Fed de New York a dit lors d’une conférence sur la dette étudiante: “Nous avons saisi que la manière dont nous finançons l’enseignement supérieur a des conséquences économiques graves sur la croissance économique et les inégalités”.

Calqué sur le célèbre compteur de la dette nationale américaine, celui de la dette étudiante offre un panorama alarmant du problème dans son ensemble. Certains emprunteurs souffrent plus du poids de la dette étudiante que d’autres. Pour beaucoup, contracter un prêt étudiant est un investissement rentable qui contribue à augmenter leur potentiel de réussite pour l’avenir. Mais pour les emprunteurs qui ne récoltent pas les bénéfices après leurs études, ces derniers deviennent endettés et auront des difficultés à rembourser leurs prêts. 16 % des emprunteurs qui n’ont pas fini leurs études ont des retards de paiement, selon les données publiées le mois dernier. En revanche, seulement 4% des bénéficiaires d’un baccalauréat et 3% des emprunteurs diplômés de l’enseignement supérieurs sont en retard de paiement.

“Une autre catégorie de gens avec de plus gros problèmes ont moins de dettes”, a déclaré Sandy Baum, senior fellow à l’Institut urbain. Ce niveau d’endettement plus faible signale que l’emprunteur a fait moins d’études et qu’il n’est pas sorti diplômé. “La préoccupation ne devrait se focaliser uniquement sur la somme à rembourser mais avec qui a été contracté l’emprunt.

Source: marketwatch

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des