Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Mistral: la facture pourrait doubler et atteindre près de 2,4 milliards d’euros

mistralA combien s’élèvera au total la facture de la non-livraison des deux navires Mistral à la Russie ? Alors que l’Elysée assure que la France a simplement remboursé les sommes versées par la Russie, soit un peu moins d’un milliard d’euros. «La France n’aura à verser aucune pénalité, la France n’aura aucun frais supplémentaire lié à la rupture de ce contrat», a souligné le 6 août le chef de l’Etat.

De son côté, le Canard enchaîné, daté du 12 août, affirme que «la facture de la vente annulée devrait dépasser 2 milliards d’euros». Une très mauvaise affaire selon l’hebdomadaire satirique qui détaille le montant de cette facture astronomique. Outre les avances de 896 millions d’euros versées par la Russie, la note finale engloberait 100 millions d’euros liés au remboursement des frais engagés pour l’aménagement du port de Vladivostok, l’adaptation en version maritime des hélicoptères russes et la formation de 400 marins pendant un an et demi.

A elle seule, la «dérussification» des navires coûterait 200 millions d’euros


Autre dépense à prévoir, la «dérussification» des navires, leur remise en état et le nouveau câblage électronique pourrait coûter 200 millions d’euros. Le coût et l’entretien et le gardiennage des navires à quai à Saint-Nazaire s’élèverait lui à 5 millions d’euros. Plutôt de l’ordre de 1 milion d’euros, tempère l’entreprise, «ces frais sont effectivement à notre charge mais ils sont couverts par un contrat d’assurance Coface», précise un porte-parole de DCNS. Rappelons que deux entreprises sont essentiellement concernées par le contrat : le chantier STX de Saint-Nazaire et le constructeurs DCNS dont la part du contrat s’élevait respectivement à 660 et 430 millions d’euros.

Enfin, le Canard enchaîné affirme que l’Etat s’est engagé à payer 250 millions d’euros correspondant à la marge bénéficiaire que la DCNS, le groupe de défense public français, devait retirer de ce contrat, suspendu à l’automne 2014 par François Hollande pour protester contre l’annexion de la Crimée par Moscou. «Nous ne confirmons aucun de ces chiffres», nous a indiqué un porte-parole de DCNS qui s’en tient au communiqué publié le 5 août par l’Elysée après l’accord entre Paris et Moscou mettant fin au contentieux sur les Mistral.

Lire la suite sur leparisien

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Horzabky
Horzabky
4 années plus tôt

La Coface fonctionne avec l’argent du contribuable.

1
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x