Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Maroc: Forte inquiétude à propos de la hausse de la dette publique

marocLes gestionnaires de la dette doivent accorder une attention particulière à la tendance haussière, selon le CMC

Le Centre marocain de conjoncture (CMC) se montre catégorique en tirant la sonnette d’alarme sur la hausse inquiétante de la dette publique.

A en croire sa dernière livraison mensuelle portant sur l’endettement, le Centre explique, ainsi, que l’augmentation du niveau de la dette et du taux d’endettement, observée au cours de ces dernières années, suscite crainte et inquiétude. «Un endettement excessif pourrait conduire à terme à une dette insoutenable», fait ressortir la note indiquant que cette situation fragiliserait les finances publiques du Maroc et freinerait la croissance.

Dans ce cadre, les analystes du CMC mettent en garde quant au recours à un ajustement structurel pour corriger les dérapages des déficits budgétaires, qui pourrait être très coûteux et qui, par ricochet, aurait des répercussions sur les générations futures. Ce faisant, ils recommandent, dans de telles conditions, la prudence ainsi que l’orientation des dépenses publiques vers des activités productives, qui serait plus que souhaitable.

Dans la foulée, le CMC a le mérite de rappeler qu’au Maroc, le taux d’endettement du Trésor est passé de 61,5% en 2013 à 63,4% en 2014 observant instamment que ce taux n’était que de 45,4% en 2008 !

Et de relever, bien à-propos, que cette tendance haussière est très préoccupante soulignant qu’elle doit faire l’objet d’une attention particulière de la part des gestionnaires de la dette publique pour éviter au pays, à l’avenir, des politiques de restauration qui pourraient s’avérer très onéreuses.

L’endettement public, note la même source, n’a cessé de s’alourdir depuis la fin de la dernière décennie avec une nette accélération ces dernières années. Et de préciser que la dette publique consolidée est passée de 385 milliards de DH (MMDH) en 2007 à plus de 720 MMDH en 2014, enregistrant un accroissement de 9,3% par an.

«Au plan macroéconomique, le poids de la dette qui s’apprécie par référence au PIB a atteint en 2014 le ratio de 78 %, en hausse de 18 points par rapport à l’année 2007», signale le Centre notant qu’en comparaison aux agrégats budgétaires, l’encours de la dette publique, qui représentait au milieu de la dernière décennie un peu plus du double des ressources ordinaires du Trésor, en constitue désormais plus du triple.

Lire la suite sur allafrica

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des