Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Jacques Delpla: Taxons de 17 % le capital de tous les Français pour effacer la dette publique.
 

jacques-delplaUne taxe de 17 % sur le patrimoine s’appliquant au-delà de 30 000 euros équivaut au montant de la dette. Cet ISF généralisé soulagerait la jeune génération d’un fardeau paralysant.

Eliminer d’un seul coup notre dette publique: c’est possible! Et nécessaire, car cette dette va forcer à trop d’austérité, et les jeunes d’aujourd’hui passeront leur vie à la rembourser. En outre, une dette publique élevée conduit souvent les gouvernants à beaucoup trop taxer les facteurs de production, ce qui entrave l’innovation, l’investissement et la croissance. Ma proposition: créer une taxe de 17 % sur le capital des Français, qui permettra de supprimer notre endettement public en une seule fois. La France est très riche. Ne comparons pas le stock historique (la dette publique) au flux de revenus (le PIB), mais à l’actif complet des Français.

Or si l’Etat français est très endetté (95 % du PIB en 2014), les Français, ménages et entreprises, ont un actif net, après paiement de leurs dettes financières, très élevé (immobilier, foncier et placements financiers), de l’ordre de 680 % du PIB en 2011, selon l’Insee (voir graphique) . Restructurons donc le patrimoine des Français en utilisant une partie de l’actif pour rembourser la dette publique. Dans ce patrimoine, ne touchons pas aux premiers 10 % du PIB, pour ne pas léser les plus pauvres. Cette taxe exceptionnelle que je suggère s’appliquerait, en une fois, à un taux de 17 % sur tout le patrimoine de chaque Français au-delà de 30 000 euros – bref, un ISF généralisé. Le produit de cette taxe, qui représente lui aussi 100 % du PIB, irait uniquement au remboursement de la dette publique.

Pour ne pas étrangler les gens riches en capital mais pauvres en revenus, comme les fameux retraités de l’île de Ré ou d’ailleurs, dont la maison a pris une valeur considérable, cette taxe serait payée, au choix, en espèces ou en part de propriété. Un retraité pourrait ne rien payer en liquide toute sa vie, mais choisir que l’Etat devienne immédiatement copropriétaire de sa maison à hauteur de 17 %. A la prochaine mutation de la maison – vente, héritage -, l’Etat récupérerait son argent.

Peut-on considérer cette mesure comme une expropriation? Non, car il y aurait extinction de la dette publique et beaucoup moins d’impôts futurs. En fait, c’est une taxe libérale (et libératrice) à la Maurice Allais. Cette opération est, en moyenne, neutre sur le patrimoine des ménages: moins de patrimoine aujourd’hui contre moins de dette publique. Le seul obstacle est politique, car cette opération est fortement redistributive. Elle ponctionne la richesse des retraités inactifs et bénéficie massivement aux actifs et aux jeunes. Elle est de gauche. Mais comme les retraités votent déjà massivement à droite et comme François Hollande a fait de la jeunesse sa promesse cardinale, espérons et rêvons-en.

Source: challenges

Commentaires: Cet article de challenges date du 03 Juin 2013 mais rejoint l’idée exprimée par Marc Fiorentino dans l’émission C dans l’air du Mercredi 1er Octobre 2014 où il expliquait que l’état français peut continuer d’emprunter puisque la dette française est garantie par l’épargne des français.

Toujours sur une taxation de l’épargne, sachez que dans un rapport, le FMI s’inquiétait il y a 2 ans de l’endettement des Etats européens et proposait donc une taxe de 10% sur l’épargne des ménages pour y remédier !

Cette hypothèse est mentionnée dans un petit paragraphe (ci-dessous) perdu au milieu du rapport d’une centaine de pages ( En intégralité en bas de l’article) et intitulé “A One-Off Capital Levy?” (” Un prélèvement exceptionnel sur le capital ? “). Le Fonds s’interroge en effet sur l’intérêt qu’aurait un prélèvement sur le capital pour réduire la dette. Une taxe prélevée en une fois et qui n’aurait pas vocation à être réitérée à l’avenir. Le but : réduire d’un coup la dette publique pour la rendre plus soutenable.

taxation-10-percent

16 Juin 2015: Marc Touati: ” Je me dois d’avertir les français sur la confiscation de leur épargne ! “

Ci-dessous, le rapport du FMI en question:(Paragraphe en question à la page 59)

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
61 Comment threads
5 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Filip DuvalChristophe MorestinOlivier CharpenayStephane PerrollazRémi Rafin Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Filip Duval
Invité

Fiscalement il est domicilié où ?
C’est tellement courant.

Christophe Morestin
Invité

pourkoi que 17 % ? ………………

Olivier Charpenay
Invité

on va leur couper les couillles pour qu’ils arrêtent de se reproduire ces mecs… dites pas que ce n’est pas une solution, c’est LA solution, les buteer et faire place nette.

Stephane Perrollaz
Invité

les riches non pas de patrimoine c est là que le bât blesse !!!

Rémi Rafin
Invité

Ce type est ahurissant de cynisme. Il a dû faire ENA ou HEC ou une autre école où on leur martèle qu’ils sont supérieurs aux autres ces fumiers. Pas un mot de la fraude fiscale ? Pas un mot du verrou de Bercy, situation inique dans une démocratie ? Pas un mot sur les taxations des transactions financière ? ( Sapin y est opposé !)

Olivier Bernard
Invité
Michel Teuwen
Invité

ça ne sert a rien de remettre de l’eau dans un récipient qui fuit ….à quand un audit de la dette avec condamnations des responsables ?

Nico Rochat
Invité

Désolé pour la mauvaise syntaxe, je voulais dire que personne dont le patrimoine a été tellement valorise est en fête du à l’augmentation de la dette, donc c’est tout à fait normal qu’ul redistribue ce profit pour rendre un peu de ce qu’ils ont gagné

Nico Rochat
Invité

Je trouve que c’est une bonne idée car toutes ces personnes patrimoine et que grâce à l’augmentation de la dette, est à l’inflation qui en découle, et 17 % ce n’est pas énorme par rapport à ce qu’ils ont gagné

Sebastien Cormier
Invité

Facile à dire