Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Ronald-Peter Stoferle: Or: La situation de la FED est effrayante. Voilà pourquoi !

Ronald-Peter-StoferleAujourd’hui kingworldnews met en avant l’extrait d’un superbe article qui a été publié et salué récemment dans le monde entier, et qui est également reconnu comme l’un des travaux les plus remarquables sur le marché de l’or. Ci-dessous, le dernier extrait de l’article de Ronald-Peter Stoferle, associé directeur et gestionnaire de placements chez Incrementum AG, publié le 15 décembre 2015 sur kingworldnews.

Voilà pourquoi la situation avec la Fed est diablement effrayante !

Un coup d’œil sur la capitalisation boursière des sociétés du marché aurifères montre un écart similaire.

Actuellement, le Gold BUGS Index, qui comprend les 16 plus grands producteurs d’or qui ne couvrent pas leurs ventes d’or au delà d’un an et demi, est évalué à seulement 55 milliards de dollars.

Par rapport à l’indice S&P500, cette capitalisation boursière est minuscule, à hauteur de 0,3% du S&P.

Par exemple, la capitalisation boursière de Microsoft sur ​​le marché seul est plus de 6 fois supérieur à celui de toutes les composantes combinées de l’indice Gold Bugs(voir le graphique ci-dessous).
Stoeferle-II-12162015
Stoeferle-III-12162015

Comment gérer une société dont la dette est libellée en dollars et dont les revenus nets dépendent du prix de l’or ? Grâce à une couverture sur le prix de l’or.

Il est donc intéressant de voir que la couverture des sociétés minières aurifères a décliné. Sur l’ensemble du secteur, les ventes à terme s’élevaient auparavant à une année et demi de production. Aujourd’hui, elles ne représentent plus que trois semaines de production, soit un déclin de 95%.

Elles sont constamment tentées de s’endetter pour parier sur le prix de l’or. Si elles gagnent leur pari, leur dette diminue. En revanche, si elles se trompent et que le prix de l’or baisse, elles peuvent sombrer dans la banqueroute. C’est ainsi que vont les choses pour celles qui ont une dette en devise étrangère, et que cette devise grimpe. Même si le dollar baisse au fil du temps, il arrive parfois qu’il grimpe, comme il le fait maintenant depuis 2012.

Source: kingwordnews

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x