Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Explosion de la dette: l’Afrique subsaharienne exposée

dette-afriqueL’année 2016 ne s’ouvre pas sur de bonnes perspectives pour certains États du continent, qui risqueraient, selon l’agence de notation Standard and Poor’s, de voir leurs dettes publiques gonfler.

Standard and Poor’s a alerté sur les risques d’augmentation de la dette publique de certains États. «Nous pensons qu’une majorité des pays d’Afrique subsaharienne que nous notons pourraient, ces trois prochaines années, davantage mettre à disposition leurs revenus pour le service de leur dette», a-t-elle souligné dans une note relayée, le 4 janvier courant, par le site d’information financialafrik.com.

Cette délicate situation qui exposera les États à des choix difficiles, qui iront de l’amputation de certains investissements en infrastructures à l’ajournement de services sociaux, est due à des facteurs externes et internes tels que les mouvements des taux d’intérêt, le resserrement des liquidités et les faibles prix des matières premières.

Si les dirigeants des pays concernés ne parviennent pas à limiter les déficits publics et à faire preuve de rigueur dans la gestion de leurs dépenses et de leurs recettes, ils devront s’attendre à assumer le surendettement.

Les pays africains faisant actuellement l’objet d’une notation par l’agence américaine sont: l’Afrique du Sud, l’Angola, le Botswana, le Burkina Faso, le Cameroun, le Cap-Vert, le Congo, la République démocratique du Congo, l’Ethiopie, le Gabon, le Ghana, le Kenya, le Mozambique, le Nigéria, l’Ouganda, le Rwanda, le Sénégal et la Zambie.

Source: gabonreview

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x