Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Wall Street – S&P500: la « Death Cross » qui fait trembler les analystes techniques
 

wall-street-death-crossUne figure graphique relativement rare sur le S&P500 fait craindre une chute de l’indice.

La dernière fois que cela s’est produit, en août 2011, le S&P 500 avait décroché de 230 points environ. A l’époque, l’indice des grandes valeurs américaines valait à peu près 1.300 points contre plus de 1.940 actuellement.

Jeudi 15 Septembre, la moyenne mobile à 50 jours a croisé à la baisse celle à 200 jours alors que le S&P 500 affichait déjà à 1.978, un recul de plus de -7,7 % depuis son pic historique, à 2.130 points, atteint le 21 mai. Cette « Death Cross » ou « croisement de la mort », comme qualifiée dans le jargon des analystes graphiques, est le signe que le marché s’essouffle et qu’une correction est en marche.

Les stigmates sont d’ailleurs déjà là puisque, depuis quelques mois, l’indice stagnait et plafonnait autour des 2.100 points. Il se replie de près de 8,7 % depuis le 20 juillet, 2 mois environ avant que la moyenne mobile à 50 jours croise à la baisse celle à 100 jours. « Elle l’a touché le 14 septembre et était en dessous le 15 », et les signaux graphiques pourraient laisser présager d’une baisse des marchés actions américains.

« La hausse du S&P 500 était soutenue depuis des années par un support oblique. Hormis quelques incursions temporaires sous ce support, la tendance haussière a été préservée jusqu’en juillet. Après avoir enfoncé ce support temporairement fin juin-début juillet, le S&P 500 est brutalement reparti à la hausse sur l’accord grec pour venir tester cet ancien support devenu résistance. S’en est suivi un violent pullback qui a totalement effacé le rally haussier de juillet et envoyé les cours à proximité des 1.970 points en août. Pullback conforté par le croisement des moyennes mobiles à 50 et 100 jours initialement puis celui des moyennes mobiles à 50 et 200, renforçant la pression baissière. »

1- Croisement à la baisse de la moyenne mobile à 200 jours par la moyenne mobile à 50 jours

s&p500-1

Première apparition de ce signal baissier depuis 4 ans

s&p500-2

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x