Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Au 1er janvier 2016: En cas de défaut, les Banques pourront se recapitaliser en ponctionnant vos comptes.
 

union-bancaireSi vous avez un compte bancaire en Europe, vous avez besoin de lire cet article.

Le 1er Janvier 2016, un nouveau système de renflouement interne consacré aux banques en difficulté entrera en vigueur pour toutes les banques européennes. Ce nouveau système est inspiré du plan de sauvetage des banques chypriotes auquel nous avions assisté il y a quelques années. Si vous vous en souvenez, l’argent avait été saisi aux chypriotes qui possédaient plus de 100.000 euros sur leurs comptes bancaires afin de renflouer les banques. Maintenant, les mêmes méthodes qui avaient été appliquées à Chypre le seront à l’ensemble de l’Europe. Et avec l’ensemble du système financier mondial qui est au bord de la faillite, ceci n’est donc pas une bonne nouvelle pour ceux qui possèdent de grandes quantités d’argent au sein de banques européennes fragiles.

Charles Gave: 70% des banques européennes en état de quasi faillite

Ci-dessous, j’ai partagé un extrait de ce nouveau système de renflouement interne qui vient directement du site officiel du Parlement européen. Je veux vous faire remarquer qu’ils disent explicitement “Les dépôts non garantis (plus de 100 000 euros) seraient touchés en dernier”. Ce qu’ils veulent vraiment dire, c’est qu’à chaque fois qu’une banque en Europe fera faillite, ils viendront ponctionner vos comptes de dépôts une fois que les actionnaires et les détenteurs d’obligations auront été lessivés. Donc, si vous avez plus de 100.000 euros dans une banque européenne actuellement, vous serez potentiellement pris au piège lorsque cette banque chutera…

La directive établit un système de renflouement interne garantissant que les contribuables soient les derniers à entrer en ligne de compte pour payer les factures d’une banque en difficulté. Lors d’un renflouement interne, les créanciers, selon une hiérarchie prédéfinie, abandonnent une partie ou l’ensemble de leurs avoirs pour garder la banque à flot. Ce système s’appliquera à partir du 1er janvier 2016.

L’instrument de renflouement interne prévu par la directive contraindrait les actionnaires et les détenteurs d’obligations à encaisser les premiers coups. Les dépôts non garantis (plus de 100 000 euros) seraient touchés en dernier et dans de nombreux cas après l’intervention du fonds de résolution financé par la banque et du système national de garantie de dépôt du pays où se trouve la banque, dans le but de stabiliser la banque. Les plus petits déposants seraient dans tous les cas explicitement exclus du renflouement interne.

Et comme nous l’avons déjà vu par le passé, ces règles peuvent changer d’un jour à l’autre surtout en plein milieu d’une crise majeure.

Ainsi, ils peuvent toujours promettre que ceux qui ont moins de 100.000 euros actuellement seront protégés, mais cela ne signifie pas nécessairement que ce sera vrai…

P.Herlin: “En cas de crise bancaire, je ne crois pas que les patrimoines de moins de 100 000 € seront exemptés”

Il est également important de noter qu’il y a eu un très grand empressement à ce que tout se mette en place pour le 1er Janvier 2016. En fait, à la fin du mois d’Octobre, la Commission européenne avait décidé de renvoyer six Etats membres devant la cour de justice européenne pour n’avoir toujours pas mis en œuvre les règles sur le redressement des banques en faillite, qui doivent donc entrer en vigueur dès le 1er janvier 2016…

commission-européenneLa Commission européenne a décidé jeudi de renvoyer six Etats membres devant la cour de justice européenne pour n’avoir toujours pas mis en œuvre les règles sur le redressement des banques en faillite, qui doivent entrer en vigueur début 2016.

Sont concernés la République tchèque, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Pologne, la Roumanie et la Suède. Ces six pays n’ont pas transposé la directive européenne “BRRD”, un maillon essentiel de l’union bancaire qui doit désormais empêcher les contribuables de mettre la main à la poche pour sauver des banques.

Alors, pourquoi la Commission européenne était-elle si pressée ?

Y a t-il une raison particulière pour laquelle le 1er Janvier soit si important?

C’est quelque chose qu’il faudra surveiller et de près…

Pendant ce temps là, il y a eu des changements majeurs aux États-Unis. Ainsi, la Réserve fédérale américaine a récemment adopté une nouvelle règle limitant sa capacité à faire des prêts d’urgence aux banques trop grosses pour faire faillite “too big to fail”. Ce qui suit provient de CNN

Federal_Reserve_BankingLa Réserve fédérale vient de couper les vivres ou encore l’aide qu’elle proposait jusqu’à maintenant aux grandes banques en difficulté financière.

La Fed a officiellement adopté une nouvelle règle lundi qui limite sa capacité à faire des prêts d’urgence à des banques ou des compagnies en difficulté comme elle l’avait fait lors de la crise financière.

En théorie, la nouvelle règle devrait annuler le concept que les banques de Wall Street sont “trop grosses pour faire faillite”(Too big to fail).

Si cette nouvelle règle avait été en vigueur au cours de la dernière crise financière, la Réserve fédérale n’aurait pas été en mesure de renflouer l’assureur AIG ou la banque Bear Stearns. En conséquence, l’impact de la dernière crise aurait pu être bien différent. En voici plus de CNN

En fonction de cette nouvelle règle, les banques qui font faillite – ou semblent être en faillite – ne peuvent en aucun cas recevoir de prêts d’urgence de la Fed.

Si la règle avait été effective lors de la dernière la crise financière, elle aurait alors empêché à la Fed de prêter à l’assureur AIG et à la banque Bear Stearns, comme l’a souligné la présidente de la Fed, Janet Yellen.

Donc, si la Réserve fédérale ne renfloue pas ces grandes institutions financières au cours de la prochaine crise, que va-t-il se passer ?

Assisterons-nous à un renflouement interne des institutions financières à l’européenne lorsque de grandes banques commenceront à faire faillite ?

Et précisément à quoi ressemblerait un tel renflouement interne ?

Plus tôt cette année, j’échangeais justement autour du concept de “renflouement interne”(bail-in)…

Fondamentalement, ce qui arrive, c’est que la responsabilité a été transférée des acteurs bancaires à la banque elle-même pour maintenir sa solvabilité. Cela signifie que les créanciers et les actionnaires pourraient potentiellement tout perdre si une grande banque en Europe fait faillite. Et si leurs «avoirs» ne sont pas assez importants pour sauver la banque, ceux qui détiennent des comptes bancaires privés(les déposants) seront ponctionnés comme nous l’avons déjà vu à Chypre. En fait, la mascarade à laquelle nous avons assisté à Chypre est utilisée en grande partie comme “modèle” dans la nouvelle législation qui est en cours d’adoption dans toute l’Europe.

Beaucoup d’Américains pensent que lorsqu’ils déposent de l’argent en banque, ils ont le droit de le retirer et d’en disposer quand ils le souhaitent. Mais si nous venons tous retirer en même temps ce que nous possédons à la banque, il n’y aurait pas assez d’argent pour chacun d’entre nous. La raison à cela est que les banques ne conservent qu’une petite fraction de notre argent pour satisfaire les exigences de ceux qui effectuent des retraits quotidiennement. Les banques prennent le reste de l’argent que nous avons déposé et l’utilisent de la manière qu’ils jugent être la meilleure….selon elles !

Si vous possédez de l’argent dans une banque qui fait faillite, cette banque sera toujours obligé de vous rembourser, mais elle peut ne pas être en mesure de le faire. C’est là où la Federal Deposit Insurance Corp (FDIC) entre en jeu. La FDIC est supposée garantir les dépôts bancaires faits aux États-Unis, mais en réalité, elle a seulement une très, très petite quantité d’argent pour couvrir toutes les demandes (jusqu’à concurrence de 250 000 dollars en 2012).

Si une crise majeure venait à faire tomber les banques américaines alors que nous creusons déjà chaque année un peu plus un déficit qui est énorme, le gouvernement serait alors contraint d’emprunter autant d’argent que nécessaire.

Personnellement, je trouve fort intéressant les changements de règles en Europe et à la Réserve fédérale auxquels nous avons assisté alors que nous entrons dans une nouvelle crise financière mondiale.

Savent-ils quelque chose que parmi nous peu de gens savent ?

Soyez très prudent avec votre argent, parce que je suis convaincu que le “renflouement interne des banques” fera bientôt la une des journaux partout dans le monde.

Source: theeconomiccollapseblog

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des