Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Alerte: Nous venons d’assister à l’un des plus grands signaux dit “contrariant” de l’histoire de ce marché clé

trader-peurNous venons d’assister à l’un des plus grands signaux dit “contrariant” de l’histoire de ce marché clé

Le commentaire qui suit est celui de Jason Goepfert du site SentimenTrader:Les conditions dans le secteur minier sont mauvaises. Si mauvaises, que deux des principaux acteurs ont dû se résoudre à un dernier effort en suspendant leurs versements de dividendes. C’est un événement extrêmement rare qui se produit généralement après de terribles chutes et des questions sur l’avenir des entreprises. Au moment où cette situation était devenue aussi terrible, cela s’était traduit par une capitulation des marchés lors des deux derniers cycles baissiers (voir le graphique ci-dessous).

SentimenTrader-I-12112015

Au moment où Freeport avait suspendu le versement de son dividende en 1998, l’indice S&P des minerais et métaux diversifiés était en baisse de 50% par rapport à son niveau de clôture mensuel le plus élevé. En 2008, il était en baisse de 67%.

Actuellement, il est en baisse de 69%… Ces suspensions des versements de dividendes sont exactement ce à quoi les actionnaires potentiels devraient prendre en compte comme étant un signal montrant que le bord du gouffre se rapproche.

Source: kingworldnews


Espace pédagogique


Qu’est-ce qu’un indicateur contrariant pour les marchés d’actions ?

Rebond. Logiquement, les marchés d’actions ne devraient pas aimer la déflation.

Une période de baisse des prix et de faible demande pèse sur les résultats des entreprises. Mais les investisseurs ont alors tendance à se reporter sur les sociétés qui sont les moins endettées, qui versent les dividendes les plus généreux ou qui produisent des biens de première nécessité.

Une association américaine, la National Inflation Association, a même remarqué que les périodes pendant lesquelles la presse parlait le plus de déflation coïncidaient souvent avec un démarrage du rebond des marchés d’actions.

Ainsi, l’association note qu’on a jamais autant parlé de risque déflationniste qu’en mai 2003.

A partir de ce mois-ci, le Dow Jones vécut quatre années de hausse quasi ininterrompue, pour passer de 8.500 à 14.198 points, soit un bond de 67 %.

Nouveau pic d’articles sur la déflation en novembre 2008 : l’indice phare américain a alors gagné 41 % en quelques mois. On appelle cela un indicateur « contrariant »… dont la validité reste cependant à confirmer.

Source : Les Echos.fr

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x