18 C
Paris
jeudi, juillet 25, 2024

Jacques Delpla: Taxons de 17 % le capital de tous les Français pour effacer la dette publique.

NOS SOLUTIONS

A LA UNE

LES DERNIÈRES VIDÉOS

jacques-delplaUne taxe de 17 % sur le patrimoine s’appliquant au-delà de 30 000 euros équivaut au montant de la dette. Cet ISF généralisé soulagerait la jeune génération d’un fardeau paralysant.

Eliminer d’un seul coup notre dette publique: c’est possible! Et nécessaire, car cette dette va forcer à trop d’austérité, et les jeunes d’aujourd’hui passeront leur vie à la rembourser. En outre, une dette publique élevée conduit souvent les gouvernants à beaucoup trop taxer les facteurs de production, ce qui entrave l’innovation, l’investissement et la croissance. Ma proposition: créer une taxe de 17 % sur le capital des Français, qui permettra de supprimer notre endettement public en une seule fois. La France est très riche. Ne comparons pas le stock historique (la dette publique) au flux de revenus (le PIB), mais à l’actif complet des Français.

Or si l’Etat français est très endetté (95 % du PIB en 2014), les Français, ménages et entreprises, ont un actif net, après paiement de leurs dettes financières, très élevé (immobilier, foncier et placements financiers), de l’ordre de 680 % du PIB en 2011, selon l’Insee (voir graphique) . Restructurons donc le patrimoine des Français en utilisant une partie de l’actif pour rembourser la dette publique. Dans ce patrimoine, ne touchons pas aux premiers 10 % du PIB, pour ne pas léser les plus pauvres. Cette taxe exceptionnelle que je suggère s’appliquerait, en une fois, à un taux de 17 % sur tout le patrimoine de chaque Français au-delà de 30 000 euros – bref, un ISF généralisé. Le produit de cette taxe, qui représente lui aussi 100 % du PIB, irait uniquement au remboursement de la dette publique.

Pour ne pas étrangler les gens riches en capital mais pauvres en revenus, comme les fameux retraités de l’île de Ré ou d’ailleurs, dont la maison a pris une valeur considérable, cette taxe serait payée, au choix, en espèces ou en part de propriété. Un retraité pourrait ne rien payer en liquide toute sa vie, mais choisir que l’Etat devienne immédiatement copropriétaire de sa maison à hauteur de 17 %. A la prochaine mutation de la maison – vente, héritage -, l’Etat récupérerait son argent.

Peut-on considérer cette mesure comme une expropriation? Non, car il y aurait extinction de la dette publique et beaucoup moins d’impôts futurs. En fait, c’est une taxe libérale (et libératrice) à la Maurice Allais. Cette opération est, en moyenne, neutre sur le patrimoine des ménages: moins de patrimoine aujourd’hui contre moins de dette publique. Le seul obstacle est politique, car cette opération est fortement redistributive. Elle ponctionne la richesse des retraités inactifs et bénéficie massivement aux actifs et aux jeunes. Elle est de gauche. Mais comme les retraités votent déjà massivement à droite et comme François Hollande a fait de la jeunesse sa promesse cardinale, espérons et rêvons-en.

Source: challenges

Commentaires: Cet article de challenges date du 03 Juin 2013 mais rejoint l’idée exprimée par Marc Fiorentino dans l’émission C dans l’air du Mercredi 1er Octobre 2014 où il expliquait que l’état français peut continuer d’emprunter puisque la dette française est garantie par l’épargne des français.

Toujours sur une taxation de l’épargne, sachez que dans un rapport, le FMI s’inquiétait il y a 2 ans de l’endettement des Etats européens et proposait donc une taxe de 10% sur l’épargne des ménages pour y remédier !

Cette hypothèse est mentionnée dans un petit paragraphe (ci-dessous) perdu au milieu du rapport d’une centaine de pages ( En intégralité en bas de l’article) et intitulé « A One-Off Capital Levy? » ( » Un prélèvement exceptionnel sur le capital ? « ). Le Fonds s’interroge en effet sur l’intérêt qu’aurait un prélèvement sur le capital pour réduire la dette. Une taxe prélevée en une fois et qui n’aurait pas vocation à être réitérée à l’avenir. Le but : réduire d’un coup la dette publique pour la rendre plus soutenable.

taxation-10-percent

16 Juin 2015: Marc Touati:  » Je me dois d’avertir les français sur la confiscation de leur épargne ! « 

Ci-dessous, le rapport du FMI en question:(Paragraphe en question à la page 59)

66 Commentaires

  1. Ce type est ahurissant de cynisme. Il a dû faire ENA ou HEC ou une autre école où on leur martèle qu’ils sont supérieurs aux autres ces fumiers. Pas un mot de la fraude fiscale ? Pas un mot du verrou de Bercy, situation inique dans une démocratie ? Pas un mot sur les taxations des transactions financière ? ( Sapin y est opposé !)

  2. Désolé pour la mauvaise syntaxe, je voulais dire que personne dont le patrimoine a été tellement valorise est en fête du à l’augmentation de la dette, donc c’est tout à fait normal qu’ul redistribue ce profit pour rendre un peu de ce qu’ils ont gagné

  3. Je trouve que c’est une bonne idée car toutes ces personnes patrimoine et que grâce à l’augmentation de la dette, est à l’inflation qui en découle, et 17 % ce n’est pas énorme par rapport à ce qu’ils ont gagné

  4. Proposition intéressante. Pourquoi ne pas exonérer la résidence principale ? Pourquoi vouloir ramener la dette publique à 0? La ramener à 60% du PIB ? Ce qui est intéressant c’est l’idée de taxer non pas l’epargne mais le patrimoine, c’est novateur

  5. Faut comprendre que F. Hollande a du remettre reparer leserre urs cataclysmede sio sarkozy et que les attentats et catastrophes dites naturelles (chemrails guerredu climats economique sioniste) )n ont pas aidee ensuite pour continuer le reatblissement Tout cela a et coute cher au budjet France

  6. les socialistes ? et sio sarkozy avant eux 😉 Pourquoi pas faire comme en islande les citoyens ont refusé de payer cette dette le gouvernementa suivi. Il y a eu uneperiode difficileet maintenant leur PIB a remonte à unpeu plus de 3%

  7. je propose que l’on diminue le nombre de sénateurs, que l’on supprime leurs indemnités ,leurs véhicules de fonction avec chauffeurs, idem pour les appartements de fonction, que l’on diminue le nombre de secretaires d’états, que l’on supprime de moitié des députés européens car ils ne servent à rien etc… en cherchant bien il y a beaucoup d’autres niches avec l’argent public que l’on peut supprimer , au lieu de ponctionner une fois de plus , le peuple sur tous les abus de ces privilégiés et qui vivent avec l’argent du contribuable autrement dit du peuple

  8. Cela ne règlerait rien…. les incapables qui nous gouvernent y verraient l’accord tacite pour continuer la gabegie…. quelques décennies après ils pourraient recommencer! Rappelez vous de la CSG/CRDS qui ne devait durer que le temps de combler la dette de la SECU…. c’est toujours là et cela a très fortement progressé! Très bon truc pour nous faire payer 2 fois la SECU!

  9. Nous pourrions penser sur le papier que c’est une bonne chose mais déjà mettons aux arrêts les vrais coupables de la partie importante frauduleuse de cette dette Les camps FEMA pourraient être en surpopulation immédiatement en y incluant ceux qui ont aidés à cette hold-up mondial

    • Oui mais…. ça équivaux à tuer les transactions, et les principaux acteur sur les marchés aujourd’hui c’est…. les banques centrales qui achètent tout avec la planche à billets! Depuis plusieurs mois les particuliers se retirent des marchés…. pourquoi croyez-vous que l’on cherche à supprimer la monnaie fiduciaire ( l’argent qu porte monnaie!)? Pour faire remonter tout ce qui constitue le bas de laine , par principe invisible, des français et retrouver cet argent sur les comptes bancaires…. taxables par l’Etat et les banques!

  10. Qu’est-ce qu’il fait, qu’est-ce qu’il a, qui c’est celui-là ?
    Complètement toqué, ce mec-là, complètement gaga
    Et bien, cet économiste dingue ne voulait rien de moins que de livrer la Grèce aux Turc durant la crise. Emule de Jacques Attali, Il doit certainement raconter encore beaucoup de conneries avant de pouvoir s’acheter sa Roleix.

  11. il va falloir faire la guerre contre tous ces riches qui veulent taxer ceux qui ont acquis quelque chose par leur travail, alors qu’eux ils ont des fortunes qu’ils se sont faites sur le dos des autres et maintenant c’est encore nous qui devons payer. On a qu’a les tuer tous ces cons, on vivra mieux après. Dès que je peux , je quitte la France, car j’en ai assez de payer pour des pourris, qui n’en vaillent pas la peine. Non seulement ils ont coulé le pays mais en plus, ils ne veulent pas payer l’addition.

  12. Il est con ou quoi, lui???commençons par supprimer toutes les aides, tous les avantages indus (billets Air France gratuits, électricité gratuite pour le personnel, etc etc etc,). j’aimerai bien savoir à combien s’élève son capital…

  13. J’ai une bien meilleure solution pour effacer immédiatement la dette publique et libérer ainsi les générations futures : appuyer sur la touche « delete » de tous les ordinateurs tenant les comptes qui mettent en évidence la fausse créance des banquiers privés sur les Etats. Car cette dette, ce n’est que du virtuel, de la fausse monnaie créée par les banques avec la honteuse complicité des gourv&ments, depuis 1973 pour ce qui concerne la France. Pour aller plus loin, il faudrait aussi exiger des mêmes banques le remboursement intégral des intérêts, injustifiés, versés au titre de cette soit-disant dette. Enfin, nationaliser les banques et fermer la Bourse (ou en refondre le système) afin de ne plus laisser aucune possibilité de spéculation. Et, bien sûr, abroger tous les décrets, lois, ordonnances… qui autorisent (favorisent) les emprunts publics auprès de professionnels de la finance. Ce ne sont que de grandes lignes, mais, je pense, un bon début.

  14. TAXONS 100% avec effet rétroactif sur les bénéfices des banques et bonus en tous genres des banques depuis Pompidou et sa décision d’imposer notre endettement en dehors de la banque de France « La Banque du Peuple et des citoyens » …

  15. Arrêtons plutôt de payer cette dette totalement illégitime et issue d’un texte obscur qui a permis de privatiser la dette publique (3 janvier 1973) et de permette ainsi aux banques de récolter des intérêts issus de l’économie réelle en prêtant de l »argent qui n’existe pas…

    • justement…. en réalité, il y en a pas de dettes publiques. Elles ( les banques) prêtent aux différents gouvernements, mais en même temps, elles ont obtenus pleins de déductions fiscales qui fait qu elles ne payent plus d impôts……elles se comportent elles-mêmes comme de mauvais citoyens corporatifs en ne payant pas mais en obtenant quand même les services que tout les autres citoyens des payx ont….ou est l égalité dans ca ?

  16. Ce n est pas du racket mais de la redistribution il faut impérativement relancer notre économie et privilégier le travail celui ci doit être plus rémunérateur que la rente ce qui entraînera une baisse du chômage plus de cotisation baisse des impôts et surtout ne pas laisser à nos enfants une dette abyssale ……

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


LES PLUS POPULAIRES 🔥

Investissez dans L'Or via notre partenaire de confiance "L'once d'Or".

X