Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
François Baroin tire la sonnette d’alarme: d’ici la fin de l’année, entre 1 500 à 3 000 communes seront sous tutelle !
 

francois-baroinFrançois Baroin et l’Association des maires de France partent en guerre contre la baisse des dotations budgétaires annoncée. Journée d’action en vue le 19 septembre.

Pour le gouvernement, l’heure est plus que jamais aux économies budgétaires. Alors que les grandes négociations autour du budget 2016 débutent ces jours-ci, l’Association des maires de France (AMF) pousse un cri d’alarme à l’attention de François Hollande.

En cause ? La chute annoncée des dotations de l’Etat aux collectivités locales pour la période 2015-2017, dans le cadre du plan d’économies de 50 Mds€ décidé par le gouvernement en 2014. Pour le président de l’AMF, François Baroin, par ailleurs sénateur les Républicains, ce corsetage budgétaire met non seulement en péril des milliers d’emplois et des services de proximité, mais risque aussi de peser sur la croissance. Il demande au gouvernement de revoir sa copie, et appelle à une journée d’action dans toute la France, le 19 septembre.

De quelle ampleur sera la baisse des dotations budgétaires ?

FRANÇOIS BAROIN. La chute devrait atteindre 11 Mds€ en trois ans, si l’on prend en compte les communes, les départements et les régions. Là-dedans, le Bloc communal (communes et établissements publics intercommunaux chargés d’assainir l’eau, de collecter les déchets, etc.) perdra 7,1 Mds€ d’euros.

En réalité, selon nos calculs, il s’agirait même plutôt, au total, de 28 Mds€ sur quatre ans. Cela correspondrait alors à plus de la moitié d’une année d’investissement. Or, je rappelle que 70 % de l’investissement public est porté par les collectivités locales, communes en tête.

Quelles seront les conséquences de cette diète forcée ?

Les chiffres sont variables, mais nous pensons que d’ici la fin de l’année, entre 1 500 à 3 000 communes seront sous tutelle ! Et beaucoup plus dans les mois qui suivront. Outre la menace qui pèse sur des milliers d’emplois, cette diminution des dotations va peser sur la croissance.

Lire la suite sur leparisien

Ci-dessous le dossier de presse de l’association des maries de France (AMF) – Lire Page 6 et 7

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des