Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Pour la seconde fois en 4 jours, un crash de 7 % a provoqué la fermeture d’urgence des marchés chinois
 

Panic-ButtonAvez-vous vu ce qui vient de se passer en Chine ? Pour la deuxième fois en quatre jours, une chute massive des indices boursiers a provoqué un arrêt d’urgence des marchés en Chine.

A la fois lundi et jeudi, les échanges ont été suspendus pendant 15 minutes lorsque l’indice de la bourse de Shenzhen, le CSI300 a chuté de 5 %, et à chaque fois, sur ces deux jours, la baisse totale a très rapidement augmenté à 7 % une fois que les échanges avaient repris. Une fois la baisse de 7% validée, les échanges ont été automatiquement suspendus pour le reste de la journée. Je devine que c’est une manière de protéger le marché financier d’un effondrement – Vous ne faîtes simplement qu’empêchez les gens de se débarrasser de leurs titres. Et bien sûr la panique en Chine est à l’origine de dommages sur d’autres marchés. Alors que j’écris ces lignes, le Nikkei est en baisse de 324 points et le marché de Hong Kong est en baisse de 572 points.

Ce qui est étonnant, c’est que les échanges en Chine ont simplement repris pour une durée totale d’environ 15 minutes. Voici comment CNBC a décrit ce qui vient de se passer

China World MarketsLes marchés chinois ont été suspendus jeudi après que l’indice CSI300 de la bourse de shenzen ait dégringolé de plus de 7 % lors des premiers échanges, la fermeture d’urgence des marchés avait été déclenchée pour la deuxième fois cette semaine.

A travers l’Asie, les marchés s’effondraient déjà dès l’ouverture inquièts du ralentissement économique de la Chine, de la dépréciation de sa monnaie ainsi que de la baisse des prix du pétrole.

Sur le continent, l’indice composite de Shanghai avait chuté de 7,32 % au moment de la suspension, tandis que le Shenzhen Composite chutait de 8,34 %, Le CSI300, l’indice de référence sur lequel les mesures de fermetures d’urgence ont été mis en place, avait plongé de 7,21 %. Si cet indice augmente ou baisse de 5 %, le marché stoppe tous les échanges pendant une durée de 15 minutes. Si il perd ou gagne 7%, les échanges seront alors suspendus pour le reste de la journée. Au total, les marchés sont restés ouverts durant moins de 15 minutes ce fameux jeudi.

Comment les marchés européens et américains répondront au chaos en Asie lorsqu’ils ouvriront ?

Voilà une très bonne question. Je pense que tout le monde surveillera cette ouverture.

Déjà, le Dow Jones Industrial Average est en baisse d’environ 500 points sur l’année. La crise financière qui a commencé dans la seconde moitié de 2015 s’accélère maintenant alors que nous débutons 2016, et personne ne sait vraiment ce qui va se passer ensuite.

S’il y a un point à surveiller, c’est ce qui se passe sur le S&P 500.

Les 2000 points, c’est un peu comme un seuil important sur le S&P 500. Le mercredi, nous avons assisté à une stabilisation du marché autour de ce seuil psychologique important, et là il y a un tas de résistances…. Si nous cassons franchement les 2000 points et que nous commençons à plonger vers les 1900 points, cela pourrait amorcer une tendance baissière.

La principale raison de l’effondrement du marché financier en Chine jeudi était liée à une nouvelle dévaluation du yuan. Cette explication du site zerohedge est très intéressante…

Jeudi matin, la Banque populaire de Chine a fixé la valeur du yuan onshore à 6,5646 yuan pour un dollar, une dépréciation de 0,5% par rapport à mercredi, soit la plus importante depuis celle du 13 août 2015. En Asie, le yuan onshore a glissé à un nouveau point bas depuis mars 2011, à 6,5920 pour un dollar, tandis que le yuan offshore, qui évolue librement, a plongé à un nouveau point bas en cinq ans, à 6,7511 pour un dollar. Les futures sur le Dow Jones etaient en baisse de 100 points dès la nouvelle.
yuan-fix

La dévaluation massive du yuan était également l’une des principales raisons de l’agitation des marchés qui régnait au mois d’août dernier. Les Chinois jouent avec leur monnaie, et cela cause des ravages sur les marchés mondiaux.

Pendant ce temps, nous avons reçu d’autres nouvelles très troublantes à propos de l’économie mondiale au cours des derniers jours…

-Le Prix du pétrole continue de s’effondrer. Et alors que j’écris ces quelques lignes, le cours du pétrole aux États-Unis est en baisse à 33,26 dollars le baril. Ceux qui suivent mes articles régulièrement savent déjà que c’est un très mauvais signe pour l’économie mondiale.

-Le Baltic Dry Index vient de toucher un plus bas jamais atteint. Le commerce mondial est littéralement en train d’imploser, et cela a un impact dévastateur sur la Chine comme sur d’autres grands pays exportateurs.

-Le secteur manufacturier américain se contracte au rythme le plus rapide que nous ayons vu depuis la dernière récession. C’est précisément ce à quoi il faut s’attendre au début d’une nouvelle crise.

-Les importations se sont également contractées au rythme le plus rapide que nous ayons vu depuis la dernière récession. Il semble après tout, que “le consommateur américain tout-puissant” ne sauvera pas l’économie mondiale.

En 2015, des milliers de milliards de dollars de richesse ont disparu sur les marchés financiers à l’échelle mondiale. Or, cette nouvelle crise financière mondiale s’accélère, et la plupart des «experts» semblent complètement dépassés par ce qui se passe.
Mais la plupart de mes lecteurs ne sont pas surpris. Parce que j’ai décortiqué dans les moindres détails et pendant des mois chacun des signes qui nous alertaient de cette nouvelle crise. Le carnage financier dont nous avons été témoins dans le monde entier cette semaine est tout simplement une conséquence logique de ce qui s’est déjà produit.

Pour être honnête, même si j’ai été stupéfait par ce qui est arrivé en Chine cette semaine. Je ne peux pas dire que je m’attendais à une fermeture d’urgence des marchés chinois et ce, deux fois au cours des quatre premiers jours d’échanges de l’année.

La panique et la peur commencent à menacer le marché mondial, et une fois que cela commence à se produire, les événements deviennent très difficiles à prévoir.

Espérons que les choses se calment rapidement, mais je n’y compterais pas trop si j’étais vous.

Comme je l’ai déjà dit précédemment, 2016 sera l’année de bouleversements profonds, et nous allons assister à des événements sur les 12 prochains mois qui choqueront le monde.

Source: theeconomiccollapseblog

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des