Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Le yuan reconnu comme monnaie de réserve par le FMI
 

yuanLe yuan chinois a fait son entrée lundi dans le club très fermé des principales monnaies de réserve internationale à la faveur de son intégration dans l’unité de compte du Fonds monétaire international (FMI).

Il rejoint au sein du système du DTS (Droit de tirage spécial) — l’instrument monétaire du FMI –, le dollar américain, la livre britannique, le yen japonais et l’euro.

Pour Pékin, l’entrée de la devise chinoise au rang de monnaie de réserve représente une réussite politique majeure dans sa quête de reconnaissance économique internationale.

Cette décision reflète « les progrès accomplis par les autorités chinoises ces dernières années pour réformer leur système monétaire et financier », a souligné la directrice-générale du FMI, Christine Lagarde, dans une déclaration au siège du FMI à Washington.

« La poursuite et l’approfondissement de ces efforts va créer un système monétaire et financier international plus solide qui, en retour, soutiendra lui-même la croissance et la stabilité de la Chine et de l’économie mondiale », a-t-elle ajouté. L’intégration du yuan dans l’unité de compte du FMI est « la reconnaissance de l’ouverture de l’économie chinoise », a encore déclaré la patronne de l’institution monétaire.

Le Conseil d’administration du Fonds, qui représente les 188 Etats membres de l’institution, a sans surprise entériné un rapport favorable des experts du FMI qui ont jugé que la monnaie chinoise « remplit les conditions » pour rejoindre les DTS.

Mais la décision du FMI entrera en vigueur seulement à l’automne 2016, le temps d’inclure concrètement la monnaie chinoise, également appelée renminbi, dans son unité de réserve.

A partir du 1er octobre 2016, le DTS sera donc composé pour 41,73% du dollar, 30,93% de l’euro, 10,92% du renminbi ou yuan, 8,33% du yen et 8,09% de la livre, a précisé le FMI.

Les Chinois « veulent une reconnaissance du renminbi en tant que devise internationale: c’est important pour le prestige et la réputation mais aussi pour les échanges internationaux car ils sont en train d’ouvrir leurs comptes de capitaux », a commenté Ange Udibe, économiste, auprès du Peterson Institute of International Economics (PIIE).

Lire la suite sur boursorama

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des